La Fureur des Mots (Words of Fury): Rentabiliser son expertise en 90 jours

Salut gang,

ce premier post risque d’être plus long et j’ai besoin de mettre ça quelque part avec des entrepreneurs aussi, car vous allez certainement pouvoir en bénéficier.

Alors histoire courte: après 1 an à travailler en fou, 7/7 en tant que copywriter pour une agence marketing (dont j’étais un co-propriétaire) et rouler autour d’une centaine de clients avec des résultats allant jusqu’à 55X de ROI (bon bon, c’est le plus fou qu’on a eu, la majorité c’était autour de 5X à 10X), j’ai décidé de me lancer solo et de former les entrepreneurs à rentabiliser leur expertise…

J’ai tardé tellement longtemps juste par manque de confiance, d’où le pourquoi je suis allé valider tout ce que j’avais le goût de montrer pendant cette année.

RENTABILISÉ EN 3 SEMAINES

Maintenant, après 3 entrepreneurs (ce sont mes bétas) qui ont déjà rentabilisé mon tarif en 3 semaines (alors que j’ai prévu 3 mois…), mon modèle a évolué et s’est spécialisé pour les experts/coachs et autres personnes qui peuvent changer la vie des gens avec leur savoir ou expérience.

Voici où j’en suis rendu: je me suis rendu compte qu’il n’y avait que 3 composantes utiles pour n’importe quel expert. Souvent, on va vraiment dans toutes les directions et on se lance à gauche et à droite, mais je me rends compte que, si tu veux travailler 1 fois pour bâtir des ressources qui vont te rapporter en passif, tout en étant payé très cher pour les construire et pouvoir les re-rentabiliser ensuite, alors voici le modèle qu’on a développé et que je continue de tester et peaufiner (et que j’utilise pour moi):

3 COMPOSANTES POUR RENTABILISER SON EXPERTISE

Donc, ce que je fais maintenant avec mes clients, c’est:

    • On détermine le top du top que cette personne peut obtenir pour ses clients.

Pour y réfléchir, on se demande: « Si quelqu’un te payait 10 000$ pour avoir le meilleur que tu peux offrir, qu’est-ce que tu pourrais faire? »

Ce faisait, on brainstorm et on en vient avec une offre que j’appelle « La Totale ». C’est ce que tu peux offrir de mieux à ta clientèle, ce qui va changer le plus leur vie, leur assurer les meilleurs résultats et, pour toi, te donner les meilleurs témoignages et les meilleures histoires de cas.

En plus, cette offre se chiffre toujours au-dessus de 1000$, et plutôt autour de 2 000$ et 3 000$ alors ça prend beaucoup moins de ventes pour avoir plus d’argent.

J’ai remarqué que la plupart des clients que nous avions en agence avaient peur des grosses offres. Ils se contentaient de créer des petites formations, des petits produits, bref, beaucoup moins que ce qu’ils sont capable d’offrir.

Même des professionnels comme des entraîneurs, naturopathes, etc. avaient peur de demander beaucoup.

Par contre, le gros downside c’est qu’ils se sentaient pas accomplis. Ils savaient qu’ils pouvaient donner tellement plus, mais personne se rendait jamais à acheter ce fameux tellement plus.

Une des raisons majeures c’est qu’ils n’avaient jamais fait l’exercice de ce qu’était ce « tellement plus » et n’avaient jamais mis de prix dessus, parce qu’ils avaient juste peur de le demander.

Donc en faisant ça, on ouvre carrément l’univers des possibilités et je vois la transformation instantanée. Par exemple, mon client que ça fait juste 2 semaines qui est en coaching vient de me dire que ça lui a donné le droit de vendre ses offres au prix qu’il voulait.

On n’a pas terminé de monter son offre « La Totale », en fait on n’a même pas commencé. Et déjà, il a rentabilisé son coaching juste en vendant mieux ce qu’il a à offrir maintenant.

Bien sûr, on a révisé ses offres et ses textes ensemble, mais il est allé vendre d’autres offres par lui-même parce qu’il était trop crinqué.

    • On peaufine les messages de vente

Après avoir déterminé l’offre, maintenant il faut juste la vendre. C’est la partie la plus difficile pour la majorité des gens et pourquoi on nous engageait quand j’étais à l’agence.

Les experts ou coachs ou professionnels sont très compétents dans leurs domaines, mais on ne leur a jamais appris à se vendre.

Ou très peu.

C’est des techniques apprises par-ci, par-là, et quelques fois une stratégie complète, mais qui est souvent pas appropriée et peu efficace.

Le truc c’est que c’est super simple. En fait, ce que je fais avec mes clients, c’est qu’on monte un speech complet qui couvre la totalité des objections et d’une bonne vente. Bref, on fait une lettre de vente.

C’est le bout le plus ardu, et c’est là que je les accompagne le plus, mais ça vaut vraiment la peine parce qu’après ça, ils ont du contenu pour les e-mails, les publications Facebook, quand ils parlent au téléphone, bref ils ont une clarté sur comment vendre leur offre.

C’est d’ailleurs ça qui a fait en sorte qu’ils sont tous allé rentabiliser le coaching rapidement… Un moment donné, durant nos discussions, tout est devenu clair.

Ils ont vu comment arrêter de travailler 10X trop fort pour peu de résultats. Un d’entre eux avait écrit 12 articles de blog en avance!

12 articles qui finalement vont être coupés à 3-4 en ce qui a trait à leur formation.

Mais 12 articles… c’est beaucoup!

Et c’est 12 articles qu’ils ne sont pas certains qui vont pogner. Ce sont des questions qu’ils ont reçu par-ci par-là et qu’ils se sont dit: « Tu sais quoi? Je vais faire un article. »

Avec la lettre de vente complète, maintenant ils savent exactement le but de chaque article et comment chaque article va aider à progresser dans la vente.

Donc, c’est pas seulement de savoir vendre ton produit, mais ensuite tu peux juste carrément utiliser le contenu que tu viens de faire, l’ajuster et l’utiliser dans n’importe quel média: e-mail, publication Facebook, etc.

En connaissant les particularités de chaque medium, après ça devient facile de savoir quoi dire en te basant sur ton speech de vente.

Après avoir fait ce speech de vente, dernièrement on …

  1. Systématiser le processus de vente

La partie la plus le fun. Ben oui! Tu veux pas avoir à vendre encore et encore…

Pour l’avoir vu plein de fois, je sais que ta force est pas la vente. Et c’est parfait.

Tu es un expert. Ton but est d’aider avec ton expertise. Si tu es toujours en train de prospecter et de vendre en 1 à 1, tu vas passer beaucoup trop de ton temps à faire ce qui ne change rien dans la vie des gens et moins à les aider.

C’est une situation lose-lose pour tout le monde.

Donc, pour le bien de tout le monde, tu veux automatiser et systématiser ta vente. Tu viens d’écrire un beau speech de vente, alors il faut le tester.

En automatisant ta vente grâce à des systèmes (entonnoir de vente, chaîne de e-mails, etc.), tu vas pouvoir commencer à voir l’argent rentrer sans avoir besoin d’être présent pour le faire. Ainsi, tu peux donner plus de temps à tes clients.

Avec ma belle-soeur, on a passé de 60h/semaine à 20h/semaine à cause de ça. Non seulement ça lui a raccourci beaucoup de temps à faire de la prospection, en plus on a automatisé la livraison de beaucoup de ce qu’elle devait répéter pour chaque nouvelle cliente.

Ça lui a permis de libérer beaucoup de temps et, tu sais quoi? Même si elle avait plus de clientes qu’avant, les changements étaient plus profonds parce qu’elle pouvait passer plus de temps avec chacune pour débloquer ce qui empêche les résultats.

Ah et pour comprendre, elle est coach en perte de poids hormonale. Et elle a pas juste passé de 60h à 20h, elle a aussi passé de 9k$/mois à 35k$/mois avec les systèmes.

De ce que j’ai compris, la plupart des entrepreneurs ont entendu parler de ces systèmes et en ont quelques-uns en place. Par contre, le vrai pouvoir de ces systèmes est à cause des 2 premières étapes… ce que la plupart sont disons moins hot!

Et je rajoute une 4ième étape importante, mais qui est sous-entendue dans la 3e:

  1. Optimiser les résultats

Malgré que j’aies 8 ans d’expérience en copywriting et marketing, je ne sais jamais les résultats qu’on va réussir à obtenir.

Comme là, on a lancé v’la 1 semaine l’offre retravaillée de mon client et c’est dans cette semaine qu’ils ont rentabilisé le coaching.

Par contre, j’étais tout aussi stressé qu’eux parce que la plupart du temps, ça ne donne pas les résultats qu’on aimerait et la game est toute dans l’optimisation.

Donc, super important: si ça ne marche pas du premier coup, c’est normal.

À la longue, tu connais bien sûr de plus en plus ta clientèle et je me suis rendu compte que la plupart des experts ne focusent pas sur les bons points pour vendre. Ils ont déjà la connaissance de leur clientèle, mais juste personne pour leur extirper du cerveau et leur dire: « Ok, VOICI ce qui va faire en sorte qu’ils se garochent sur ton offre. »

En marketing, cette réponse s’obtient avec les tests. Et c’est ça la beauté de la game.

Si c’était facile et si on pouvait avoir les réponses, personne n’aurait besoin d’experts et tout le monde serait riche instantané. Mais le marketing ça fonctionne pas comme ça.

Il faut tester, lancer et voir la réponse. Ensuite, selon la réponse, on regarde où ça bloque et on tente d’améliorer tout ça.

Avec cette formule simple, on peut rentabiliser son expertise en 90 jours. Bon, il semble que ce soit en moins de temps que ça pour l’instant, mais je dis 90 jours pareil pour me backer.

Donc, voilà pour ce que j’ai compris.

Maintenant, j’en suis à mes débuts à donner cette formule et aider quelques clients à le faire.

En ce moment, je travaillais à obtenir les résultats pour pouvoir avoir des études de cas et prouver que ça fonctionne.

Travailler 1 fois seulement

Maintenant, la suite est de créer mes systèmes de vente, car nope, je ne l’ai pas encore fait!

Non non, c’est pas que je suis un cordonnier mal chaussé, c’est parce que j’aime pas travailler en doublon et j’aime réutiliser tout ce que je fais.

Et c’est la beauté de tout ce système…

Le groupe avec qui je travaille en ce moment est restreint, sauf qu’ils n’ont pas payé le plein prix. Je leur ai dit que j’étais en train de tout monter.

Donc, non seulement je suis payé pour bâtir tout ça et tester, mais en plus j’ai du feedback instantané.

Tu te rappelles le « Top du top »? Le but est de venir avec une offre et d’essayer de la vendre AVANT MÊME que tu l’aies terminée.

Bien sûr, il faut que tu saches où tu t’en vas.

Sauf que… la plupart des items que j’ai promis dans le prix sont en train de se bâtir. Ça a fait quelques frictions, sauf qu’étant donné que je suis un expert, je peux leur échanger du temps en ce moment. C’est ce qui a le plus de valeur pour eux: le temps que je passe à regarder leurs trucs et leur donner mon avis.

Donc, tout le reste est cool et je peux prendre le temps de le bâtir et en même temps, si c’est pas sur la coche encore, je leur dit: « Pas de troubles, on va travailler plus en personne alors et je vais peaufiner la ressource. »

Et c’est bien comme ça.

Alors, non seulement tu peux charger plus cher, mais en plus tu peux ne pas avoir terminé. L’important est juste d’être honnête et d’offrir une compensation honnête en échange.

La plupart des experts que j’aidais avec l’agence passaient des fois des mois à monter leur formation sans même savoir si le monde en voulait… en plus de ne pas être payé durant ce temps.

C’est stressant pour rien.

Pré-vends ta formation et monte-la en même temps que tu la donnes. Ma formation a changé radicalement en commençant à l’enseigner.

Elle est plus sharp et j’ai coupé des bouts qui étaient superflus et n’allaient pas aider à mieux appliquer, donc obtenir les résultats.

Ça va être la même chose pour toi, alors à moins que tu aies déjà ce feedback et que tu saches que le monde veut exactement ce que tu vas offrir, tu es mieux de te faire payer pour la monter.

Bon, c’est tout pour là.

Je suis un peu mêlé dans tout ce que j’ai à faire pour l’instant, mais chaque nouvelle ressource que je bâtis me sert encore et encore.

Chaque nouveau module de la formation, je peux la revendre à l’unité et la tester en étant payé encore plus que juste mes clients en coaching.

Donc, c’est difficile par moments, mais plus ça va, mieux c’est.

Et pour mes clients aussi…

Alors sur ce, j’espère que ça t’aide à te réorganiser pour vendre ton expertise. Si oui, ça serait cool que tu me le dises dans les commentaires.

Ensuite, je vais donner des updates, car ce n’est que le début et le gros s’en vient!

Tourlou

5 « J'aime »

Heyyy! Content de te revoir sur le forum, ça fait un bail! :wink:

Bon, c’est sur que quand on travaille 7 jours sur 7, ça peut devenir difficile de trouver le temps pour jaser!

YES!!! Tu les aide à « mapper » les différentes objections et utiliser le contenu comme OUTIL pour répondre aux différents besoins à travers le cycle de vente. :clap::clap:

Exact. Mon premier réflexe est toujours d’aller chercher la base line de la campagne. En faisant « de notre mieux » qu’est-ce qu’on peut obtenir comme résultats?

5$ par email? Alright, on part de là et on essaie de se rendre à 4.50$, 4$, 3.50$, etc. Baby steps!
On tweak chaque élément un à un jusqu’à ce qu’on arrive au meilleur résultat possible.

Tu sais de quoi tu jases et ça parraît!

Pour ta formation, si jamais tu veux mettre ça sur l’autopilote et la vendre sur La Tranchée, fais-moi signe! Je peux faire des funnel evergreen avec des offres timé etc!

1 « J'aime »

Ouhh, attend je t’envoie un message privé. J’aimerais bien connaître les termes et conditions!

1 « J'aime »

Wow, je suis en train de monter ma formation en même temps que je la donne et je révise donc tous mes livres marketing que je juge pertinent pour être sûr de donner le meilleur contenu et le plus efficace…

Et…

En arrivant à un chapitre de ma formation intitulé « Bonifier son offre irrésistible », j’ai découvert qu’il existe plusieurs moyens super simples et intéressants d’augmenter les ventes de son offre sans avoir à faire un effort de plus!

Je vais sûrement en faire une mini-formation solo et je crois que je vais la publier sur La Tranchée.

1 « J'aime »

Très bon copywriting, j’allais justement te demander:

MAIS QUELS MOYENS SIMPLES ET INTÉRESSANTS!? :drooling_face: I WANNA KNOW!

J’ai déjà hâte!!! :stuck_out_tongue:

Je republie une publication FB que j’avais fait, vu que la formation va être tournée en exclusivité pour La Tranchée:

J’ai quand même été vraiment surpris l’autre jour quand j’ai terminé le module de la formation sur laquelle je travaille.

J’ai même dit à ma blonde: « Ayoye, je pourrais appeler ça « comment faire de l’argent sans travailler un once de plus » »

Elle a approuvé et trouvé qu’en effet, c’était exactement ça.

Donc, jme suis dit que ça pourrait sûrement intéresser d’autres entrepreneurs…

Ça fait quelques semaines déjà que je prends des clients en privé qui me paient disons un bon montant pour du coaching en marketing et en copywriting. (T’inquiètes, ils ont déjà tous remboursé le montant en même pas un mois…)

Je suis en train de leur faire une formation en même temps pour qu’ils puissent avoir accès aux concepts qu’on aborde en tout temps, et surtout les nuances qui changent tout.

Parce que le diable est dans les détails comme on dit.

Le module que je viens de terminer est sur la façon de bonifier une offre.

À la base, je m’attendais pas à ce que ça me frappe comme ça.

Parce que c’était sur comment ajouter 4 éléments super simples dont 3 ne demandent aucun travail de plus (le 4e pourrait ne pas demander de travail non plus) et, un seul d’entre eux peut, comme Jason Fladlien a déjà vécu, multiplier les revenus 2X à 4X.

Le hic, c’est de bien les utiliser.

Un peu comme n’importe quel outil bref…

Et non seulement ça demande aucun travail de plus, tu peux en bénéficier en quelques minutes.

Bon, presque aucun travail parce qu’il faut que tu y réfléchisses pis après faut que tu l’écrives.

Mais bref, c’est comme si tu avais plein d’argent dans tes murs de ta maison sans le savoir pis jte le disais.

Qu’est-ce que tu fais? Tu ouvres tes murs c’est clair.

Mais là, pas besoin de rien ouvrir ni rien détruire, c’est une job propre. Très propre même.

Bon, je t’ai assez fait attendre, je sais que tu veux les connaître

Les 4 bonifications qui demandent aucun travail de plus sont:

  • L’effet de rareté (tout le monde sait qu’une quantité limitée va augmenter le FOMO, sauf qu’il y a une twist pour que ça fasse un effet X10)

  • L’effet d’urgence. Même chose, celui-là est assez évident, sauf que j’ai testé quelques twists qui peuvent le rendre plus intéressant.

  • Les bonus. Ça c’est une partie qui demanderait du travail si tu n’as rien bâti déjà. Par contre, si tu as déjà du contenu, des à côtés qui demandent aucun travail de plus de ta part, c’est une excellente façon d’augmenter les ventes pour 0 travail de plus. Encore une fois, les nuances sont super importantes pour savoir comment faire des bonus de fou que les gens vont vouloir s’arracher.

  • Finalement, le plus mal utilisé selon moi et qui peut carrément multiplier les résultats: les garanties. C’est drôle à quel point c’est super connu et super mal exploité. Une garantie solide peut t’amener pas mal plus de ventes avec aucun travail de plus.

En lisant ça, tu as peut-être la même réaction que moi quand j’ai commencé à faire le module: « Bon, je sais déjà pas mal tout ce qu’il y a à savoir là-dessus. Ça va être un petit module facile et rapide. »

Sauf que j’ai décidé de creuser et faire des recherches pour voir comment jouer avec. Surtout les garanties.

Et c’est là que j’ai vu que j’allais vraiment trop en surface. C’est vraiment insane le pouvoir que ça a et à quel point si peu d’entrepreneurs l’utilise.

Je suis donc en train de monter une mini-formation séparée pour aller en détails pis que tu puisses débloquer plein potentiel.

En attendant, désolé je te laisse un peu sur ta faim. Je vais quand même les détailler dans les prochains jours pour te donner des idées.

Check pour l’instant comment tu les utilise et si tu pourrais mieux les abuser!

2 « J'aime »

Ok, encore des bonnes nouvelles!

J’ai un client, Kilukru.ca, qui essayaient de rentabiliser leur entreprise depuis 3 ans et demi environ…

Avec mon coaching, j’offre en bonus ce que j’appelle le Pousse’N’Boost. C’est qu’on prend une offre que tu vends déjà et on prend un 2 semaines pour la reniper pis la rendre beaucoup plus vendeuse.

Ça a plusieurs effets:

  • Ça fait une première pratique avant de tomber dans la théorie officielle du coaching. Une pratique très concrète puisque ce sont TES affaires.
  • Ça te fais une première rentrée d’argent assez rapide qui rentabilise ton coaching, faque tu es moins stressé par le prix.
  • Ça donne une preuve hors de tout doute et un témoignage super rapide pour moi que ce que je montre fonctionne. Même s’ils ne l’ont pas encore appris, ils savent que c’est possible puisque je le fais avec eux et alors c’est certain qu’après, ils vont écouter ce que j’ai à dire.

Donc, je me disais lorsque j’ai pensé à ce bonus de départ: « Si ça peut redonner au moins la moitié de leur investissement, ça va être un gros win. »

Ben… finalement pour Kilukru, ils ont une formation qu’ils avaient essayé de vendre et qui n’a jamais fonctionné. Ils en avaient vendu 2-3 max de ce qu’ils m’ont dit.

Avec le Pousse’N’Boost, on leur a monté un mini-lancement et là ils sont rendus à 28 ventes officielles (et ont remboursé la TOTALITÉ du montant du coaching), dont chaque vente contient un appel bonus qui va servir à upseller vers leur vrai coaching qui est en prévente en ce moment.

Pour être honnête, je sais jamais, malgré les années de pratique, si ce que je fais va fonctionner ou pas, ni à quel point ça va fonctionner.

Je me doute que c’est rarement 0 réponse (ça je le flaire bien maintenant), mais après, on sait jamais à quel point c’est positif.

Donc, je suis vraiment vraiment content du résultat et eux aussi.

Il y a quelque chose de tellement excitant à voir tes clients sauter de joie à cause des résultats et, vu que tu as participé et qu’ils ont osé te faire confiance malgré leurs doutes, tu partages toi aussi la victoire.

Donc voilà, je suis en train de répliquer ça avec mon 2e client aussi, qui est dans la phase Pousse’N’Boost aussi.

Bien hâte de voir lui ça va donner quoi!

2 « J'aime »

Super intéressant , Merci pour tes articles de forum.

Après notre appel, je suis convaincu que ça va faire toute une formation! Très hâte de commencer à travailler là dessus!! :grin:

Petit update pour Kilukru.

On a officiellement terminé son « Pousse’N’Boost ». Et le résultat est le suivant:

39 ventes pour la semaine (alors que dans les 4 dernières années, ils ont fait ce montant de ventes au total) + 1 vente pour leur programme high ticket.

Chacune de ces 39 ventes contient un appel en bonus dans lequel je leur ai suggéré de proposer l’upsell pour le high ticket (c’est une formation qui est la suite logique anyway).

À date, ils ont eu 3 appels dont 1 sur le bord d’acheter, 2 intéressées, donc rien de concret jusqu’à maintenant. Sur les 39, j’estime que s’ils vont chercher un 10% de conversion en high ticket, disons 4 clients, ça va être une très belle réussite.

Et ça doublerait leurs revenus. Donc, très intéressant de structurer la formation de cette façon-là avec un appel de "vente.

Si tu y réfléchis, ils ont maintenant des leads qui ont payé pour être là. Ça vaut beaucoup plus que des leads gratuits et le risque qu’ils upsell est bcp plus élevé.

Bien hâte de voir les résultats finaux! En bref, ils ont plus que remboursé leur coaching juste avec mon « bonus d’introduction ».

Ok, cette semaine il s’est passé quelque chose d’assez intense.

2 victoires

  • Kilukru a officiellement plus que doublé le montant qu’ils m’ont payé.

Premièrement, Kilukru ont commencé à lancer les e-mails pour vendre le high ticket. Donc ça va s’en venir. Ils ont eu une vente de plus à date, donc officiellement, ils ont maintenant doublé les revenus par rapport à ce que ça leur a coûté de m’engager… et ça fait 5 semaines.

J’ai vraiment hâte de voir, leur cohorte ferme le 21 novembre. S’ils ont 8 ventes, ils sont morts de rire. À date, ils commencent et ils en ont 2. J’pense que le 8 va être assez atteignable…

  • Ensuite, ma blonde a aussi sa compagnie, Panier B et on a maxé sa capacité de clientèle déjà.

Elle récupère des denrées qui allaient être jetées à cause qu’ils sont de « qualité b », bref ont un défaut ou leur date de péremption approche et elle les revend sous forme de panier qui coûtent environ 50% du prix de l’épicerie. La plupart des aliments sont bios et tout.

Elle n’était pas encore prête à grossir et depuis le 1er novembre, elle s’est trouvé un local plus stable et a pu ouvrir tous les jours de la semaine. Donc, je lui ai fait une pub et une publication dans un groupe précis (Hochelaga MON Quartier) qui contient tous les gens potentiels autour de sa business.

Elle avait environ 65 clients/semaine à ce moment-là.

Normalement, chaque publication faite sur ce groupe lui apportait entre 2 et 4 commandes de plus. Sauf qu’elle ne voulait pas abuser du groupe, alors elle faisait gros max 1 publication par semaine. Et même là, plutôt une par mois.

Je lui ai dit que j’allais m’essayer en même temps qu’on lançait la pub, alors ça allait pouvoir augmenter les résultats.

Mais je ne m’attendais pas de même…

Armé du savoir qu’elle ajoutait 2 à 4 personnes par publication, je me suis dit que si je lui apportais 10 ventes avec ma publication, on pouvait me classer comme un génie.

Fait cocasse: Après 10 ventes, elle m’a dit qu’elle me payait le resto pour me remercier et elle m’a dit en blague « si tu fais 20 ventes de plus, tu peux être picky en ESTI sur ton choix de resto ».

Finalement, histoire courte, en 48h elle avait 55 commandes de plus, dont 18 abonnements (9 hebdos et 9 aux 2 semaines). La dernière fois qu’il y avait eu une affluence de clients comme ça, c’était lorsque l’article dans La Presse est sorti (oui oui, elle est passée dans La Presse, c’est une vedette maintenant).

Finalement, ça a juste tellement augmenté que ça a dépassé le seuil du « On est contents » et on est rentré dans le seuil du « FUCK, là c’est trop. On va avoir de la misère à gérer la croissance… » Ça l’a fait paniquer et elle m’a dit qu’on devait tout arrêter parce qu’elle pouvait gérer max 120 clients dans une semaine en ce moment.

Par contre, la publication au moment où j’ai arrêté de commenter, était rendue à:

  • 357 likes,
  • 75 partages,
  • 172 commentaires,
  • 128 nouveaux membres dans son groupe FB (passée de 312 à 450) et, bien sûr,
  • 55 commandes dont 18 abonnements (elle m,a dit environ 50% sont hebdos, l’autre 50% sont aux 2 semaines).

Voici la publication:

Malheureusement, j’ai pas setté la pub pour calculer ce qui venait de la pub et ce qui venait de la publication. La raison est simple: je m’attendais à ce que la pub amène tous les nouveaux clients et que la publication amène juste 2-4 personnes. Donc, j’aurais juste pris le nombre de ventes totales et enlevé 4 ventes pour être conservateur.

Sauf que là… je pense que la majorité des ventes viennent de la publication et le reste vient de la pub.

La pub on a dépensé 26$ et ça a rapporté 199 clics. Là-dessus, je vais évaluer très conservateur qu’on a eu 10 ventes gros max. Même, je vais diminuer à 5 ventes.

5 ventes pour 26$ pour nous, c’est très rentable parce que chaque panier coûte 30$ ou 45$ et est fait pour durer 1 semaine. Donc, la majorité des gens reviennent semaine après semaine. C’est donc pas juste 30$ qu’on reçoit, mais ça monte à des centaines de dollars par nouveau client.

Bref, on est rendu au seuil « on/off » de sa business, où tout ce qu’on a à faire, c’est que quand on veut atteindre le prochain pallier de clientèle, on a juste à peser « on » sur la pub et quand on l’a atteint, on pèse « off » et on gère la croissance comme ça.

En plus, ça lui donne maintenant un levier de négociation super intéressant. Par exemple, là où elle a son local, il y en a un autre plus grand. Le proprio était sceptique qu’elle pourrait remplir sa capacité, mais là on lui a prouvé qu’en moins de 48 heures, on avait maxé la capacité.

Donc, lui il est fou comme de la merde, parce qu’en plus, ça fait la promotion d’un café qui est dans le bâtiment. Alors là, elle peut lui dire carrément qu’elle a dû ARRÊTER et qu’en fait elle aurait beaucoup plus de monde si elle voulait… sauf qu’li lui faut un local plus gros.

On sait qu’il y en a un plus gros d’ailleurs, alors maintenant on peut carrément lui dire qu’on vise le plus gros et qu’on a juste à peser « on » pour le rentabiliser.

Aussi, elle a un nouveau levier pour ses fournisseurs. Elle peut négocier pour le futur et non juste remplir au fur et à mesure. Elle peut négocier avec ses fournisseurs d’avoir le premier pick sur le stock et leur demander d’avoir assez pour 100 personnes/semaine tout le temps. Donc, ça leur assure que leurs pertes sont récupérées et revendues, car c’est vraiment désagréable pour un fournisseur d’avoir à gérer ses pertes avec plusieurs personnes… ce qui est le cas en ce moment.

  • Next level

Bref, c’est super excitant tout ça. Je suis très stimulé, car maintenant que je dois enseigner à des élèves et refaire le tour de tout ce que je connais (et ce que ej ne me rappelais plus), je consolide vraiment mieux mes connaissances et je commence à avoir un feeling beaucoup plus sharp de ce qui fonctionne et ce qui fonctionne pas.

Donc, je me suis dit: « Et si j’allais voir une plus grosse business qui fait déjà un chiffre d’affaires proche du million et que je lui propose d’améliorer tout ça en échange d,un %? »

Alors, j’ai un contact que je connais qui m’a reparlé dernièrement pour que je lui fasse du copywriting et un entonnoir de vente, sauf que je lui avais donné un prix fixe parce que je voulais me concentrer sur le développement du coaching.

Ça avait bretté. Visiblement, ça l’intéressait pas et dans le temps, il m’avait déjà proposé un %, alors je sais que ça lui plait beaucoup plus. Donc, je lui ai réécris et je lui ai proposé un %.

J’ai un meeting avec lui mardi et j’ai bien hâte de voir, car en ce moment, il génère soit au-dessus de 60 000$/mois en ce moment avec une lettre qu’il envoie. J,ai vu sa lettre et elle est vraiment pas top. Donc, je suis convaincu que je peux augmenter ses résultats et aller chercher un beau montant par mois juste avec ce contrat.

Bref, c’est très excitant tout ça, bien hâte de voir la suite des choses!

1 « J'aime »

Je me sens éparpillé…

C’est pas rare que ça m’arrive. Ironiquement, je venais pour écrire cette publication et je suis tombé sur l’update du journal d’@Alexe.

J’ai pris le temps de lire son introduction et je dois dire que… c’est exactement le même cycle de procrastination que j’ai fait lol

Le pire et le plus frustrant… c’est que je suis copywriter depuis 2014 et que j’ai eu l’idée de me lancer un peu avant elle. Donc, quand je l’ai vu se lancer, une petite envie et jalousie m’a envahi, car elle faisait exactement la même chose que moi.

C’est pas la première fois que je me « fais dépasser » comme ça et ça a toujours été une grande frustration pour moi. Comme elle dit, « pourquoi je suis pas capable de me lancer et pourtant l’autre à côté le fait? »

Bref, c’est pas une tribue de jalousie envers Alexe, parce que c’est pas envers elle que j’en voulais, c’était envers moi sauf que, la même conlcusion arrive.

Malgré que je me trouve proscratineur, que je switch d’idée souvent, que je suis pas mon plan original (qui est aussi dans ma tête alors je le sais en esti quand je le suis pas), ça évolue plus que je le crois!

J’ai 2 nouvelles collaborations qui s’en viennent, j’ai débuté la collaboration avec le gars qui fait beaucoup d’argent, ma formation avance à un rythme régulier et je fais même les lives que je planifie de faire (d’ailleurs, le prochain est jeudi, si tu veux y assister ici) et j’ai environ 5 nouveaux prospects/presque clients en discussion, ce qui représente une très belle somme d’argent même si je les close pas tous.

Donc, je trouve ça ironique parce que je me vois comme une tornade. Yoo j’suis une tornade!!!

Je tourne en rond, mais en avançant. Des fois je détruis un peu de ce que j’ai fait, mais au final, j’avance tout le temps pis j’arrête pas. Donc, je m’étourdis moi-même de me voir aller, sauf que si je regarde ma trajectoire, j’ai pas reculé depuis le début.

Faque si tu sens que tu tournes en rond, je t’invite à checker si t’es pas une tornade toi aussi!

Anyway, prochain update soon. Je sais que là je rentre dans la période plus morte pour mon coaching, parce que les gens s’en vont closer leur année. Je commence à recevoir des réponses du genre: « On va checker en janvier. »

Par contre, il y a un beau gros boost à donner pour les fêtes et ça, tu veux pas manquer ça.

D’ailleurs, je commence à planifier le mien. J’ai déjà une bonne coupe d’idées…

Et je pense que tu vas vouloir t’y inscrire parce qu’il va y avoir beaucoup de cadeaux! Je te reviens avec tout ça.

3 « J'aime »

Hahaha c’est malade. :rofl:

L’effet papillon! Qui est-ce que tu vas inspirer @Styphoon?

Sick ton image en passant! :wink:

YEah j’suis plutôt fier!

C’est une AI qui m’a pluggé ma face (une face où je souris même pas) sur le visage de Bruce Lee. J’ai vraiment aimé le résultat faque je l’ai gardé.

Je pense que je suis une tornade aussi… au moins on tourne en rond en avançant :ok_hand:

Je t’écoute à ton live jeudi!

Qu’est-ce que tu as pris comme AI?

J’ai juste utilisé un Face Swapper, celui-là Swap Faces Online – AI Face Swapper pis j’ai mis ma face par-dessus une affiche d’un film de Bruce Lee (Fists of Fury, d’où mon Words of Fury vient héhé)

Présentation faite jeudi. Une personne était là. Et il y a une grosse leçon à ça.

Mais avant, si vous voulez l’écouter, c’est ici: Comment prospérer de son expertise sans prostituer tes valeurs, ni manipuler - YouTube

La personne qui y a assisté est @Seb et il a écouté du début à la fin et a participé. Après, on s’est appelé puisqu’on s’était déjà parlé avant. On se connaissait un peu.

Il voulait me donner son feedback, ce qui est tjrs apprécié pour pouvoir s’améliorer.

Et une chose qu’il m’a dite m’a quand même frappé et je pense que la majorité vont se reconnaître ici: « T’avais juste moi comme auditeur. Ça ça doit être rough à gérer. »

La raison pourquoi j’ai peu d’auditeurs est que je commence à faire du bruit. Le web est super bruyant déjà à la base et il manque pas de gars de marketing qui disent sensiblement la même chose que moi.

D’ailleurs, j’apprends beaucoup et je commence à me différencier. Sauf que, au début, je dis des choses qui semblent en apparence pareilles.

Donc, ça grossit plutôt lentement.

Sauf que, comme je lui ai dit: « Dude, tu vas être mauvais au début. C’est ma 2e présentation ever pour ça, ça me dérange aucunement d’avoir 0 personne en live. Je l’enregistre et après je vais avoir une présentation à montrer à tout le monde que je veux. »

Si c’est un blocage pour toi de faire des lives par « peur » de n’avoir personne, sérieux, vas-y.

Tu vas être mauvais ou mauvaise anyway au début. Tu veux casser la glace pis c’est tout.

Les 2 lives que j’ai fait à date, y’a 5 personnes qui ont vu le premier je pense, et 3 personnes qui ont vu le 2e.

Le premier m’a apporté une vente. C’est plusieurs milliers pour moi. C’est quand même VRAIMENT pas négligeable.

T’as pas besoin d’avoir 250 000 personnes présentes, il te faut juste des gens intéressés.

Faque maitnenant, j’ai fait ma 2e présentation qui était encore plus sharp que la première. La 3e va être encore plus hot pis plus facile a faire pcq j’aurai pas à la monter.

La 2e présentation était carrément une nouvelle parce que je visais une nouvelle audience. J’avais pas encore trouvé mon audience cible réelle à la 1ere, alors il a fallu que je refasse beaucoup de mon webinaire.

Mais là, c’est une version 1.0 très bien d’une audience que je vais continuellement viser. Maintenant, je peux concentrer mes efforts sur la promotion au lieu du temps passé à monter cette présentation. C’est beaucoup plus facile!

Donc, let’s go, faites-en et aussi enregistrez chaque fois. Moi j’utilise OBS Studioo](https://obsproject.com/) qui est complètement gratuit et qui permet de filmer ton écran (en plus, tu peux le relier à ton stream, donc tu peux faire des vidéos avec du monde sans passer par Streamyard).

Voilà, bon succès!

1 « J'aime »

Très bonne présentation! :clap:

Bon, de nouveaux développements qui arrivent dernièrement.

Après avoir eu des bons succès avec mon Pousse’N’Boost, qui est la première phrase de mon coaching dans laquelle on pogne un produit/service déjà existant et on le boost, je me suis dit: « Pourquoi pas faire la même chose avec des plus grosses entreprise? »

Pour l’instant, le Pousse’N’Boost a été très utile et a permis à des experts qui ne vivaient pas encore de leur entreprise d’en vivre… et je suis encore là pour les backer et ils continuent de mieux vendre depuis.

Donc, je me suis dit: « Pourquoi pas pogner une entreprise qui a déjà beaucoup de succès, mais qui ne sait pas trop quoi faire avec sa liste et dealer un % avec? »

Tout de suite, j’ai pensé à un ancien client. Il a tout de suite voulu.

On lance quelque chose lundi et j’ai bien hâte de voir les résultats.

Et, tout excité qu’il est, il m’a présenté une de ses amies qui a un e-commerce à Los Angeles qui fait déjà 100k$/mois et a une liste de 25 000 emails qu’elle ne fait rien avec.

Il m’a demandé si je pouvais l’aider en échange d’un % des ventes aussi, alors j’ai dit: « FUCK yeah! » Je suis toujours surpris d’apprendre des trucs comme ça.

Sauf qu’en parlant avec la demoiselle, j’ai compris. C’est le temps. Elle n’a pas d,équipe vraiment et doit tout gérer. Ses produits sont des produits pour animaux disponibles chez Walmart, Amazon, Chewy et bientôt Target, donc elle a beaucoup à gérer et sa liste de e-mails n’est pas sa priorité.

Alors, quand mon ami lui est arrivé avec cette proposition de m’engager pour faire de quoi avec sa liste, elle a vraiment trippé et … elle aussi on lance ça lundi.

Donc, inutile de me le rappeler: j’ai de la job pour la fin de semaine.

Mais… ça risque d’être le plus gros mois de ma vie… à date.

J’ai décidé de mettre ma recherche de clients en coaching sur pause pour le mois de décembre à cause de ça. J’ai bien hâte de voir ce que ça va donner!

Par contre, je continue de monter la formation pour ceux qui sont déjà avec moi en coaching et pour avoir une ressource pour le futur.

1 « J'aime »