Regardez ce que vous venez de faire

blogue
copywriting
marketing
Regardez ce que vous venez de faire
0

(Stéphane Primard) #1

Dernièrement, je me suis trouvé un contrat de copywriter à plus long terme. Merci merci!

En voyage, disons que c’est un peu plus difficile de se trouver des contrats des fois. Choisir entre travailler ou pratiquer sa technique de sirène dans une eau turquoise…

Disons que d’avoir une collaboration qui te fournit des contrats en continu, c’est plutôt plaisant. Et vous devriez voir mon coup de palmes maintenant.

Donc, le gars du contrat me dit qu’une des tâches allait être de rendre les e-mails d’un de ses clients plus divertissants, dans le style de The Hustle.

Aucune idée c’est quoi, alors j’lui demande de m’envoyer le lien pour m’inscrire.

C’est le meilleur e-mail de bienvenue que j’ai lu jusqu’à maintenant. Et pas seulement ça, j’en parlais avec @Theorsi (ouais, on a découvert qu’on est ultra fan de leur email de bienvenue. Deux gamins à Noël qui parlent de leur jouet favoris!) et non seulement c’est un e-mail très divertissant, mais en plus, le niveau de copywriting est très avancé.

J’ai d’ailleurs volé le titre, en anglais: “Look what you did…”

Première fois que je vois ce titre pour un premier e-mail. Et le sous-titre, c’est : “Nous prenons très au sérieux ce qui vient de se passer.” (traduit affectueusement de l’anglais de ce que je me souviens du sous-titre)

Donc, c’est la première chose que tu vois. On dirait que tu te fais gronder. Mais c’est extrêmement intelligent, car qui te gronde sinon une autorité? Ça les place direct en position d’autorité. Et après, tu lis leur e-mail et tu te pisses dessus. Moi c’est ce qui m’est arrivé. J’ai d’ailleurs décidé de garder le pantalon pour constamment me rappeler c’est quoi de la bonne écriture.

Si vous parlez anglais, inscrivez-vous à leur liste juste pour voir le premier e-mail. C’est des conneries 90% du e-mail, mais c’est une super façon de présenter l’équipe (ils font le tour des membres de l’équipe et chacun fait quelque chose de différent), ça te donne le ton (super divertissant et écrit de manière très imagée) et après ils te disent ce qu’ils vont te donner d’une façon totalement cool.

Je vous mets un extrait pour vous montrer:

After you pressed the submit button and joined the list a little buzzer went off in our office. Our entire team can hear it, and when it went off everyone smiled.

Our intern Kyle did a pull-up and our co-founder John looked everyone in the eyes one-by-one and gave them a quiet nod of approval that we’ll all cherish.

Sid, one of our office dogs, somehow got outside and licked the mailman. Now he’s smiling, too.

I’m also fairly certain I just saw Lindsey, our Managing Editor, drink a full gallon of milk without blinking. I have no idea where the milk came from but hey, guess she’s excited you signed up. Is she cracking another one? Ah crap, I gotta go stop her.

Voilà, j’ai pensé que ça pourrait vous intéresser! Depuis que j’ai lu ce e-mail, et vous l’aurez sûrement vu dans ce message, j’ai été inspiré à arrêter de retenir les conneries que je veux écrire. C’est beaucoup plus divertissant comme ça, et en même temps, quand tu inclus de la valeur, c’est extrêmement plaisant pour le lecteur.

Bien sûr, le vrai but est de sentir la personnalité de la personne derrière l’écriture et non d’être un humoriste. Leurs autres e-mails sont plus sérieux.

La morale de tout ça c’est: laissez-vous aller et soyez naturel dans vos communications!

Bonne lecture!


(Melodie Lambert) #2

Très très nice, je viens de m’inscrire à leur infolettre.

I’ll drink to that! :coffee:

Merci du partage! :smile:


(Marie-France Duval) #3

Intéressant, je viens de m’inscrire aussi.
J’aime bien le style, surtout que je commence à écrire, ça va sûrement m’aider.
Aujourd’hui, j’ai écrit mes 500 premiers mots et plus après avoir lu Double ta valeur, pas encore fini.
Il faut que je peaufine mon style mais c’est mes premiers pas.
Je mets aussi les enseignements d’Olivier en pratique, c’est précieux.
Je procrastinais pour écrire mais faire en 6 mois ce que je voulais faire en 3 ans, ça réveil.

Merci beaucoup du partage!