BONJOUR !

Qu'aimerais-tu faire?

Changement climatique !

Changement climatique !
0.0 0

(Pascal Cabana) #1

Bonjour

avez-vous lu l’article de la presse

Le changement climatique risque de transformer la Terre en «étuve»

Pour une version un peu plus complete (anglais)
Planet at risk of heading towards “Hothouse Earth” state

et pour ceux qui aimerait lire l’article original
Trajectories of the Earth System in the Anthropocene

Si on considère que la température est déjà 0.85C plus élevé que l’avant ère préindustrielle et que si on ne change rien ça pourrait augmenter d’un autre degré d’ici 70 ans

Votre opinion sur le sujet


(Olivier Lambert) #2

J’ai beaucoup d’intérêt envers les solutions que les entreprises sont en train de développer pour ça!

http://www.climeworks.com/

C’est certains qu’en regardant un graphique comme ça, c’est difficile de ne pas être allarmé:

Je pense que c’est principalement du à la surpopulation:

image

Et que la majeur partie de l’électricité qu’on créé provient de scrap:

image

Je pense que la solution se trouve dans le solaire et le nucléaire.

Le solaire pour décentraliser les réseaux électriques.

https://www.tesla.com/solarpanels

Le nucléaire pour les besoins plus importants comme les usines.

Bref, je pense que la solution est dans un mixte de 1) activement filtrer l’air et 2) modifier nos sources d’énergie.


(Sebastien Henault) #3

Je m’intéresse aussi beaucoup au sujet et je trouve qu’il y a beaucoup de liens à faire avec l’entrepreneuriat.

Ma définition de l’innovation est aussi simple que de créer un produit, un service qui est au service de la société et la société à entre autre besoin de les entreprises offres des solutions innovatrices pour l’environnement. J’ai écrit là dessus y’a pas tellement longtemps : Innover dans son entreprise, d’où ça part?

Y’a Jeremy Rifkin qui a donné un talk ultra intéressant aussi chez google à propos de l’innovation en lien avec son livre “The zero marginal cost society” : Jeremy Rifkin talks at Google

Malgré qu’on a besoin de solutions assez intenses pour “réparer” la planète, je crois que ce n’est pas les multinationales où les gouvernements qui vont faire les réels changements, je crois plutôt que ce sont les petits geste et l’implication de chaque personnes qui va changer la donne.

Par exemple, si on achète des aliments en vrac, qu’on achète ce qui utilise le oins d’emballage, qu’on achète des brosse à dent en bambou plutôt qu’en plastique, qu’on utilise nos plats tupperware plutôt que des sac ziploc, qu’on prend pas de paille pour notre coke chez mcdo (je me trouvais drôle sur cette dernière) :joy:… ce sont les commerces, les industries qui vont s’adapter.

Dans nos business, on peut aussi facilement avoir un bureau sans papier. On a échangé a ce sujet moi et @Marie_Pierre aujourd’hui justement : La comptabilité d’une PME et la folie du papier

Ensuite, dans nos municipalités, si on pose des questions, qu’on demande à ce qu’on protège des territoires, qu’on s’intéresse, qu’on s’implique, les élus vont changer leur façon de penser l’aménagement des territoires municipaux et juste ça c’est un gros enjeux de mon point de vue. Exemple, dans mon quartier y’a une rivière qui passe et si ce n’était pas des citoyens qui se mobilisaient, elle serait scrap la rivière. J’ai fait une entrevue avec un gars ultra intéressant à écouter qui parle de ça justement parce qu’il était conseiller municipale pour pouvoir apporter directement des changements : Ton entreprise innove-t-elle de façon à être écoresponsable ?

L’énergie solaire, ce sera bientôt assez accesible je crois, y’a le magazine Futurism qui disait : The price of solar has dropped 58% in the last 5 years

Bref, j’pense que le réel changement, on va l’avoir lorsque que ça deviendra un enjeu commercial important pour les manufacturiers, un enjeu électoral pour les politiciens. Et ça des chacun d’entre nous qui peut créer ça :wink:


(Denise ) #4

Ça me fait penser… Est-ce qu’il existe un sceau ou une certification ou quelque chose qu’on peut mettre sur un site Web pour indiquer qu’on est une entreprise “verte”? J’ai carrément éliminé l’utilisation du papier dans mon travail en faisant tout tout sur ordi. J’ai même acheté un écran tactile pour pouvoir signer les documents directement en PDF plutôt que d’avoir à imprimer et numériser. Ce n’est pas grand-chose, ma petite entreprise n’est qu’un grain de sable dans l’univers commercial, mais j’aimerais quand même faire savoir à mes clients que je suis conscientisée au sujet de l’environnement et que je n’hésite pas à apporter des changements à ma façon de travailler quand je découvre des méthodes plus éco-responsables.


(François Douville) #5

J’ai étudié en biologie en me disant qu’un jour les gens vont se rendre compte que l’environnement doit être la priorité #1. J’peux vous dire qu’on est vraaaaaaiment loin de ça en 2018…

La plus grande cause des émissions de GES est l’élevage animal. C’est pas du charabia de vegan que je vous dis là haha

J’ai aussi cru longtemps que c’était la surpopulation. On n’est pas trop, c’est juste qu’on vis mal. On utilise les ressources de la pire façon et on a créer un terme qui n’existe pas dans la nature : le “déchet”.

À l’échelle internationale, il y a B Corp. Et au Québec, il y a les pages vertes.


(Denise ) #6

Merci! Je vais me renseigner :slight_smile:


(Olivier Lambert) #7

C’est quand même intéressant, j’ignorais!

image

Le département de l’énergie est quand même plus important (coal + gaz naturelle), mais c’est énorme!

Je pense que la solution à ça est beaucoup plus l’agriculture cellulaire que le végétarisme à grande échelle! :stuck_out_tongue:

In August 2013, a team of Dutch scientists showed off their lab-grown burger (cost: $330,000) and even provided a taste test. Two months ago, the American company Memphis Meats fried the first-ever lab meatball (cost: $18,000 per pound). Those who have tasted these items say they barely differ from the real deal.

Le steak de laboratoire, ça pourrait s’en venir plus vite qu’on pense!

Well… Pendant des millénaires, on a mangé du steak et on a jeté nos déchets par terre sans que ça cause de problème. Si on était 2 milliards, on pourrait continuer de faire ça à l’infini et il n’y aurait pas de problème.

Je pense que le terme plus approprié est qu’on n’a pas un mode de vie qui se met à l’échelle facilement.

Va falloir qu’on soit créatif pour trouver un paquet de solutions aux problèmes qu’on créer si on veut donner une planète agréable à la prochaine génération!


(Pascal Cabana) #8

Il existe une réelle corrélation entre l’augmentation de la population de l’augmentation des émissions de CO2…
image


(Olivier Lambert) #9

Je pense plus qu’il voulait dire que ce serait possible de vivre 10 milliards sur terre sans problème de CO2 si on adaptait notre style de vie.


(Pascal Cabana) #10

La chine a dépassé depuis longtemps les états-unis en terme de technologie et de production d’énergie solaire. Même le japon qui est pas plus gros que la Californie produit plus d’électricité «solaire» que les états-unis. L’afrique, L’égype et même le Brésil serait des très bon endroit pour déployer des infrastructures solaire…

si on prends le CO2 qui est environ 80% des GES ça provient de 'utilisation de l’énergie fosile à 85%…


(Olivier Lambert) #11

Selon mon tableau, ça tourne plus autour de 50%. Mais je pense que le méthane est comptabilisé!

As-tu une source ou un graph? Ça pourrait être intéressant d’avoir une autre source de stats.


(Pascal Cabana) #12

@Olivier_Lambert c’est tellement compliqué et on peut faire dire n’importe quoi au chiffre et surtout on ne parle pas toujours de la même chose

Si on parle du CO2 anthropique (produit par l’Activité humaine) ou CO2 total qui provient également des volcants, ocean, respiration animal végétal

Ensuite les GES comprenne principalement le CO2, Methane et ozone.
le méthane a pouvoir de réchauffement climatique 25x supérieur au CO2
Présentement de mémoire il y a 400 ppm de CO2 et environ 2 ppm de méthane

On parle donc souvent d’équivalent de CO2 pour englober tous les GES.

Je vais retrouvé des références crédible et je te reviens d’ici quelque jours…


(Pascal Cabana) #13


je suis cependant d’Accord que le boeuf a un impact supérieur au végétaux


(François Douville) #14

Pour comprendre le phénomène et savoir quoi faire en action au Québec, je suggère Ouranos.

Voici leur dernier rapport complet en 2015 :

https://www.ouranos.ca/publication-scientifique/SyntheseRapportfinal.pdf

Pour la planète, la meilleure ressource, à mon avis, est le GIEC.

Le dernier rapport de 2014 :

Peut-être que le comportement était déjà là lol mais les déchets n’étaient pas en matière non compostable et décomposable.

Voilà.

Petite parenthèse : Les végétaux prennent le CO2 et rejètent de l’O2

L’agriculture cause peut-être 10% des émissions totales. Sauf que le méthane (CH4) et le protoxyde d’azote (N2O) causent un réchauffement plus important (car plus néfaste). Donc, je me suis mal exprimé, je ne parle pas de quantité de GES mais ce qui est le plus dommageable pour l’environnement.


(Pascal Cabana) #15

je pense qu’il était tard :slight_smile:

merci pour les autres ressources…

@francois.douville je pense qu’on est tous d’accord qu’il y a un problème de réchauffement climatique sauf pê Trump qui fait pas la différence entre température et climat…Je suis curieux de voir comment les état-unis aurait évolué si Al Gore avait été président à la place de Bush
image


#16

Il faudra que la nouvelle génération trouve de nouveau moyen pour préserver notre terre mère. Malheureusement beaucoup d’entre nous faisons des efforts, mais justement, il faut que les entreprises y mettent des efforts aussi, au Canada. Chaque personne au Québec fait du recyclage maintenant, mais encore les entreprises ne sont pas assujettis à le faire, c’est volontaire. L,on avait imposé la taxe carbone pour les grandes entreprises, mais là le Canada vient de reculer.

Puis il n’y a pas juste nous, dans les Pays moins bien nanti comme le Vietnam, les Iles ou nous allons nous relaxer, beaucoup d’entre elles n’on pas de bons systèmes de récupération de déchets et beaucoup se retrouve à la mer ou ils brûlent leurs déchets libérant des gaz toxique dans l’atmosphère.

Pour ce qui est du carbone libérer par les animaux, je ne suis pas alarmiste, puisque plus de 50% des animaux déjà existant à l’état sauvage n’existe plus, ces animaux contribuait aussi à l’émission de carbone, je ne croit pas que notre intérêt doit se porter de ce côté, mais plutôt sur les gaz pour produire des marchandises ou de la nourriture transformer. Tout ces camions qui roulent sur la route pour nous apporter des articles et des aliments du bout du monde y contribue aussi, les fruits et légumes aussi… C’est notre façon de penser qui doit se transformer, revenir à l’essentiel, manger local, encourager les marchand local, cesser d’acheter dans des Dollarama ou des magasins des articles qui ont une vie courte et qui sont fabriquer à coup de grosses émission de carbone.


(François Douville) #17

À mettons que t’enlève l’humain de l’équation, la vie cherche toujours à rétablir un équilibre. Les animaux, les plantes, les bactéries, etc. tout ce beau monde est capable de vivre en symbiose. Si tu ajoutes l’humain, tu viens ajouter qq1 qui prend et qui donne pas. Alors les animaux sauvages auxquels tu faisais allusion étaient bénéfiques à la vie sur terre. Car ils rendent les écosystèmes en équilibre. Par contre, les animaux d’élevages servent seulement à nourrir les humains. Non seulement ça, mais on enlève en plus les écosystèmes qui servaient à vivre pleins, pleins, pleins d’autres formes de vies. Pis en plus, 70% des terres agricoles servent à nourrir ces animaux… c’est énorme!


(Karine Davidson Tremblay) #18

Très intéressant le graphique sur la différence de production d’émissions entre certains animaux et végétaux !

Je mets la loupe sur le fait qu’il y a une bonne variation selon les différents animaux d’élevage. Je connaissais le fait que l’alpaga a une plus faible empreinte que plusieurs animaux d’élevage mais je trouve intéressant de voir d’autres statistiques !

Je crois qu’on gagnerait à voir ce genre de graphique plus souvent parce que les gens mettent souvent tout dans le même tas. Il y a moyen d’être plus écologique en choisissant la sorte de sa viande (émissions), mais aussi par l’efficacité du système digestif (l’alpaga mange 2% de son poids par jour tandis que d’autres animaux mangent jusqu’à 8%), par la proximité de la ferme, le type de gestion de la ferme… etc


#19

À mettons que t’enlève l’humain de l’équation, la vie cherche toujours à rétablir un équilibre. Les animaux, les plantes, les bactéries, etc. tout ce beau monde est capable de vivre en symbiose. Si tu ajoutes l’humain, tu viens ajouter qq1 qui prend et qui donne pas. Alors les animaux sauvages auxquels tu faisais allusion étaient bénéfiques à la vie sur terre. Car ils rendent les écosystèmes en équilibre. Par contre, les animaux d’élevages servent seulement à nourrir les humains. Non seulement ça, mais on enlève en plus les écosystèmes qui servaient à vivre pleins, pleins, pleins d’autres formes de vies. Pis en plus, 70% des terres agricoles servent à nourrir ces animaux… c’est énorme!

Je comprend ce que tu veux dire mais moi je suis plutôt paléolithique. L’humain a survécu et s’est développé grâce à la viande depuis des millénaires.
Perso j’ai été végétarienne pendant 3 ans et à la suite de maladie très grave j’ai compris que la viande était vraiment importante pour moi. Ici en Amérique du nord où il fait parfois -35C l’hiver sans viande c’est presqu’impossible.

Il est possible par contre de choisir des viandes qui sont fait d’élevage respectueux et de la consommer en petite quantité.

Je crois aussi que la culture des céréales et légumes, principale source des végétarien tend à créer aussi beaucoup d’émission de carbone. On rase des forêt on fait de plus en plus de champs de culture qui enlève les arbres si précieux qui filtre ce carbone et assaini l’air.

Il n’y a pas qu’une solution, je crois que l’humanité doit avant tout prendre tout en compte et non une seule solution.


(François Douville) #20

Je respecte tes choix :slight_smile:

Il y a ÉAU qui font de l’aquaponie et qui veulent alimenter les communautés nordiques en poissons et légumes LOCAUX. La nourriture qu’on transporte au Nord, on leur vend excessivement trop cher alors il n’ont pas une grande diversité d’aliments.

Je suis aussi POUR les petits élevages locaux et la chasse. Si tu veux en discuter davantage sur d’autres solutions à petites échelles, viens en discuter sur Le peuplier :stuck_out_tongue:

On fait exactement ça en ce moment mais pour nourrir les animaux ET en beaucoup plus petite partie, pour nous nourrir. Les animaux d’élevages sont herbivores et mangent bcp plus que nous. Alors si tu enlève les élevages de masses, pour cultiver la même quantité de grains & céréales qu’on cultivait pour nourrir les animaux, on pourrait le faire pour encore une centaines d’années.