Que pensez-vous de l'opportunisme autour du COVID-19?

Que pensez-vous de l'opportunisme autour du COVID-19?
0

Je ne sais honnêtement pas quoi en penser…

Toutes ces infolettres d’entreprises qui semblent vouloir tirer avantage d’une situation où les gens meurt, je ne peux faire autrement qu’être mal-à-l’aise.

Tsay, je pourrais faire une promo quarantaine: « 40 jours de Tranchée gratuit » ou un truc du genre, mais je trouve ça de mauvais goût.

Quelqu’un d’autre a le même feeling que moi ou je suis tout seul à ne pas trouver ça très éthique? Je me remet sérieusement en question.

D’un autre côté, je comprends l’idée de « solidarité sociale » à travers un temps de crise.

Où est la ligne entre opportunisme et bienveillance?

9 J'aimes

Sors de ta tête… suis ton intuition, et pose toi la question comment je peux faire pour contribuer à la cause sociale tout en étant éthique et bienveillant et selon tes valeurs profondes…

Ouinnnn…j’avoue que c’est pas mal profond… tout ça, mais c’est là qu’on est rendu…

Bonnes réflexions champion !

3 J'aimes

Je trouve pas ça ouf, mais j’leur jette pas la pierre non plus…

J’ai deux personnes qui m’ont acheté du lien pour des masques par exemple. C’est jouer avec la peur des gens, mais au final, est-ce qu’on a attendu cet évènement pour le faire ?

3 J'aimes

Tout dépend de l’intention. Si elle est bonne, si c’est un geste bienveillant alors tu peux le faire. Les gens ressentiront la difference.

5 J'aimes

Je me sens un peu concernée par cette publication, car je t’avais questionné : comment La tranchée pourrait profiter de cette occasion, mais c’était vraiment lancé dans le vide et inapproprié. ( Je me sens mal à l’aise même d’avoir pensé à ça ). Mais au fond, ce que je voulais surtout lancer comme message c’est de voir plutôt à une idée plus à long terme, pour créer des partenariats avec des entreprises qui offrent des cours physiques en lien avec le démarrage d’entreprises pour leurs cours en ligne ou une alternative quand ça sera le bon moment. Je penses que pour ça, l’intention est bonne.

Et c’est comme le dit @Louise_Dube, si ça va avec tes valeurs profondes et que c’est cohérent à ta mission… C’est ok je crois.

Sinon, de mon côté, j’ai fait une publication dans mon groupe sur Facebook pour permettre aux gens de publier dans les commentaires leurs offres en cours parce que je recevais des demandes d’approbations de messages en ce sens et que je ne permets pas la publicité direct sur le mur du groupe. C’était ma façon d’aider autrement.

3 J'aimes

C’est une très bonne question et j’ai ce malaise aussi. Je crois qu’avec un peu de recul chacun trouvera le moyen de prendre position par rapport à ça…je crois que les gens qui font déjà une « offre » dans leur infolettre sous ce prétexte ont agi un peu rapidement, avant que la poussière du premier « choc » ne retombe et avant qu’on commence à se réorganiser collectivement. C’est encore un peu dissonant je crois.

Mais c’est vrai également que chacun doit continuer à vivre et plusieurs salariés sont soit en congé payé ou soit ils bénéficient pour le moment de certaines mesure de télétravail ou autre afin de pouvoir continuer à travailler. Il est normal que les travailleurs autonomes et entrepreneurs essaient de continuer à faire leurs offres aussi et les services en ligne sont une belle façon de le faire. On peut peut pas blâmer personne pour ça.

De toute façon, avec ou sans cette situation, le web prend toujours de plus en plus de place…c’est comme un coup de pied dans le derrière de certains pour s’y mettre peut-être?

J’pense que mon avis c’est qu’on peut continuer nos développements sans nécessairement utiliser ce prétexte pour envoyer des infolettres. Si on a quelque chose de pertinent à dire à notre communauté, qu’on le dise, pas besoin de prétexte! Si les gens ont besoin de notre offre, ils vont s’intéresser à nous tout naturellement?

Mais bon…c’est ma réflexion à ce jour, ça changera sûrement!

1 J'aime

Ne te sens pas mal à l’aise! Tu n’es vraiment pas la seul, ça fait presque 10 personnes qui me contactent pour faire tel ou tel Facebook Live. Je ne sais même pas comment me sentir moi-même face à tout ça…

J’ai acheté des stocks de compagnies pharmaceutiques en Janvier comme façon de protéger mes actifs et jme sentais mal tsay… :stuck_out_tongue:

Je demande l’opinion des gens puisque je pense bien qu’une dizaine de personne qui en discutent sincèrement risque d’arriver à une meilleure conclusion que ce que je peux faire seul dans ma ptite bulle.

Très bien dit!

1 J'aime

La question à se poser serait plutôt «quand est-ce qu’on fait de l’opportunisme»…

Là, c’est le Covid-19, mais ça pourrait être n’importe quoi.
Quand est-ce que notre marketing est éthique et quand il ne l’est pas ?

Je me dis que si on ignore l’actualité pour faire notre pub, c’est clairement pas de l’opportunisme.

Si on s’en sert un peu, ça a effectivement plus de poids, ça a un meilleur sens même parfois et les gens comprennent plus pourquoi ils ont besoin de toi dans le paysage souvent.
En ce moment dans mon domaine, il manque de tondeur d’alpagas, donc j’ai fait beaucoup plus de pub que je l’aurais fait normalement sur mon cours de tonte et je cite l’exemple du manque de tondeur comme un coup de pied au cul pour suivre un cours… opportunisme ou façon d’aider les gens à s’en sortir ? Je crois que ça dépend COMMENT c’est présenté.

Je crois personnellement que ça dépasse les bornes quand tu t’en sers pour promouvoir tes activités ET que tu profites des gens sachant qu’ils en ont besoin absolument…

Genre que les entreprises qui profitent du COVID-19 pour envoyer à leur client ce qu’ils offrent comme support à leurs employés, c’est pas tant malaisant mais un peu too much… Ça ne m’intéresse pas tellement et c’est pas utile autrement que pour faire parler d’eux. Ça me tanne.

Ceux qui offrent des concerts virtuels gratuits, des accès à des plateformes normalement payante gratuitement ou whatever… je me dis que c’est un bonus pour les gens qui s’emmerdes ou qui ont du temps pour essayer de nouvelles choses dans leur vie. Plein d’auteurs actuellement lisent des livres aux enfants qu’ils ont écrit en direct sur leur page Facebook… est-ce que c’est malsain pour autant?

Ce que je trouve malsain, c’est les compagnie qui profitent de ça pour monter leurs prix sous prétexte de pénurie. Qui jouent les égoïstes.

Et celles qui jouent sur la peur des gens en sachant qu’ils diffusent une information fausse et qui nuisent à l’effort collectif… Ceux-là… GRRRR…

Pour diminuer ça, retournons le script un peu. Oui on pense qu’on est « opportunistes » quand on profite d’une occasion comme ça, mais la réalité, c’est que les gens qui achètent, les consommateurs, ont besoin d’un « push » pour acheter.

On le sait, un des premiers trucs que tu apprends en marketing c’est qu’il doit toujours y avoir un sentiment d’urgence, sinon le monde fait rien.

Par exemple, je pense que c’est dans le livre de Joseph Sugarman que je lisais qu’il essayait de vendre des systèmes d’alarmes et que personne ne voulait en acheter quasiment, sauf tout d’un coup lorsque les gens lisaient dans les journaux qu’il y avait eu un vol à proximité d’eux.

La peur a toujours été un motivateur malheureusement et je pense que la question n’est pas « est-ce que j’en profite ou pas », mais plutôt « comment je peux aider ».

Perso, j’ai clanché ma formation de méditation pour pouvoir la propager maintenant, en ce temps où le monde voit l’effet d’un gros stress. C’est notamment parce que je sais par expérience que ma formation va aider beaucoup de monde et c’est un tremplin pour pouvoir propager ça.

Je me sens aucunement mal.

Donc, je pense que le sentiment vient d’un conflit de valeur et parce que ton intention ne serait pas alignée avec ce que tu veux propager…

Mais si La Tranchée aide vraiment les gens, si elle apporte vraiment autant de valeur que tu le dis, si elle change la vie d’entrepreneurs réellement pour le mieux et que les gens auraient vraiment intérêt à s’y abonner, alors je vois pas le mal.

Ceux qui m’écoeurent seraient justement plus du genre les pharmaceutiques qui ne voudraient pas réellement aider le monde, mais juste faire une bonne passe de cash.

Si tu veux te sentir mieux, tu peux toujours offrir plus de valeur? Mais je pense qu’il y en a déjà pas mal lol

Je pense que c’est quand c’est au dépend des autres qui fait en sorte que c’est questionnable.

Si le prix du gas augmente soudainement de 50% et que ça fait tout un tappage médiatique, ça ne me dérange en rien qu’une entreprise fasse un coup de pub pour partager le mécontentement de la population.

Mais dans notre cas, les dégâts ne sont pas monétaires, des gens vont mourrir. Ma maman et ma grand-maman sont toute deux à très haut risque. Je suis certains que plusieurs membres de La Tranchée sont également à risque.

Bien dit!

Je pense que tu as effectivement mis le doigt sur deux aspects vraiment condamnable!

Le simple fait de dire que le COVID est une « occasion » est justement ce qui me dérange. Ce n’est pas une occasion, c’est une tragédie de proportion historique.

Oui, certains secteurs vont en profiter. Ça risque d’être bon pour plusieurs e-comm. Les entreprises de désinfectants ont vue leur action trippler.

C’est un excellement moment de sortir une télésérie sur Netflix ou encore de vendre ta formation sur la méditation.

Je pense que ce n’est pas qu’une question de dire: « Si tu offres de la valeur, c’est correct non? » Personne ne veut d’un rabais à une funéraille.

C’est encore tôt au Québec, il n’y a eu qu’un seul mort. Espéront que ça reste ainsi!

Sur un autre ton, je vois des entreprises faire de vraie belles actions pour aider la population. Les banques qui ont d’offrir un surcis de paiement est une excellente nouvelle.

Covid-19 se trouve en ce moment dans 80% des titres de mon Gmail… ouin! On le sait qu’il y a une crise. Besoin de nous faire part des mesures que vous prenez à l’interne ? Pas nécessairement. Et come on, n’essayez pas de rendre ça rentable !

Tiens, j’ai une idée moi aussi : on se part une accréditation pour les commerces qui prennent la température corporelle de tous ceux qui rentrent dans leur magasin. On l’appelle : « CORONAVIRUS FREE CERTIFIED » ! On colle notre sticker sur la porte d’entrée et on se fait plein de cash avec la certification. Qui embarque !?? :face_with_raised_eyebrow: Pfff…

Tu vois, ça, ça a l’air profiteur parce que le Covid-19 est le SUJET pour faire de l’argent. À mon œil, il est là le pire opportunisme.

Quand le Covid-19 est une façon d’INTRODUIRE notre sujet qui est tout autre, c’est délicat et ça dépend vraiment comment c’est amené. Quand à la base on sait que notre produit peut apporter du réconfort, du bien-être ou changer les idées des gens, je crois que c’est correct d’en glisser un mot. Mais c’est un peu comme quand on parle à un endeuillé; tu peux être franc mais pas vulgaire ou minimiser sa peine. Tu peux essayer de rire avec lui mais il faut que tu pèses tes mots pour ne pas qu’il ait l’impression que tu ries de lui, du mort ou des circonstances. C’est pas le moment de faire des jokes qui le brusquerait…

Les tabous c’est pas super pour la santé mentale…

Rendu là, c’est bien vu d’être généreux (même si on sait tous que c’est peut-être ça qui va permettre à une entreprise après la crise d’avoir ces gens comme nouveaux clients parce qu’ils ont apprécié le produit ou l’entreprise finalement) mais on ne peut pas non plus demander à tous de donner leur gagne-pain non plus…

La façon la plus safe de ne pas se tromper, c’est de ne pas en parler et de faire comme si de rien n’était… sauf qu’on le veuille ou non, ça va finir par nous bousculer d’une façon ou d’une autre. Rendu-là, je me dis qu’on peut juste continuer à vivre, offrir du soutien/réconfort/compréhension aux gens qu’on croise et continuer notre business… parce que c’est une façon de nous garder en vie et d’aider le monde à tenir le cap.

Personne ne veut -entendre parler- de rabais à des funérailles. Mais quand tu as un décès, tu es parfois content malgré tout d’avoir un rabais sur un cercueil…

Ça doit être vraiment très difficile de faire le marketing pour un salon funéraire ou dans ce genre d’entreprise pris entre deux chaises, sérieux…

Personne ne veut d’une enseigne lumineuse «spécial» en haut du cercueil même si malgré tout, le client pourrait magasiner pour le prix quand même et veut avoir le contrôle sur ce que ça va lui coûter.

Je crois que le problème, c’est que la majorité des marketeurs n’ont pas l’habitude de jongler avec la délicatesse de ce genre de sujet et là, on a tous les deux pieds dedans.

Il y a un marché de la mort comme il y a un marché des armes, des médicaments, des soins… C’est correct. Et d’habitude, ces gens connaissent la façon de se mettre en valeur sobrement et avec respect. Pas nous.

La seule chose que j’ai fait professionnellement (à part fermer les visites à la ferme), c’est diffuser une nouvelle sur l’apport de l’alpaga dans la confection des vaccins (les alpagas ont un système immunitaire hors du commun… ils ont beaucoup de potentiel comme solutions pour la santé humaine et ils pourraient contribuer à sauver énormément de vie dans le futur pour de nombreuses maladies graves) et essayer d’encourager les gens à tenir bon.

Effectivement, j’ai poussé ça à l’extrême pour en faire valoir le ridicule.

Mais bon, si quelqu’un décidait de regrouper une gang d’étudiants en pleine santé qui voudraient aller faire l’épicerie des gens à risque en échange d’un petit tip… Ça ferait du sens selon moi.

Bref, tout dépend de l’intention!

1 J'aime

Je comprends le dilemme…

Dans le fond, tu as des personnes proches à qui la situation pourrait être très grave et l’idée que quelqu’un abuse de leur vulnérabilité ainsi que de la vulnérabilité de tout le monde en ce moment de stress pour se renflouer un peu les poches est assez dégoûtante en effet.

Si je peux y aller avec une petite sagesse à deux cents, la méditation m’a appris que tu ne peux pas contrôler grand chose dans la vie, sauf ce que tu fais et pourquoi tu le fais.

Dans le fond, l’intention est réellement ce qui est important en terme de paix personnelle et d’être aligné avec ses valeurs.

Oui, il y en a qui vont clairement avoir une intention plus malsaine, plus mesquine de vouloir vraiment profiter et se remplir les poches de façon égoïste et lancer une promo ou qqchose pour espérer se faire une passe de cash comme ça.

Et je sais pas pour toi, mais il me semble que ça sonne justement toujours faux quand quelqu’un cache une raison comme ça… On dirait qu’on le sent. Pis on leur en veut un peu. Entk, moi ça me laisse tjrs un goût amer, la personne baisse clairement dans mon estime…

Malheureusement, on peut pas connaître l’intention des autres, mais juste la nôtre, faque je pense que ton devoir, si tu veux vraiment faire quelque chose avec ça, ou ne simplement rien faire, est de juste aligner ce que tu veux donner avec ton intention.

Ton intention est pure et tu veux vraiment aider? Tu vas trouver des trucs… pas obligé de vendre de quoi non plus. Peut-être que tu as juste besoin de faire un geste qui montre comment tu te soucies vraiment, de donner qqchose pour aider sans rien attendre en retour et that’s it.

Ça serait le meilleur move en fait. Quand tu as quelque chose que tu veux donner SANS rien attendre en retour, alors tu sais que tu es dans l’intention pure.

Alors, si ça peut guider, on peut pas vraiment contrôler les autres et ouais on le voit dans nos boites e-mail qui qui est vraiment profiteur de qui ne l’est pas, mais bref, ça te permet de justement voir ce que toi tu ne veux pas faire.

Alignes-toi juste avec ta meilleure intention et fais quelque chose à partir de là. Je sais pas si tu te retenais d’offrir quelque chose à cause de ça mais que tu veux juste pas que le monde l’interprète mal.

Mais si tu veux vraiment aider, sans rien attendre en retour, le monde va le sentir.

Après ça, les conséquences de ce geste et la façon que les gens le voit ne sont malheureusement plus de ton ressort…

1 J'aime

Olivier ton post tombe à point pour moi.

Sur le coup, j’ai été la première à inciter mes collègues à s’adapter et continuer les affaires. Aujourd’hui, je ne sais plus. Tous le monde ne vivent pas de difficultés particulières en ce moment, mais par respect profond pour ceux qui sont à risque et pour qui tout ceci est un cauchemar, on doit se sentir concernés et responsables non? Une chose est certaine, il faut s’arrêter pour se poser les bonnes questions et prendre une position.

Perso, je suis heureuse des offres gratuites qui se mettent en place, ça me touche. J’achète local et je sais reconnaître une offre sincère ou pas. Je vais me souvenir d’eux, je les suivrai et je dépenserai chez eux plus tard.

Quelqu’un dans les commentaires disait qu’il est tôt et qu’on devrait attendre un peu pour voir comment ça se passe au Québec pour nous. Je crois que c’est sage. - Et si dans quelques semaines on regretterait notre impulsivité a profiter de « l’occasion »…

Je ne veux pas être de ceux-là.

L’opportunisme est là avec une intention malsaine.
Vouloir aider en ce temps de crise et contribuer au meilleur de ses capacités est selon moi beaucoup mieux que de rester les bras croisés.

En fait, ce qui me rend mal à l’aise, c’est le rabais avec des codes promo COVID19 (oui oui j’en ai vu passer)… C’est d’essayer de profiter de la situation en jouant sur la peur des gens.

La question à se poser c’est plutôt: Comment je peux contribuer et supporter mes clients à l’heure actuelle? De quoi ont-ils besoin pour traverser cette crise?

Les entreprises qui offrent du contenu pédagogique gratuit sont-elles opportunistes? Non. Pourtant, ce geste leur vaut de l’exposure, fait connaitre leurs solutions…

Tout est une question d’intention et de bienveillance à mon avis.

3 J'aimes

Pour ma part j’ai créé une formation pour aider mes clients à travailler en vidéo conférence. c’est gratuit et ça va les aider concrètement.

je prévois aussi de faire un atelier en ligne dans ce sens.

L’idée n’est pas de faire de l’argent clairement mais d’aider les gens. Et comme j’ai la croyance que quand on aide les autres, des bonnes choses finissent par nous arriver, je me dis que ça permet de se faire connaitre et apprécier et que ces gens là pourront devenir des clients quand tout cela sera terminé.

1 J'aime

My two cents…

Personnellement, je suis mal à l’aise face aux entreprises qui font « comme si rien n’était ».

Je veux dire, on vit en ce moment une crise majeure qui va littéralement passer à l’histoire… Je pense que c’est inauthentique et « unrelatable » de ne pas reconnaître ce qui se passe et prendre position, même si la position à prendre est de faire exactement la même chose qu’à l’habitude et ne rien changer… Ça ne doit pas empêcher les entrepreneurs de démontrer de la sympathie. On dit toujours qu’il faut mettre de l’avant le côté humain: c’est incohérent de soudainement cacher l’humain derrière la façade de l’entreprise, ça me donne plutôt l’impression qu’elles sont déconnectées de la réalité.

Pour ce qui est de l’opportunisme que ça engendre chez certains, je n’ai pas tellement de problème avec ça tant que ça part d’abord et avant tout de l’intention d’aider les gens et la société à passer au travers.

Évidemment, comme dans n’importe quel autre contexte, essayer de « profiter » des gens, partir avec l’idée qu’on va s’en mettre plein les poches et miser sur l’anxiété et la peur des gens pour son profit, je trouve ça répugnant, COVID ou pas COVID. Dévaliser les stock de purell et de masques pour les revendre à prix fort avec un code rabais COVID-19 (si on prend un exemple cliché), c’est pas juste croche, mais carrément immoral (à mon avis). Ça n’apporte aucune valeur, aucune aide réelle, ça ne solutionne rien, et j’espère ne vexer personne en disant que je pense qu’il faut être une rognure entrepreneuriale pour emprunter cette voie et parvenir à dormir sur ses deux oreilles. Bref, ça, c’est NON.

Par contre, on l’affirme et le répète: un entrepreneur se doit de combler un besoin dans le marché, et ça ne doit pas changer en temps de crise. Il faut rester fidèle à ses valeurs et sa mission d’entreprise. Je suis d’avis que chaque entrepreneur se doit de faire un exercice de conscience avant de prendre position face à cette crise, et se poser les questions:

1-Est-ce que les besoins que mon entreprise comble sont essentiels en ce moment?

2-Quels sont les nouveaux besoins générés par cette crise que je pourrais combler? (quitte à faire un pivot?)

3-Est-ce que mon entreprise (ou moi-même) peut faire quelque chose pour aider, directement ou indirectement?

Dans l’histoire, les crises de ce genre ont généralement engendré des avancées sociales et des développement techniques et technologiques majeurs. Ce sont des périodes où « les idées se font aller », les gens sont en mode « solution », sont proactifs, et c’est un peu ce qu’on voit qui se passe en ce moment.

Ce qu’on traverse actuellement est une tragédie à plusieurs niveaux, mais il faut garder le moral et tout mettre en oeuvre pour tenter d’en ressortir plus forts, non seulement en tant qu’entreprise mais aussi au niveau plus large de la société dans laquelle on évolue.

Sur ce, Stay home and stay safe gang! :v: :orange_heart:

3 J'aimes

Je crois en effet que la ligne est mince;

Par contre, je pense sincèrement que certaines entreprises le font
vraiment dans le but d’être bienveillant. Prenons Vidéotron par exemple avec les limites de données… pour aidé le télé-travail - Je pense plutôt qu’il y avait urgence d’agir et en tant que bonne compagnie; avec un bon fond de roulement et qu’en plus ils ont les moyens de le faire. Ils ont agit en champions, et plus d’une compagnie devrait suivre ce mouvement à mon avis!*

Là; voici la différence on parle d’entraide et non de publicité; comme certaines compagnies qui profite du covid-19 pour effectuer un rapport quotidien avec les promotions de l’heure… Dans ce cas; je suis assez d’accord; on parle d’opportuniste. Conclusion; les gens le voit et s’en rappelleront !!

1 J'aime

Je pense que ça peut-être bien fait. Si on reste loin des jokes de mauvais gout ou de profiter de la peur des gens pour faire des $$! Ex: vendre des huiles pour mieux se ‹ ‹ protéger du COVID › › ou autre baliverne de la sorte.

Les gens sont à la maison et ont le temps de cuisiner, travailler sur leur entreprise ou même prendre le temps de faire du sport.

Alors pourquoi ne pas offrir des offres promotionnelles qui sont liés a ces domaines sachant tout cela?

1 J'aime