BONJOUR !

Qu'aimerais-tu faire?

Changement climatique !

Changement climatique !
0

(Jami Leclerc) #21

Le nucléaire? Je pense qu’un fukushima c’est suffisant!

Il y a d’autres énergies moins dangereuses: Éolienne, géothermique, solaire, etc.

Il faut aussi considérer l’impact que l’élevage animal a sur les GES (de 15% à 40% selon les études), donc passer à végétalien est un bon move. Ensuite le transport y est pour beaucoup donc éviter la voiture ou l’avion. Enfin le transport commercial en est pour beaucoup, donc il faut prioriser l’achat de produits locaux.


(Olivier Lambert) #22

Tu vas me trouver drôle, mais le nucléaire est l’énergie la plus propre et la plus sécuritaire:

En plus, dans le cas de Fukushima, il s’agissait d’une centrale à fission lente (où la réaction est ralentie avec de l’eau lourde).

De nos jours, on a des réacteurs à fission rapide (fast fission breeder) qui sont plus sécuritaires et qui n’aurait pas causé problème dans le cas du Japon.

À part le solaire (le soleil est un méga réacteur à fusion nucléaire après tout!), le nucléaire est probablement la seule source d’énergie qui peut répondre au besoin immense de la population de la terre de façon fiable, économique et propre.


(Jami Leclerc) #23

Le problème du nucléaire n’est pas necessairement les accidents (qui sont catastrophiques) mais la gestion des déchêts résultant de la production d’énergie. J’ai pas le temps en ce moment de trouver des sources ou des stats mais je reviendrais sur le sujet la semaine prochaine, car je veux vraiment axer mes efforts professionnels vers des initiatives qui cherchent à corriger le réchauffement planétaire.

D’ici là il y a un livre très interessant qui recense les 100 initiatives qui ont le plus d’impact positif potentiel sur le réchauffement, et on y retrouve l’énergie éolienne en 2ème position (onshore) et 22ème (offshore), solaire en 8ème et 10ème, géothermique 18ème et nucléaire 20ème. Très interessant!


(Olivier Lambert) #24

C’est là que ça devient intéressant!

Les vieux réacteurs utilisent l’uranium comme carburant, ce qui laisse le plutonium comme déchet.

Les nouveaux réacteurs carburent au plutonium!

Theoretically at least, fast reactors can keep recycling their own fuel until all the plutonium is gone, generating electricity all the while. Britain’s huge plutonium stockpile makes it a vast energy resource. David MacKay, chief scientist at the Department of Energy and Climate Change, recently said British plutonium contains enough energy to run the country’s electricity grid for 500 years.

Les “déchets” nucléaires représenteraient assez de carburent pour alimenter l’Angleterre pour 500 ans!!! Bref, du recyclage nucléaire haha!

Ceci étant dit, je suis all-in pour la production d’éolienne, de centrales hydroélectriques et de panneaux solaires. Quand l’environnement le permet et que la solution répond aux besoin, let’s go!

Mais quand c’est impossible et qu’on doit faire une centrale au charbon à la place… Not so good!

C’est pas un problème au Québec parce qu’on a un environnement assez unique, mais ce n’est pas le cas partout.


(Pascal Cabana) #25

Dans le même sujet…


(Electromobiliste) #26

En 2050?


(aurelien Marchive) #27

on va donc devoir très bientôt changer notre mode de nourriture! :slight_smile:


(Isabelle Dion) #28

Oui effectivement, ce que je constate encore une fois en lisant les messages de tout le monde sur le sujet du changement climatique, c’est qu’il semble y avoir encore plus de façons de percevoir les sources de problèmes ainsi que leurs solutions qu’il y a de personnes sur terre. À vouloir tous tenter de se convaincre les uns les autres on va virer fou :slight_smile: Également, c’est étonnant de voir à quel point il y a de sous-sujets différents intégrés dans cette conversation…! Pour argumenter sur tout ça prend une quantité d’expertises impressionnantes…on dirait que le changement climatique c’est un beau melting-pot de confusion.

Il y a probablement certaines solutions qui sont meilleures que d’autres, du moins pour leur contexte approprié. Cependant, je crois que ce qui importe le plus, c’est d’être dans une véritable démarche d’amélioration active et de se remettre en question constamment, d’accepter ce que les visions différentes des nôtres peuvent nous apporter…car qu’on soit en accord ou en désaccord, elles existeront toujours et c’est peut-être là la beauté de la vie et tout l’espoir qu’on a. En tout cas, voilà où j’en suis dans mon cheminement actuel!