BONJOUR !

Qu'aimerais-tu faire?

Pigiste en copywriting : comment se former et combien charger?

Pigiste en copywriting : comment se former et combien charger?
0.0 0

(Marie-Eve Jean) #1

Bonjour,

Je souhaite me lancer comme pigiste en rédaction et je lisais sur un article de La Tranchée que la demande en copywriting est forte mais qu’il manque de pigistes là-dedans.

Est-ce bien le cas? Si oui, combien peut-on charger quand on commence dans ce domaine? Et existe-t-il des formations spécifiques au copywriting (français ou anglais)?

Merci :slight_smile:

Marie-Eve


(Marie-Pierre Guignard) #2

Salut @jean.marie.eve,

@Alexe, @loris-c et @Styphoon sont 3 copywriters qu’on a sur La Tranchée. Ils pourraient te parler de leur parcours!

Stéphane parle des livres intéressants ici:

Je sais aussi que Stan Leloup a une formation sur le copywriting: http://marketingmania.fr/semaineducopywriting


(Olivier Lambert) #3

#1 - Lis Breakthrough advertizing. Le livre se vend 700$ sur Amazon, mais le voici gratuitement (tu pourras pas dire que ton abonnement à La Tranchée paye pas :laughing:) :

Breakthrough_Advertising.pdf (1,2 Mo)

C’est important de lire les grands classiques. Garry Halbert, Robert Collier, Eugene Schwartz, etc.

Une fois que c’est fait, il n’y a qu’une seule chose à faire: écrire, écrire, écrire, écrire.

Il faut avoir accès à une liste de courriel et essayer de vendre quelque chose. Moi j’ai fait ça chez Voyages à Rabais. Toutes les semaines pendant 1 an et demi, je rédigeais une infolettre à 500K personnes et on pouvait voir ce qui fonctionnait et ce qui ne fonctionnait pas. Quand ça marche, tu le vois tout de suite, ça se garroche pour acheter. Ça veut dire que tu as bien fait ton travail, tu prends note de ce qui a fonctionné et tu recommences le lendemain.

Un copywriter “correct” fait ~50K$ annuel. Les meilleurs font dans les millions. Il y a une très petite ligne entre un courriel ou une lettre de vente qui fait sortir la carte de crédit des gens et une qui n’est même pas capable de garder leur attention sur la page.

On a 2 podcast où on en parle:


(Alexandramartel) #4

J’ai déjà répondu à ton message privé @jean.marie.eve, mais je vais prendre la peine de répondre ici aussi, pour en faire profiter les éventuels lecteurs de ce fil de discussion.

Comme @Olivier_Lambert, je crois que c’est important de lire les classiques!

En fait, quand j’y pense, j’ai commencé à m’intéresser indirectement au copywriting dès l’université. J’ai suivi un cours appelé « La rhétorique », que j’ai absolument adoré. On ne fait pas plus classique qu’Aristote. :stuck_out_tongue:

Sinon, 3 copywriters « d’aujourd’hui » que j’adore:

  1. Ann Handley. Son livre Everybody Writes, qui a failli être notre livre du mois, est une mine d’or.
  2. Henneke Duistermaat. Son blogue et ses ebooks sont une super introduction au monde de l’écriture persuasive.
  3. Laura Belgray (https://talkingshrimp.com). Tout ce qu’elle fait me fait triper. Elle a un style très tranché et très assumé. On aime ou on n’aime pas. Elle fait 950$/heure à écrire sur son divan. (Ce n’est pas moi qui le dit, c’est elle.)

Sinon, de mon côté, j’ai eu la chance de m’intéresser au copywriting alors que j’avais déjà des contacts et des clients dans le monde du marketing et de l’entrepreneuriat. Ils ont pu me servir de cobayes. Ça m’a permis de me bâtir un portfolio, mais aussi de gagner en expérience.

La seule formation que j’ai suivie est celle de DigitalMarketer, en partenariat avec AWAI. Je la recommande chaudement. On y décortique des classiques, ainsi que des pages de vente plus modernes. C’est riche en exemples concrets.

Ah, et j’ajouterais que c’est un gros plus d’être bilingue et à l’aise d’écrire en anglais. Je suis en train de chercher des opportunités pour développer davantage mon portfolio en ce sens. On me le demande régulièrement!


(Loris-c) #5

Merci @Alexe pour les suggestions, je vais me mettre à la lecture d’Everybody Writes, je manque cruellement d’ouvrages actuels sur le sujet.

@jean.marie.eve, la demande est assez forte mais j’ai remarqué que souvent les gens cherchent un profil de copywriter sans savoir ce que c’est.

“Je cherche quelqu’un qui puisse m’aider à mieux écrire mes emails de vente”
“Il te faut un copywriter”
“Un quoi?”

Enfin tu vois le truc… mais ça dépend aussi où tu habites. Cela dit, il est clair que pour moi c’est à la fois un art oublié mais un métier du futur également!

Le copywriting a connu ses lettres de noblesse avec la vente directe alors à l’heure du digital et du content marketing, forcément les frontières sont devenues plus floues.

A toi de jouer avec ça, copywriting-storytelling-rédaction web. Personnellement je pratique le copywriting pur en freelance mais en dehors de mon travail principal (mais bon je l’intègre à tout ce que j’écris comme philosophie de vie). Donc mes tarifications varient en fonction du projet, quelques fois à l’heure, quelques fois à la mission, quelques fois à la commission.

Mais pour te donner un ordre d’idées, je n’irai pas en-dessous de 50$ l’heure si tu commences là-dedans. C’est pas facile quand tu n’as pas de nom et pas d’expérience, les gens ne sont pas prêts à te payer cher. Idéalement, tu peux te faire les mains en agence mais pas facile de trouver une place de pur copywriter. Descends à des compromis uniquement s’ils valent la peine, mais ça c’est au cas par cas. A 50$ l’heure (rien d’exagéré!), tu devras déjà apprendre à dire non à certains clients, tant pis!

Concernant les formations je suis en train de tourner une formation vidéo sur le copywriting (storytelling et blogging aussi). Mais bon du coup elle est pas prête.

L’important, c’est vraiment de lire les classiques, de David Ogilvy à Gary Halbert en passant par Robert Collier.

Un exercice que j’adore (chacun son truc) c’est de copier à la main les lettres de vente qui ont bien fonctionné. C’est ce pourquoi je suis tombé amoureux du copywriting, d’ailleurs. Je me suis aperçu qu’il y avait plus de poésie chez Gary Halbert que chez Marc Levy!

En attendant de te perfectionner, je pense que la base c’est de maîtriser:

  • Les titres accrocheurs
  • la différence entre caractéristique et bénéfice
  • le style d’écriture (très oral, facile à lire)
  • Show don’t tell

(Marie-Eve Jean) #6

Merci tout le monde! Beaucoup de lectures intéressantes en perspective :slight_smile:

700$ c’est fou! Mais bon un classique est un classique. Merci @Olivier_Lambert.

Il y a tellement de gens et de choses intéressantes sur La Tranchée, j’ai l’esprit en feu!!!


(Loris-c) #7

Et merci Olivier pour la copie du livre d’Eugene Schwartz! J’ai lu pas mal d’ouvrages sur le copywriting mais celui-ci est une p**** de pépite! C’est un chef-d’oeuvre de marketing. On sent bien qu’il n’a pas écrit juste pour vendre, typique des ouvrages de marketing à l’américaine où il y a trop de “fluff”. Là, c’est du lourd tout du long!

Je suis en train de préparer un beau résumé de 2 ou 3000 mots, je vous le partage ici dès qu’il est effiloché puis recousu à ma sauce (tomate, naturellement!)


(Marie-Pierre Guignard) #8

Quelle bonne idée! J’ai hâte de lire ça, je ne suis pas encore assez motivée pour lire l’ouvrage complet :sweat_smile:


(Loris-c) #9

Je l’ai dévoré en une journée mais j’avoue que là j’ai le crâne endolori et qui réclame une petite bière de fin de journée…


(Olivier Lambert) #10

En une journée?! Hahahaha je ne sais pas comment tu as fait. En plus puisque ça a été scanné, ça a ajouté plein de typo et c’est super dur à lire! :laughing:


(Marie-Eve Jean) #11

Ok ce n’est pas juste moi alors!!! Je me demandais pourquoi certains mots manquaient ou n’étaient pas les bons!


(Marie-Eve Jean) #12

Merci pour tes résumés de livre. Ils sont très bien faits, faciles à comprendre et hyper intéressants!


(Guy Bernadet) #14

Bonjour,

Un grand classique dans ce domaine sont les « Boron letters » de Gary Halbert. Ce sont des lettres qu’il écrivait à son fils pendant son séjour en prison. C’est plein de pépites, et c’est accessible puisque destiné à son fils qui était encore jeune à cette époque. Je joins un exemplaire.

Bonne lecture!
Guy

The Boron letters.pdf (1,0 Mo)


(Olivier Lambert) #15

Je seconde! J’ai lu et apprécié :slight_smile: