Subventions et aides aux entrepreneurs ?

Subventions et aides aux entrepreneurs ?
0

(Valentin Heinly) #1

Bonjour tout le monde,

Je suis tombé ce matin sur cet article :

Pour résumer, 8 entrepreneurs racontent leur expérience de création d’entreprise.

Une chose m’a sauté aux yeux (outre le fait qu’une des entrepreneurs a payé 45 000$ pour un site web, soit la moitié de son budget lors de son démarrage, aïe, c’est le genre de truc qui renvoie vers ce sujet), c’est que tous ces entrepreneurs ont vécu une ou plusieurs années grâce à des aides gouvernementales de toutes sortes.

Ils ne citent pas vraiment lesquelles, mais une des intervenante explique qu’elle touchait de nouvelles aides différentes tous les 2 mois.

Personnellement, je suis super mal renseigné là dessus, ça fait 9 mois que je tourne uniquement avec mon chiffre d’affaires ( je n’ai pas de carte de crédit entreprise non plus ), et c’est vrai que si de telles aides existent … ça pourrait permettre d’embaucher !

Auriez-vous des infos à concernant les aides, les subventions, etc ?
Je pense que ça va aider pas mal de monde ici !


#2

Tellement une bonne question. Quand j’ai démarré mon entreprise il y a 10 ans, j’ai reçu l’aide du porgramme STA. ce n’est pas pour tout le monde, mais j’ai bcp aimé le coaching qui venait avec les $$.

http://www.sajemontreal.com/demarrage-dentreprises/programmesta/


(Valentin Heinly) #3

Merci @Jean-Sebastien pour ton retour !

J’ai fait moi aussi les premières rencontres SAJE, c’est d’ailleurs les seules démarches “subventions” que j’ai fait. C’est vrai que le personnel est super sympa et très pro ! Et leurs RDV communs permettent de confronter nos idées, c’est sympa !

Personnellement je n’ai pas été éligible car l’entreprise est déjà incorporée et active financièrement, un de leurs critères est que l’entreprise ne doit pas avoir dégagé de chiffre d’affaires pour profiter du soutien financier.

Mais pour ceux qui pensent à se lancer, je le conseille aussi, c’est un très bel organisme !
Il faut prévoir environ 2 3 mois avant que tout soit effectif, prenez-vous donc à l’avance, et si possible en début d’année, il y a plus de budget !


(Mélanie Couture) #4

Hier, j’ai une personne qui m’a demandé une amitié sur Linkedid et il m’a envoyé un message privé. Ça va sûrement vous aider.

Pour tout savoir sur plus de 2000 programmes de subventions, contributions et aide financière disponibles pour le Québec, visitez mon site web www.subventionsquebec.net

Michel Goyette
Annuaire des Subventions au Québec / Canadian Business Publications
8815 ave. du Parc, suite 402, Montréal, Qc, H2N 1Y7
Sans frais 1-866-322-3376 450-229-1942
[email protected]


#5

Nous avons déjà acheté un abonnement à ce service et ça ne nous a pas été utile.

Si vous êtes dans le service et le conseil, je ne saurais vous recommander ce site.

Par contre, si vous voulez voir comment faire une vente au téléphone, leur service est très efficace (dites pas que je ne vous ai pas avertis) :slight_smile:


Vaincre les obstacles et développer des opportunités pour devenir un travailleur indépendant prospère
(Mélanie Couture) #6

Ah désolé, je ne connais pas cela. Je croyais que c’était un département gouvernemental avec le nom.


(Valentin Heinly) #7

Petit update ;

J’ai rencontré une personne de la chambre de commerce de Montréal concernant les subventions ;

Bon, déjà je dois dire qu’après 1 heure de RDV elle n’a rien apporté de concret, je n’ai pas d’organisme à appeler ni rien de ce style, je pense que je vais demander conseils à d’autres.

Une seule bonne idée est ressortie de ce RDV, et je pense qu’elle peut s’appliquer à pas mal d’entre vous : mettez votre siège social dans une petite ville d’où vous êtes originaire !

Dans mon cas, je viens de Mauricie ( Grandi à Saint-Paulin puis Shawinigan / Saint-Jean-Des-Piles ), aujourd’hui je vis à Montréal, j’ai donc été chercher les subventions Montréalaises.
Or, la concurrence est bien plus féroce ici ! Mon dossier passe donc dans une pile énorme.

J’ai donc décidé de remettre mon siège social à Shawinigan ( je suis incorporé, je sais pas si c’est faisable pour les entreprises enregistrées ), et jouer sur le côté local : participer à l’économie locale, motiver les jeunes des écoles de Shawinigan à entreprendre, participer au super incubateur d’entreprise qu’ils y ont ouvert, faire un communiqué dans la presse locale, faire des rabais pour les clients mauriciens, etc. ( Ça empêche pas de vivre à Montréal ou d’avoir son bureau d’affaires à Montréal quand même ).

J’espère que ça vous donne des idées !


(Selwa RAFI) #8

J’ai étais au SAJE dernierement pour me renseigner sur la mesure STA. Ils m’ont dit que je doit etre presque dans la précarité pour pouvoir beneficier de la mesure STA :(! Ont m’a clairement dit que ce ne servait pas à grand chose d’essayer de faire la demande, j’ai laissé tomber du coup!! J’avais suivie la formation en lancement d’entreprise et je pensais que ca allait etre facile d’avoir un peu de soutien financier, mais NON! Je suis donc preneuse si quelqu’un à d’autres pistes, Merci!


(Olivier Lambert) #9

Salut Valentin!

Ce genre d’histoires me donnent le goût de casser mon clavier en deux. Ce sont les foutus contribuables qui payent le site web à 45K de la madame et son entreprise a probablement fait faillite depuis.

Moi je ne prend pas de subvention par principe et je suis de l’avis de Steph Guérin là dessus.

Je vous invites à lire:


(Valentin Heinly) #10

Salut Olivier !

Super intéressant ce que Steph écrit, une belle découverte ce blogue !

Bon c’est vrai qu’avec la façon qu’il a de présenter les choses, ça fait réfléchir !
Et si on part dans un débat sur là où vont nos taxes et nos impôts on en a pour un moment :smiley:

Je comprends ton point de vue !
Je pense que Steph partage une des meilleures solutions :


Lancer mon site web
(Olivier Lambert) #11

Hahaha j’adore son blogue et sa perspective rejoint la mienne. Mais tu as raison, j’ai ouvert une salle boîte de pandore ici ^^


(Sarah Fortin) #12

Allo Selwa! Je te comprends, pour moi, la première question qu’ils m’ont demandé est combien d’argent gagne mon copain. Et ensuite ils m’ont dit qu’il ne pouvait pas m’aider parce que mon plan d’affaire était déjà parfait… grrrr. Du n’importe quoi!! :rage:

Mais sinon j’ai profiter de deux programme fédéraux. Le PPE, ( Pret aux petites entreprises) en collaboration avec une banque permet d’aller chercher 90% du montant nécessaire en financement. Super aidant pour l’achat d’équipement ou d’une bâtisse. Et l’autre c’est Un Pret de futurpreneur. Avec moratoire de remboursement de capital la première année. On peut avoir jusqu’à 45 000$ (en partenariat avec la BDC) et ca doit représenter tout au plus 20% du projet.

Et finalement il y a les concours. Ca demande un peu de temps mais ca vaut la peine des fois :slight_smile: pour ma part j’ai fait le concours Ose Entreprendre.

Voilà! C’est ca pour moi!, et toute les recherches que j’ai fait sur les programme disponible, aucune subvention… seulement des prêts… ca aide quand même selon le type de projet mais… ca serait dont l’fun des fois …


(Annie major) #13

point de vue intéressant sur le financement des start-up :grinning:


(Selwa RAFI) #14

Salut Sarah,

C’est super que t’aies pu trouver un autre moyen pour réaliser ton projet! Au final l’essentiel est d’avancer quelle que soit la sources des ressources financieres:) Bravo et bonne continuation!

Voila on se rejoind en ce qui concerne la mesure STA​:rage: Je voulais etre a temps plein sur mon projet sans avoir à me faire entretenir par mon conjoint ou reprendre le travail mais c’etait raté :wink: Pour mon cas, on m’a carément ecartée juste en regardant de mon adresse de residence sans même demander plus d’info sur les revenus, Bon bref…

Maintenant je recontruis mon projet differemment pour pouvoir atteindre mes objetctifs sans avoir besoin d’aide externe. En plus de mes activités professionnelles je fais des accompagnements et en parallèle je developpe mon produit qui est un produit technologique pour l’education.

Quel est ton secteur d’activité?

Au plaisir,


(Sarah Fortin) #15

Bonjour Selwa,

J’ai démarré une entreprise qui offre de services aux propriétaires de chiens: Planète Hollywouf. nous faisons de l’éducation, du toilettage, la garderie de jour ou de nuit, nous avons un parc à chien intérieur, une boutique et un café où on peut aller manger avec notre chien. :dog:

Ca fait seulement 1 mois que nous sommes ouvert, et je veux travailler un blog pour développer la notoriété de l’entreprise mais aussi pour répondre aux questions des gens, il y a tellement de chose que nous ne savons pas sur nos meilleurs amis :open_mouth:
et je veux faire rouler mon Facebook!!! et c’est un peu décourageant… je vise le 27 likes par jour… mais pour l’instant nous sommes plus autour de 27 par semaine!! :cold_sweat:

et toi quel est ton produit?
Je te lève mon chapeau de démarrer ton entreprise en travaillant ailleurs, ne lâche pas!! et penses à participer aux concours, ça te donnera peut-être un petit coup de main, en dollar ou en contact.


(Yannick Leger : Soif d'Action, Apprentissage & Marketing) #16

Voici les liens de quelques bourses accessibles au Québec!

  1. http://www.emploiquebec.gouv.qc.ca/citoyens/developper-et-faire-reconnaitre-vos-competences/preparation-a-lemploi/jeunes-volontaires/

(Alexandre, Développement durable-innovation sociale-responsabilité sociétale) #17

Bon ce sujet tombe assez dans mes cordes…

J’ai d’ailleurs un collaborateur qui a levé plus de 3 millions pour ses employeurs et ses clients au Québec. Son profil est ici pour les intéressés: https://consulterre.com/collaborateurs/sebastien-guyon/

En résumé (TRÈS) rapide, puisque je veux travailler bientôt sur la rédaction d’un article sur le sujet sur mon blog d’entreprise (question de préparer une formation en ligne sur le sujet). Je dirais que pour lever du financement ça prends:

  • de la résilience
  • être convaincu de son projet d’affaire pour être convainquant*
  • parler le même langage que le bailleur de fond (exemple: ne dites pas que vous êtes en démarrage quand vous êtes incorporé depuis 3 ans!)
  • une connaissance et une maîtrise de son idée/modèle d’affaire poussée
  • Une analyse FFOO (Force-faiblesses-opportunités-obstacles)
  • Des prévisions financières réalistes et surtout justifiées par des arguments ainsi que des faits
  • Une recherche d’informations sur le bailleur de fonds approché (plan quinquennal, plan d’action, mission, conseil d’administration, projets financés)
  • les raisons qui vous poussent à aller faire une demande de financement
  • comprendre que vous n’aurez pas l’argent en une rencontre et que vous aurez des devoirs à faire au cours du processus
  • savoir qu’il y a toujours des balises dans l’octroi de fonds peu importe leur nature (subvention, bourse, capital patient, etc.). Faites des recherches pour bien connaître les critères!
  • Finalement, préparer un bon pitch en fonction de votre interlocuteur.
  • Dans tous les cas, n’oubliez pas d’être à l’écoute de ce qu’on vous dira! Si on vous pose des questions, ce n’est pas pour vous confronter, mais bien pour que le conseiller soit en mesure de bien expliquer votre projet à ses supérieurs (exemple: directeur, partenaires, comité d’analyse, conseil d’administration, etc.). Une décision de financement est rarement celle d’une seule personne!

Voilà qui est un résumé très rapide, ça peut paraître simpliste, mais c’est une bonne base pour commencer. En espérant que ça vous aide un peu.