BONJOUR !

Qu'aimerais-tu faire?

Riche de vos mots : guide de bonne rédaction à l’heure de la saturation de l’information

Riche de vos mots : guide de bonne rédaction à l’heure de la saturation de l’information
0.0 0

(Loris-c) #1

Lien vers l'article: https://www.latranchee.com/riche-de-vos-mots-guide-de-bonne-redaction-a-lheure-de-la-saturation-de-linformation/

Vous souhaitez vivre de votre plume? Vous rêvez d’ouvrir un blog? Vous êtes entrepreneur et pensez à vous lancer dans le marketing de contenu? Avant de vous lancer, lisez le paragraphe suivant… Les analystes de chez Beckon ont mesuré que 5% du contenu créé est lu par 90% des internautes. On en déduit que 95%…


(Éric Labonté) #2

Hey, vous me faites capoter!!! Y’a du talent ici… Wow.

Merci, @loris-c! Je compte bien conserver précieusement ton guide.

Petite question technique, savez-vous comment imprimer un article du blogue sans trop perdre de sa mise en page?

Merci :slight_smile:


(Pascal Cabana) #3

quand j’ai besoin de faire quelque chose comme ça j’utilise snagit si tu veux quelque chose de gratuit
nimus screenshot fait la job


(Éric Labonté) #4

Je m’amuse comme un petit fou :joy:

Merci !


(Olivier Lambert) #5

Si t’utilises Edge, tu peux utiliser le reading mode:

Et faire CTRL + P


(Éric Labonté) #6

@Olivier_Lambert Je suis sur Mac, mais je viens de voir qu’ils ont maintenant une application pour iOS. J’installe et j’essaye!

Le verdict: L’affichage semble plus lent qu’avec Safari et il n’y a pas la possibilité d’utiliser le mode lecture seule.

Mais tu m’as fait allumer sur la possibilité d’utiliser le mode lecture seule dans Safari et de l’imprimer. C’est pas aussi cute, mais ça fait aussi la job. Merci :slight_smile:

Je conserve l’option Edge au cas où j’utiliserais Windows!


(Olivier Lambert) #7

As-tu essayé sur ton laptop ou desktop? Pas évident sur un cellulaire!


(Éric Labonté) #8

De ce que j’ai compris, Edge en version bureau n’est disponible que pour les utilisateurs de Windows… Excepté la version mobile pour iOS et Android, semble-t-il limitée en options!

Pas grave. :slight_smile:


(Loris-c) #10

Merci Eric pour le message, c’est très encourageant. Et vous me faites capoter aussi avec vos expressions québécoises! (enfin je sais même pas si j’utilise l’expression correctement :smile: )


(Éric Labonté) #11

#1 :smiley:

Mais pas lui:

:joy:


(Olivier Lambert) #12

En tout cas, le journaliste en question aurait du faire de meilleures recherches dans ses “expressions québecoises”

Quelques expressions québécoises tirées du site breton Couleurs Québec

  • Une bite : temps qu’un prisonnier doit faire en prison
  • Un bividi : sous-vêtement masculin
  • Donner un bec sur la suce : donner un baiser sur la bouche
  • Le potte : ventre bien rond qu’ont des hommes à un certain âge
  • Quessé? : qu’est-ce que tu fais?
  • Rase-trou : mini-jupe très courte
  • Une vieille sacoche : une vieille femme

Sont où les sacres? C’est notre plus grande fierté!

S’il avait acceuillit Jean-Charest en lui distant “Monsieur le ministre tabarnak! Comment ça va? On s’ennuie de vous en calis par icite!” ça aurait passé comme dans du beurre :wink:


(Éric Labonté) #13

À ajouter dans le guide!

Amen :pray:


(Julienliboiron) #14

Félicitations @loris-c pour ton excellent article.

C’est un de mes préférés sur le sujet de l’écriture.
En plus, il parle d’une réalité d’aujourd’hui, être différent ou meilleur pour éviter d’être noyé dans toute l’info disponible.


(Loris-c) #15

Merci @Julien_Liboiron,

Effectivement, on fait face à un gros problème concernant l’écriture web. Il n’y a qu’à regarder la précarité des freelances en rédaction.

On parle aujourd’hui de marketing de contenu sur le web comme on en parlait il y a 7 ou 8 ans. Et comme ce sont des experts qui occupent depuis des années les premières pages de Google avec leurs sites mastodontes qui en parlent, forcément ils ont une vision biaisée.

Ils ne discutent que de SEO parce que c’était le Saint Graal à une époque et ça les a propulsé là où ils sont mais ils ne se rendent pas compte, nichés dans leur cocon digital, que le schéma qu’ils ont suivi ne peut pas être répété.

Bien sûr le SEO c’est important, mais une fois qu’on connaît les bases, et chaque rédacteur normalement constitué les connaît, faut passer à autre chose. Aujourd’hui, il faut des textes à la fois instructifs et inspirants/divertissants. Et ça, tu as beau être expert ès SEO, tu dois les apprendre… et les pratiquer.

On est en train d’aller droit dans le mur parce qu’en ne considérant que le SEO, dont les techniques s’apprennent en 120 minutes chrono, on constitue une armée de petits rédacteurs serviles prêts à travailler pour 5 centimes le mot. Qui pensent être des experts alors qu’ils font exactement le même travail que tous les autres. Et qui sont payés au lance-pierre parce qu’ils ne comprennent pas les besoins du marché.

C’est une situation qui me rend un peu triste alors j’essaie de faire comprendre qu’aujourd’hui l’enjeu ce n’est pas d’être optimisé SEO, mais de rejoindre le bienheureux 5%. Là est toute la question. Là est l’unique objectif. Mais on n’y arrive pas en mettant des balises Hn de la mort qui tue. Non, faut apprendre à écrire utile, inspirant, divertissant. De la qualité en quantité.

C’est un pavé mais il y a encore tellement de choses à dire. Et ça, ce ne sont que les nouveaux acteurs comme moi qui peuvent le mettre en avant, parce qu’on parle de ce qu’on expérimente au quotidien.

J’ai essayé de placer un article du genre sur un des sites de rédaction web les plus suivis mais j’ai essuyé un refus net parce que la demoiselle en question ne voulait que des blogueurs pro. Un blogueur amateur, ça faisait tache.

Tu vois le problème: des blogueurs qui vivent de leur blog depuis des années et qui ont fait monter en puissance leur structure à une époque où le marché n’était pas le même, donnent à l’unisson des conseils à des blogueurs qui veulent se lancer aujourd’hui. Ils ne se remettent pas en question parce qu’ils s’en mettent plein les poches en capitalisant sur leur passé mais bientôt la réalité les rattrapera et ils seront dépassés…


(Julienliboiron) #16

C’est certain qu’il faut connaître les bases en SEO, mais il faut surtout faire du contenu que les gens veulent lire/écouter et qui répond à un besoin.

Ça ne sert pas vraiment si tu sort en premier dans les résultats de recherches pour que les gens trouvent ton contenu mauvais.:face_with_raised_eyebrow:


(Marie-Eve) #17

C’est désolant de lire ça… :disappointed:

Vous avez une plume fluide, qui se lit bien de biais, mais qui se savoure en texte intégral. Le style littéraire tel que vous l’exploitez, avec des références de culture classique, autant que de notre quotidien moderne, n’est malheureusement plus que l’apanage d’auteurs trop souvent qualifiés d’amateurs.

C’est un réel plaisir de vous lire, on a l’impression de faire partie d’une discussion; ce n’est vraiment pas le cas de tous les auteurs qui se targuent de faire partie de l’élite.

Il est devenu difficile de s’assurer de la qualité de l’information disponible, et une façon relativement simple est de se fier à une personnalité identifiée comme fiable. L’envers de la médaille, c’est qu’on risque, à la longue, de ne plus penser par nous-mêmes…

Bref, vos articles me font réfléchir, et avancer. Merci!


(Myleneanglehart) #18

J’ai adoré lire ce post! Quel style cool à lire!


(Denise ) #19

Super article! Ça va beaucoup m’aider avec mon blogue.

«Si vous souhaitez améliorer votre capacité à mettre en scène des récits, je vous ai préparé un guide complet des basiques de l’art du storytelling.»

On peut l’obtenir où, ce guide? Je serais intéressée à le lire :slight_smile:


(Info) #20

Sur Mac, il y a une façon simple de voir les textes provenant du Web sans perdre quoi que ce soit et surtout, cela élimine le superflu. Je l’utilise régulièrement. Tu n’as qu’à cliquer sur ces petites lignes en haut de ton ordinateur.