Utiliser le "TU" vs le "VOUS" dans nos communications marketing

Cher membres de La tranchée,

j’ai une question qui me chicotte depuis longtemps et je crois que La tranchée est l’endroit idéal pour avoir un autre avis.

Je développe actuellement une formation que je vendrai en ligne et je me demande s’il est préférable d’écrire mes textes marketing au « TU » ou au « VOUS ».

J’ai été élevé avec l’approche que dans la vie, et dans le monde des affaires, nous devons vouvoyer les gens… jusqu’au moment où l’on convient mutuellement d’utiliser le tutoiement.

Je conçois que pour certaines personnes (probablement les plus âgées), le respect et la politesse passent par le vouvoiement. Lorsque l’on est dans un processus de vente/marketing, doit-on s’attarder à cela ou au contraire, y aller avec une approche plus « chummy-chummy » avec le tutoiement et un vocabulaire plus décontracté ?

Vous me direz que tout dépend de mon public cible, mais il y a aussi ma personnalité qui joue un rôle dans ma façon de rédiger.

Il y a aussi l’utilisation de phrases qui sont grammaticalement bien formulée Vs les phrases qui se rapproche plutôt du langage avec des expressions à l’oral.

Encore là, selon l’âge ou le rôle et la fonction de mon public cible, il peut être plus facile de créer une connection avec un langage à l’oral que de l’ennuyer avec des phrases bien formulées.

Bref, est-ce préférable d’utiliser :

  1. le tutoiement avec des mots d’un vocabulaire à l’oral (très décontracté);
  2. le tutoiement avec des mots d’un vocabulaire bien formulé (pour le principe);
  3. le vouvoiement avec des mots d’un vocabulaire à l’oral (entre deux);
  4. le vouvoiement avec des mots d’un vocabulaire bien formulé (sérieux).

Mon sujet de formation présente les bases de la création visuelle appliqué aux logiciels de présentations (PowerPoint, Keynote, Google Slide ou autre).

Mon public cible est :

  1. directeur(ice)s des ventes et ses vendeurs;
  2. directeur(ice)s marketing et son équipe;
  3. directeur(ice)s RH et adjointes administratives;
  4. quiconque qui doit préparer des présentations dans le cadre de son travail sans avoir les connaissances sur les bases de la création visuelle.

Bref, je couvre un très large public. Peut-être que ceux qui ont le titre de directeur préfèreraient lire mes communications au VOUS et les autres préfèreraient au TU.

Ceux qui prennent la décision de former leurs employés se situent dans la classe des directeurs qui doivent donc être convaincus par les messages que je leur présenterai.

Peut-être que ça sera l’employé qui le demandera à la direction suite à avoir été charmé par mon offre.

Est-ce que ça choquera la direction d’écrire au TU ? Est-ce que ça risque de nuire à la décision d’acheter ma formation ?

Est-ce que je me pose trop de question ? :stuck_out_tongue:

Merci pour l’attention que vous accorderez à ce message et au plaisir de lire vos réponses.

Philippe

5 J'aimes

Merci @MonsieurPowerPoint ! Je me pose la même question :thinking: C’est certain que le public cible aide à déterminer la réponse à cette question mais quand ton public se décline en trois groupes d’âge distincts comme les 18-24 ans autant que les 50-64 ans… je suis également mitigé as utiliser le TU globalement dans mes communications car je ne veux pas ‹ ‹ froisser › › les sexagénaires (entre autres) ou avoir l’air pas assez professionnel… Hâte de voir les réponses !

1 J'aime

Je te Laisse Choisir…

Bonjour Philippe,

J’adore ta question!

Le pire dans tout ça c’est qu’on ne peut même pas se fier sur nos copains anglophone pour savoir comment faire!

Ils ont le beau jeu avec le « YOU » qui couvre le « tu » et le « vous »!

Je me suis posé la question plusieurs fois et je vais essayer de te faire voir la différence dans ce post. Perso, mon choix est fait et je ne le changerai pas. Tu auras ma préférence à la fin du post.

Donc, comme tu le dis bien, socialement parlant, le « vous » devrait être utilisé dans ce genre de situation quand on parle à une personne que l’on ne connait pas personnellement.

Le système d’éducation nous montre a être polie, écrire des beaux textes avec un language parfait et rester dans le cadre. Je lisais un livre dernièrement " Ogilvy on advertising" et sur la page converture il y avait ces 3 mots qui m’ont frappé: « I HATE RULES ».

Ces trois mots viennent d’un des plus grand copywriter de l’histoire, David Ogilvy, qui a généré des millions de dollars en vente par ses publicités.

Souvent, on pense qu’il est différent d’écrire pour une clientèle B2C ou B2B.

Je te pose la question suivante:
Est-ce que le fait de parler avec des directeurs de si et des directeurs de ça, change vraiment quelque chose au bout de la ligne?

À ce que je sache, ils sont humain tout comme toi. ils ont des émotions, une famille, des problèmes et une vie. Pense-y deux secondes, le complet et la cravate, ça fait partie du cadre… des règles imposées par la société depuis des lunes.

Ce n’est pas tout le monde qui aime ces règles, mais c’est leur vie! Donc si tu veux te démarquer et être à l’extérieur de leur cadre et éveiller un peu d’émotion en eux… le « TU » est vraiment la bonne option.

C’est plus personnel, engageant et tu impliques directement l’autre personne dans la conversation. Le « Vous » est plus vague et même que perso quand quelqu’un me vouvoie, j’ai l’impression qu’il ne me parle pas directement. Je ne dois pas être le seul!

Il faut penser à ton but derrière ton message. Je suis sur que ton objectif est d’avoir plus de clients et de vendre plus ton produit…

Pour s’y faire tu dois connecter avec ton client. Et la meilleure façon de connecter c’est en utilisant le « tu ».

OU

Je Vous Laisse Choisir…

Bonjour M.Ladouceur,

J’adore votre question!

Le pire dans tout ça c’est qu’on ne peut même pas se fier sur nos copains anglophone pour savoir comment faire!

Ils ont le beau jeu avec le « YOU » qui couvre le « tu » et le « vous »!

Je me suis posé la question plusieurs fois et je vais essayer de vous faire voir la différence dans ce post. Personnellement, mon choix est fait et je ne le changerai pas. Vous aurez ma préférence à la fin du post.

Donc, comme vous le dites bien, socialement parlant, le « vous » devrait être utilisé dans ce genre de situation quand on parle à une personne que l’on ne connait pas personnellement.

Le système d’éducation nous montre a être polie, écrire des beaux textes avec un language parfait et rester dans le cadre. Je lisais un livre dernièrement " Ogilvy on advertising" et sur la page converture il y avait ces 3 mots qui m’ont frappé: « I HATE RULES ».

Ces trois mots viennent d’un des plus grand copywriter de l’histoire, David Ogilvy, qui a généré des millions de dollars en vente par ses publicités.

Souvent, on pense qu’il est différent d’écrire pour une clientèle B2C ou B2B.

Je vous pose la question suivante:
Est-ce que le fait de parler avec des directeurs de compagnies, change vraiment quelque chose au bout de la ligne?

À ce que je sache, ils sont humain tout comme vous. Ils ont des émotions, une famille, des problèmes et une vie. Pensez-y un peu, le complet et la cravate, font partie du cadre… des règles imposées par la société depuis des lunes.

Ce n’est pas tout le monde qui aime ces règles, mais c’est leur vie! Donc si vous voulez vous démarquer et être à l’extérieur de leur cadre afin d’éveiller un peu d’émotion en eux… le « TU » est vraiment la bonne option.

C’est plus personnel, engageant et vous impliquez directement l’autre personne dans la conversation. Le « Vous » est plus vague et même que personnellement quand quelqu’un me vouvoie, j’ai l’impression qu’il ne me parle pas directement. Je ne dois pas être le seul!

Il faut pensé à votre but derrière votre message. Je suis sur que votre objectif est d’avoir plus de clients et de vendre plus votre produit…

Pour s’y faire vous devez connecter avec votre client. Et la meilleure façon de connecter c’est en utilisant le « tu ».

En conclusion: Pourquoi, j’y suis allé de deux réponses en changeant le « TU » et le « VOUS »?

C’est pour te faire réalisé que tu est propriétaire d’une compagnie et que tu es exactement comme eux!!! :slight_smile:

Maintenant, qu’est-ce que t’aime le mieux?

7 J'aimes

Super pertinent @AlexTremblay ! Merci pour TA réponse ! Après réflexion, je crois pouvoir connecter davantage avec mon audience en utilisant le Tu…On se sent toujours plus interpellé et concerné quand le Tu est utilisé :+1:

2 J'aimes

Wow ! C’est comme on dit « dans ta face » comme façon de nous faire réaliser ce qui est mieux.

Je me disais effectivement qu’il y a un humain derrière le cadre, mais au final, c’est mon cadre que je dois changer pour être en mesure de me démarquer davantage et m’assumer tel que je suis.

Merci beaucoup pour ton partage AlexTremblay.

1 J'aime

@MonsieurPowerPoint

« The hardest prison to escape is your mind »

1 J'aime

J’ai travaillé toute ma vie dans le public et dans les grands magasins, c’était le VOUS obligatoire. Tellement, qu’à une certaine époque, je vouvoyais par erreur mes proches des fois ! :joy:

Un de mes premiers clients à une certaine époque m’a demandé de le tutoyer… et j’oubliais tout le temps ! On a peur d’offusquer en tutoyant… bien à l’inverse, j’ai failli perdre ce client qui était insulté que je le vouvoie toujours, même par erreur… Comme quoi !

Perso, je tutoie maintenant. Et jamais personne ne s’est plaint ! :wink: Je crois que c’est une question d’attitude aussi. Y’a des «vous» beaucoup plus insultants que d’autres et des «tu» beaucoup plus polis…

5 J'aimes

C’est une question sans réponse ! Elle apparaît régulièrement sur ce forum, et il n’en sort jamais de consensus clair.

Je pense que ça dépend d’un très grand nombre de facteurs, et particulièrement du type de relation que tu avec ton audience.

Si tu avais déjà une audience, par exemple, de 2000 directeurs RH qui te connaissent et te suivent depuis 6 mois, qui connaissent ton style « friendly », alors oui le tutoiement pourrait être acceptable.

Mais si tu fais du cold call, et tu veux avoir l’air sérieux dans ta démarche, je vois pas comment le tutoiement peut donner la moindre once de crédibilité.

C’est que mon opinion… je suis consciens que la société est en évolution, les moeurs changeant, que je pète la quarantaine, donc que je peux devenir vieux jeux sans m’en rendre compte :stuck_out_tongue:

Merci David_Couture pour ta réponse.

Il est certain qu’en personne ou de vive voix au téléphone, je commencerais par le vouvoiement, mais dans l’optique d’une chaîne de courriels suite au téléchargement d’une gratuité, je crois que la glace aura déjà été cassé étant donné l’intérêt au contenu de la gratuité.

Techniquement, lorsque l’on communique en ligne par le biais de messagerie automatisée, il n’y a pas de moment où l’on peut demander à l’autre personne si on peut le tutoyer.

Probablement que dans la landing page le vouvoiement peut montrer la volonté de ne pas choquer puis dans les courriels suite au téléchargement ou à l’inscription d’une formation, il peut être bien de passer en mode plus décontracté/un à un.

Bref, je vais faire des tests et demander l’avis à mon entourage pour voir comment ils le percevront avec l’une ou l’autre des options. Faire l’exercice de l’écrire avec le TU puis le VOUS aide à se faire à l’idée ce qui aura le meilleur impact.

Au final, si ton contenu est de qualité, le TU ou le VOUS n’a plus d’importance si l’apprentissage ou les avantages à de comprendre le message partagé son comprises.

Encore merci pour ta réponse, il y aura toujours des arguments pour appuyer les deux côtés.

Cordialement,

Philippe

Très bonne question . Je suis encore en réflexion pour ce point dans la création / renouvellement de mes contenus. Jusqu’à présent j’ai toujours utilisé le vous. J’ai rarement écrit au TU. Est-ce que je devrais changer mon approche ? mmm

Je me suis fais une tête sur la question suite aux commentaires que j’ai reçu et mon idée n’est pas encore complètement fixée.

Je me suis inscrit à beaucoup de formations en ligne pour apprendre leurs sujets mais aussi de leur façon d’écrire et de présenter leurs contenus au niveau marketing.

Je constate que la majorité écris au TU en plus d’écrire avec un langage parlé plutôt que léché. Ok, cette majorité ne dépasse pas 35 ans je dirais, est-ce une question de langage d’une autre génération ?

Je ne suis pas habitué d’écrire en langage parlé, mais si je me fis à mes propres impressions de ce que je vis comme expérience avec ces formateurs, parfois je trouve que ça me rapproche un peu plus de l’autre personne et d’autres fois je trouve que ça dégage un peu « d’amateurisme » de ne pas savoir bien écrire ou même bien parler…

Le « marketing » tente de ne pas suivre une seule ligne directrice sinon tout le monde ferait la même chose. Selon ton public cible, peut-être que le TU au langage léché ou le TU au langage parlé serait la nouvelle question à se poser.

Au final, peu importe le titre de la personne à qui tu t’adresses, elle est humaine comme toutes les autres et une fois la barrière du VOUS (première rencontre) est franchie, je crois que le TU peux bien s’y faire.

Je parle dans l’optique d’offrir une gratuité avec des conseils qui peuvent parler à tout le monde ou dans l’automatisation d’une série de courriels. Selon la relation que j’ai avec mes clients avec qui j’ai déjà échangé plusieurs fois individuellement, je m’adapte à la façon dont l’autre me répond pour lui écrire. Ce n’est donc pas tout noir ou tout blanc.

Voilà, probablement que certains pourraient être choqués que le VOUS ne soit pas utilisé et d’autre pourrait avoir une moins bonne impression lorsque le TU est au langage parlé. Est-ce que ça enlève la compétence du professionnel qui communique à son réseau de contacts ? Est-ce que ça risque de faire perdre des ventes ?

On ne le saura jamais, à moins de faire un sondage à son réseau sur ce sujet, mais dans le fond, si la personne s’intéresse à ce que tu as à offrir, son idée sera déjà faite pour vouloir continuer à te suivre et à t’acheter si le contenu que tu offres a une valeur pour elle.

Qu’en pensez-vous ? (Si je parle à tout le monde et personne en même temps)
Qu’en penses-tu ? (Si je comprends que tu es seul(e) à lire ce message présentement et que c’est à toi que je m’adresse…)

Ce n’est pas évident la communication !

Super bonne réponses!

En même t’en, tu mes en évidence un outils qui pourrait répondre de la meilleure façon qui soit, mieux que tout les avis que tout le monde pourrait donner:

Un test A/B

Pourquoi ne pas valider directement à ton publique cible?
Un test basé sur le vouvoiement et un autre avec le tutoiement. Les résultats vont répondre d’eux même.

1 J'aime

Bon. j’ai posé la question à ceux qui me suivent sur Facebook et Linkedin.

Ils ont une préférence pour le VOUS.

Résumé du pourquoi le TU

  • Montre une ouverture à un dialogue de proximité / parler à un groupe restreint de personnes déjà mobilisées

  • Plus jeune ( même si ça rejoint tout le monde )

  • Relation amicale

  • Relation d’égal à égal entre la marque et son client.

Résumé du pourquoi le VOUS

  • Plus professionnel, respectueux, fait preuve de courtoisie

  • Parler à plusieurs personnes en même temps / s’adresser à un large auditoire ( rien n’empêche par contre de penser à son persona en même temps d’écrire au « VOUS » )

Mon avis, après réflexion :

Ça dépend de l’environnement, du domaine, et de la relation qu’on veut bâtir avec la clientèle. Je comprends que c’est un choix personnel. Je suis consciente qu’il peut y avoir une certaine distance en utilisant le VOUS… Sur le Web, toutefois, je préfère, avec recul, le vous pour vendre / attirer des prospects. Ça m’agresse un peu le tu, même si en personne je suis la première à demander de dire « tu ». Est-ce que ça justifie un trait de personnalité chez moi, je ne le sais pas, mais j’ai décidé de continuer avec le VOUS. Surtout parce que c’est cette approche que j’utilise depuis le début. Partout dans ma présence Web. Je me vois mal changer du jour au lendemain… en espérant ne pas me tromper puisque semblerait-il qu’il y ailles quand même plus d’engagement et un meilleur taux de conversion en disant « TU ».

Hawwwwww, comme je travaille beaucoup sur la refonte de mon contenu et la mise en place de mes outils de communication, ce matin je suis encore dans cette réflexion. TU OU VOUS !

Quelques faits :

  • Mon audience sur Linkedin et Facebook préfère le VOUS
  • Dans ma nouvelle entreprise, je mets en avant plan mon propre nom.
  • Dans mon quotidien, j’utilise le vous comme première approche, et selon la personne / contexte de l’échange, le tu viens rapidement. C’est comme ça que je voyais mes articles / contenus général.

Le vous est donc en priorité pour le moment. Je sais que je me réponds à moi même en écrivant ces lignes, mais est-ce qu’il y a une question / réflexion qui devrait m’aider à me sentir plus rassurée par mon choix ?

Comment tu le sais ?

Je leur ai demandé :slight_smile:

1 J'aime

Je me sens tannante avec cette réflexion. Ce qui me fait hésiter surtout c’est aussi je que je me relance en quelque sorte. En disant « Tu », c’est signe aussi d’un changement … je vais repenser à mon client cible ( parce qu’au fond mon auditoire est habitué à ce que je vouvoies). C’est peut-être la que je bloque … à suivre!