Les 5 étapes obligatoires pour les PME sur le web

Les 5 étapes obligatoires pour les PME sur le web
0

(Marie-Pierre Guignard) #1

Lien vers l'article: https://www.latranchee.com/5-etapes-pour-les-pme-sur-le-web/

Voici un fait intéressant: 92.4% des entrepreneurs en démarrage admettent se sentir perdu tel un castor dans une jungle colombienne avec tout ce qui a trait au web. (source: moi)

Heureusement pour ces entrepreneurs, il existe de bons samaritains (comme nous!) qui leur simplifient la tâche grâce à une belle liste toute simple en 5 étapes. En prime, les réponses à deux questions qui nous sont couramment posées: combien ça coûte et combien de temps ça prend? (Spoiler alert, les réponses ne vous plairont sûrement pas)

1. Créer un site web

La première étape va être de vous créer un site web. Pour certains, ça semble évident, alors que pour d’autres, la pertinence d’avoir un site web est questionnable.

Posez-vous cette question: Qui va faire une recherche sur Facebook pour trouver une entreprise? Personne. Donc, ce n'est pas parce que vous avez une page Facebook que ce n’est pas nécessaire d’avoir un site web. Les gens vont vous rechercher sur Google et non sur Facebook. D’où l’importance d’avoir votre site, afin qu’on vous trouve sur le web.

Si ce n’est pas dans vos plans immédiats, alors je vous conseille, au minimum, d’acheter votre nom de domaine pour vous protéger, et ce, avec les extensions .com et le .ca.

WordPress VS SquareSpace

L’expression «créer un site internet» dans les moteurs de recherche a été recherchée en moyenne 9 900 fois par mois au cours de la dernière année. N’allez donc pas penser que vous êtes le seul à ne pas savoir comment faire ;) Et là, une fois la recherche effectuée, vous êtes mêlés comme un jeu de cartes parce qu'il y a tellement d’options qui s’offrent à vous.

Je vais vous simplifier la vie et vous proposer les 2 options qui, selon moi, sont les meilleures sur le marché, dépendamment de vos besoins.

En gros, si vous prévoyez élaborer une stratégie web pour votre entreprise, allez-y avec WordPress. La plateforme est beaucoup plus flexible, vous donne le plein contrôle sur tous les éléments et vous permettra de faire du commerce en ligne facilement. Attendez-vous à y investir du temps et de la patience, si vous n’avez pas de grandes habiletés en web.

Par contre, si ce que vous voulez est une page vitrine sur le web, exposer vos réalisations et donner vos coordonnées, alors SquareSpace est la plateforme parfaite pour vous. Elle vous permettra d’avoir un site web professionnel en un rien de temps, avec peu d’habiletés, pour une petite somme. SquareSpace offre une plateforme de commerce en ligne, mais elle n’est pas encore tout à fait adaptée au marché francophone, ni aux deux taxes du Québec. Par contre, je viens tout juste de recevoir un courriel comme quoi le paiement avec PayPal est en version bêta. À suivre...

Recommandations WordPress

Si vous y allez avec WordPress, alors il va vous falloir un hébergeur. Je ne conseille pas d’y aller avec l’hébergeur de WordPress, mais plutôt de passer par InMotion Hosting.

Ensuite, Wordpress vient avec un template de base, qui fait la job, mais si vous voulez pousser un peu plus loin, il y a deux thèmes qu'on recommande, parce qu'Olivier les a testés et il aime leur simplicité d'utilisation et leur flexibilité: Divi et ThriveThemes.

Enfin, pour votre nom de domaine, je vous recommande fortement d’acheter le .com et le .ca, tel que mentionné auparavant. Pourquoi? Pour ne pas vous faire avoir comme Olivier et devoir payer le .com une modique somme de 1000$, le jour où vous déciderez que c’est important pour votre entreprise.

Vous avez peut-être vu récemment différentes extensions apparaissent, comme .ninja, .marketing, .surf... Je vous suggère de NE PAS y aller avec ces extensions, tout simplement parce que les gens ne sont pas encore habitués. Il y a de fortes chances qu’ils se trompent et qu’ils ne trouvent pas votre site web.

Dernière recommandation: votre nom de domaine doit passer le test du bar. C’est quoi ça? Si vous êtes dans un bar et que vous dites l’adresse de votre site web à quelqu’un, il doit comprendre du premier coup comment écrire votre url, et ce, malgré toutes les distractions. Il ne doit y avoir aucune confusion quant à l’écriture du nom.

Pour savoir comment créer votre site web sous Wordpress en moins de 10 minutes, cliquez ici!

2. Créer ses comptes et gérer ses médias sociaux

La deuxième étape de votre stratégie web consistera à créer vos comptes de médias sociaux et de gérer ces derniers.

Sur quels médias sociaux?

La première question que vous vous posez est la suivante: sur quels médias sociaux devrais-je me retrouver mis à part Facebook? Ma réponse va vous simplifier la vie: partout.

Il y a deux raisons pour lesquelles vous devriez créer vos comptes sur tous les médias sociaux:

  • Pour réserver votre nom. Même si vous n’animez pas la page maintenant, votre nom sera réservé pour plus tard.
  • Pour le référencement. En effet, des liens provenant de LinkedIn, Facebook, Instagram, etc. valent pour beaucoup quand Google calcule votre position dans son moteur de recherche. Ils vont donc vous aider à mieux vous positionner.

Combien de fois et quoi publier?

Ce qu’il faut retenir ici: on publie quand c’est pertinent de le faire. C’est aussi simple que ça.

il faut être pertinent

Publier des statuts non-intéressants juste parce qu’on pense qu’il faut publier une fois par jour jouera le rôle contraire de ce que vous désirez accomplir. Cela baissera le taux de reach (le nombre de personnes que vous rejoignez) par publication. Vous avez peut-être entendu qu’on rejoint entre 1 et 10% de notre auditoire sur Facebook. Sachez que vous augmenterez ce pourcentage en publiant des choses brillantes et pertinentes pour votre auditoire.

Outils pour votre gestion

Voici 2 outils qui vous aideront à gérer vos médias sociaux:

  • Buffer est une plateforme qui vous permet de publier sur différents médias sociaux via une seule et unique place. Vous pouvez aussi personnaliser vos messages selon les plateformes, par exemple ajouter des hashtag sur Instagram.
  • Canva est un Photoshop pour les nuls. C’est une plateforme qui va vous permettre de créer des montages photos adaptés aux dimensions des différents médias sociaux. Avec Canva, vous pouvez aussi créer cartes d’affaires, affiches, CV, présentations, infographies, etc.

3. Gérer ses prospects

Jusqu’à maintenant, votre entreprise est sur une bonne base de départ: vous avez conçu un site web qui vous convient, vous avez créé vos comptes sur tous les médias sociaux et vous savez comment les animer intelligemment.

Vous êtes donc rendus à l’étape où il faut générer du trafic, de l’intérêt pour vos produits ou services. Mais avant cela, il vous faut un système qui va gérer vos prospects ou du moins les courriels que vous obtenez de vos prospects.

MailChimp VS ActiveCampaign

J'ai deux solutions à vous présenter: MailChimp et ActiveCampaign. Ce sont deux plateformes qui ont été utilisées de fond en comble par Olivier. Il a récemment fait la migration de MailChimp à ActiveCampaign.

Ce sont deux plateformes qui vous permettent de gérer vos listes de diffusion, de concevoir des courriels ou campagnes professionnel(le)s, de les programmer et de suivre les résultats de ceux-ci. Le but ultime du marketing par courriel: rapporter des ventes. Si vous n’êtes pas encore convaincu, lisez cet article.

mailchimp versus active campaign

MailChimp est très simple d’utilisation et intuitif. Il possède un plan de base gratuit si vous avez moins de 2000 abonnés (adresses courriel), mais certaines fonctions, comme l’automation, ne seront pas permises avec le plan gratuit.

MailChimp n’offre pas de CRM (système de gestion de la relation client) contrairement à Active Campaign.

Enfin, MailChimp donne la possibilité de faire de l’automation de base alors que la logique de séquence de courriel est beaucoup plus complète chez ActiveCampaign.

Pour ceux qui sont perdus ici, j'explique en détails ce qu'est un CRM et de l’automation dans la prochaine section.

Le CRM d’ActiveCampaign

Une des majeures différences entre les deux plateformes est qu’ActiveCampaign possède un CRM inclus.

Pour ceux qui ne connaissent pas, un CRM (Customer Relationship Management) est un outil qui vous structure et vous permet d’optimiser les contacts avec vos clients.

Donc, vous pouvez assigner des tâches par rapport à des clients, écrire des notes dans sa fiche, lui envoyer directement un courriel, etc. Vous pouvez aussi obtenir une liste de gens qui valent la peine d'être recontacter suite aux actions qu’ils ont eues avec vos courriels ou votre site web (leadscoring). Par ici pour plus d'infos.

Les automations

Les automations, ce sont des courriels automatisés qui s’envoient automatiquement lorsqu’une personne effectue une action.

Par exemple, sur la page d’accueil de ce site web, lorsque vous cliquez sur «Apprendre mes meilleurs trucs» et que vous inscrivez votre prénom et votre courriel, vous entrez dans une séquence automatisée, des courriels programmés à l’avance.

À quoi ressemble cette séquence? Une heure après vous être abonné, vous allez recevoir un courriel où Olivier vous explique qui il est, ce qu’il fait, comment le contacter, etc.

Trois jours plus tard, vous allez recevoir un autre courriel où Olivier raconte la fois où il a aidé un gars qui ne connaissait absolument rien en politique, et qui avait pratiquement 0$ de budget, à gagner sa campagne.

Six jours plus tard, vous recevez encore un courriel où il vous présente d’un lifestyle entrepreneur qui a gagné 232 000$ en un mois grâce à des ventes sur internet. Puis, il explique les stratégies possible pour monétiser votre site web.

Et ça continue comme ça durant 14 courriels. Puis après ces 14 courriels, si vous êtes encore abonné, alors il y a de fortes chances que vous receviez une promotion sur une de ses formations.

Bref, vous comprenez le principe. C’est possible de faire cela autant chez MailChimp (avec un plan payant) que chez ActiveCampaign.

4. Élaborer une stratégie d’attraction et de rétention

Maintenant, comment fait-on grâce au web, pour attirer des clients et les retenir?

Le but ultime, dans la stratégie que je vous propose, c’est de recueillir des courriels. Pourquoi? Parce que ça va être le levier pour votre entreprise. C’est ÇA qui va vous rapporter des ventes.

Alors, comment fait-on pour recueillir des adresses courriels?

Croyez-vous qu’en insérant une boîte courriel du genre «Inscrivez-vous à notre infolettre!» sur votre site web, les courriels de prospects vont abonder? Bien sûr que non. Est-ce qu’il y a quelque chose de moins intéressant que d’inscrire son courriel dans une telle boîte de capture?

boite infolettre ne pas faire

Comment est-ce qu’on fait alors? C’est simple: on offre quelque chose, un cadeau, en échange d’une adresse courriel. C’est ce qu’on appelle un lead magnet ou un aimant à prospects. Sachez qu’Olivier a écrit un article de blog complètement dédié à ce sujet.

Exemples de lead magnet

Concrètement, voici des exemples de ce que vous pourriez créer comme Lead Magnet:

  • Livre/Ebook: les 10 erreurs à ne pas commettre avant d’acheter une maison (agent immobilier)
  • Vidéo: comment améliorer son profil LinkedIn pour trouver un job en une semaine (chasseur de tête)
  • Webinaire: comment les PME dominent le web (marketeur web)
  • Calendrier d'entraînement (entraineur)
  • Template de CV Photoshop (graphiste)
  • Rabais: 15% lors de votre prochain achat (toute entreprise qui a pignon sur rue ou qui fait de la vente en ligne)

Peu importe le lead magnet choisi, l’important, c’est qu’il ait de la valeur aux yeux de vos prospects. Il faut vraiment vous donner la peine de créer quelque chose qui a de la valeur, parce que plus votre lead magnet va en avoir, plus ça va être facile de vous faire connaître.

5. Créer une page de vente

Et maintenant, la dernière étape de votre plan de domination. Ce qu’il vous reste à faire, c’est de créer une page de vente (comme ça) où vos prospects vont atterrir, une fois que votre lead magnet les aura attiré.

Pour promouvoir votre lead magnet, vous pouvez faire de la publicité Facebook. C’est ce qu’Olivier fait, entre autres, pour promouvoir son ebook sur la publicité Facebook (c’est un de ses lead magnet!).

exemple pub facebook olivier lambert

Il y a certains éléments importants à considérer sur sa page de vente pour que celle-ci joue bien son rôle. Vous pouvez consulter cet article pour obtenir plus de détails. Mais en gros:

  • Pas de navigation, comme ça les gens ne peuvent pas aller consulter autre chose
  • Un titre accrocheur
  • Un call-to-action clair (les couleurs sont importantes)
  • Un pitch convaincant
  • Une vidéo: ça augmente le taux de conversion (source)
  • Des témoignages de gens qui l’ont lu/écouté/testé et qui partagent leur expérience

Ce genre de page va vous permettre de convertir jusqu’à 50% de vos visiteurs, contrairement à moins de 5% sur une page régulière de votre site web.

Bons et mauvais exemples de pages de vente

Ci-dessous, un exemple de page de vente correcte. Elle n’est pas mauvaise en soi. Elle est correcte. On y retrouve les informations nécessaires, mais sans extras.

Par contre, dans la même catégorie de produit, cette page ci-dessous est juste parfaite. Elle a été optimisée et pensée en se mettant dans la peau d’un consommateur en donnant des réponses à toutes les questions qu’ils peuvent se poser. Graphiques, vidéos, statistiques, témoignages, critiques, ingrédients, recommandations de pros, etc. Tout y est.

Tsé, c’est un peu le même principe pour une page d’accueil. Tâchez de vous concentrer sur une action. Vous voulez amener vos clients à poser une action précise (celle qui vous rapportera des ventes!) donc n’essayez pas de bourrer votre page d’accueil, comme le fait si bien Desjardins.

gif desjardins

Comparez avec Simple, une compagnie américaine qui souhaite réinventer le modèle des banques en ligne en offrant une expérience sur les plateformes mobiles. Voyez que leur page d’accueil souhaite passer un seul message clair: «Get Simple».

gif simple

Pour réaliser une page de vente performante

Enfin, pour faire ce genre de pages, je recommande d’utiliser l’outil Lead Pages qui propose une foule d’outils pertinents et qui est très facile d’utilisation. Vous pouvez ensuite lier votre page de vente LeadPages avec votre site WordPress ou SquareSpace.

Ça prend combien de temps?

Bon. Je sais que vous voulez un chiffre ici. Mais, je ne peux pas donner un nombre d'heures, c'est tellement différent pour chaque personne pour chaque entreprise, dépendamment de vos compétences et de la manière dont vous vous y prenez, etc.

Ce que je peux vous dire, c'est qu'il n’y a pas beaucoup de personnes qui utilisent ces stratégies-là, parce que c’est long à mettre en place. Mais une fois qu’elles sont en place, ça marche longtemps.

Un lead magnet, c’est long à faire. De la publicité Facebook intelligente aussi.

Il faut prendre le temps et en faire une priorité. L’important est de mettre ça dans son agenda, de se bloquer du temps pour faire juste ça. Je suggère de vous réserver AU MOINS une demi-journée par semaine pour quelques mois afin de mettre en place une telle stratégie.

Combien ça coûte?

Ma réponse va sûrement vous déplaire (encore).

L’idée, c’est de ne pas avoir peur d’investir dans l’essentiel: un thème Wordpress qui a de l’allure, une plateforme d’hébergement avec vos noms de domaine, Mailchimp ou Active Campaign, etc… Retenez ceci: plus vous mettez d’argent, plus vous récolterez d’argent.

Si vous vous lancez en publicité Facebook, lors de la phase de recherche, il ne faut pas s’attendre à ce que ce soit rentable. Il faut tester, s’ajuster, être patient, etc. Vous pouvez débuter avec 1, 5 ou 10 $ par jour. Analysez combien vous avez obtenu de clics, de leads. Mais attention! Un lead n’a pas la même valeur pour tout le monde.

L’objectif ultime, c’est de trouver une recette qui fonctionne et une fois qu’on l’a, sky is the limit! :D

Conclusion

C’est ce qui conclut cette stratégie web en 5 étapes et les réponses aux deux questions couramment reçues. N’hésitez pas à commenter sous l’article si vous voulez des précisions. Maintenant, c’est à vous de jouer!


Y a-t-il des désavantages à utiliser SquareSpace?
(Caroline Goulet-Auger) #2

Excellent article qui dit les vraies affaires. C’est honnête et on s’y reconnaît. BRAVO! J’ai encore beaucoup de travail à faire et me rappeler que Rome ne s’est pas construit en 1 jour m’a fait du bien!


(sbandulet) #3

Merci pour les renseignements, mais malheureusement, il y a un renseignement erroné dans la version du blogue de LaTranchee. Il est possible d’avoir une boutique en ligne avec Squarespace, puisqu’e j’ai ma propre boutique sur mon site avec leur plateforme. (voir soniabandulet.com et cliquez sur Boutique) Le service de paiement est avec Stripe, ce qui permet à tous les clients de faire un paiement sans avoir de compte PayPal.


(Olivier Lambert) #4

Je crois que @Marie_Pierre veut dire que c’est possible de vendre en ligne, mais que le traitement de la TPS et la TVQ se font simultanément. Impossible d’avoir deux taxes différentes. Est-ce exact?


(Lucie France Faille) #5

Hello à l’équipe:)

sous le paragraphe Recommandations WordPress
Le lien pour Thrive theme ne se rends pas a thrive theme… Il indique une page 404 :slight_smile:

Je cherche le lien d’affiliation d’Olivier pour m’abonner a Thrive theme :slight_smile:
Merci bcp à tous

Lucie France FAILLE


(Pascal Cabana) #6

@Lucie_Faille voici le bon lien https://www.olivierlambert.ca/thrive

@Olivier_Lambert ou @Marie_Pierre sur le forum, il faut corriger les liens pour DIVI et Thrive

Pas de liens sur MailChimp et ActiveCampaign Leadpage


(Marie-Pierre Guignard) #7

Merci beaucoup @Caroline_Goulet-Auge pour le compliment :slight_smile: Effectivement, il faut prendre une bouchée à la fois.

@Pascal_Cabana et @Lucie_Faille , je viens de corriger le tout. Merci beaucoup.

@sbandulet Très beau site web :slight_smile: et j’adore vos bijoux, je vais regarder cela attentivement lorsque j’aurai plus de temps!

Pour répondre à votre question, oui, bien sûr que c’est possible d’avoir une boutique en ligne avec SquareSpace. Je voulais simplement dire que c’était encore limité (pas tout à fait adaptée au marché francophone), qu’il y avait plusieurs irritants qui n’étaient pas adapté à notre marché, en débutant par la langue. Le panier d’achat est en anglais seulement.

Autre chose, les options de shipping pour Canada ne sont pas optimales: on ne peut pas choisir selon le poids et/ou la dimension du produit. Pour certains, comme vous dont les dimensions du produit sont à peu près tous les mêmes, ça va, mais pour d’autres, dont le shipping va dépendre de la dimension et du poids du produit, ça pose problème. Aux US, ils ont ces options:

  • Flat rate
  • Rates by weight
  • Carrier Calculated
  • Free shipping

En espérant que ça éclaire mon point hihi! :slight_smile:


(Guy Boudreau) #8

Wow super article ! J’ai tout à apprendre dans le marketing web, TOUT. Votre article me permet de mettre les éléments essentiels en perspectives. Y’a beaucoup de choses sur le blog, tout est intéressant. mais par où commencer ? LÀ ! Enfin je vois clair. Je vous suggère d’inviter vos nouveaux abonnés néophyte, à lire cette article en premier.


(Marie-Pierre Guignard) #9

Merci @Guy_Boudreau :slight_smile: C’est très gentil. Effectivement, je réfère beaucoup de gens qui ont besoin de support vers cet article!


(Bernard Bégin) #10

Ton article est vraiment clair, concis et va droit au but.

Félicitation Marie-Pierre!!


(Joanie Brochu) #11

Wow ton article est geniale !

Je suis en plein processus et tu m’as grandement aidé.
Pour ce qui est du nom de domaine , je voulais acheter .com et .ca
mais sur InMotion Hosting le .ca je peux pas …
(Je suis très débutante)
Donc je peux l’acheter ou ?

Merci beaucoup :slight_smile:


(Pascal Cabana) #12

Achete tes noms chez godaddy ou namecheap ou autre registraire sérieux… ensuite choisi ton hébergeur…si ton choix n’est pas fait j’irais avec siteground à la place de inmotion


(Marie-Pierre Guignard) #13

Salut @joanie.brochu!

Comme Pascal, je dirais Go Daddy. C’est ce que j’utilise pour mes .ca et ça va super bien :slight_smile:

J’ai fait une vidéo dans ma formation sur SquareSpace où j’achète un nom de domaine et je le lie à un site SquareSpace. Si tu penses y aller avec un site Wordpress, alors tu peux seulement regarder vers 4min35 quand j’achète le nom de domaine sur GoDaddy!

Par ici: https://www.latranchee.com/cours/mise-en-lignecapt


(Joanie Brochu) #14

Tes dur a reconnaître sur la vidéo hihihi !
Merci pour ton aide :slight_smile:
Bonne Journée !!


(Joanie Brochu) #15

Merci beaucoup de l’info c’est vraiment apprécié ! :slight_smile:


(Coach Yoannryl) #16

Super article @Marie_Pierre, merci !

Pour créer une Landing Page, pourquoi ne mentionner que Landing Pages, n’existe-t-il pas la possibilité d’en faire gratuitement ? :slight_smile:


(David Couture) #17


(Pascal Cabana) #18

Par expérience pour avoir eu les 2 hébergeurs.

En général immotion est bon, mais on a vu plusieurs site avec temps réponse élevé selon sur quel serveur que tu te retrouve et immotion n’offrait pas la possibilité d’installer letsencrypt.

Je crois que maintenant tu peux mais pas une installation direct et facile.


(Pascal Cabana) #19

2016-2017 quand j’avais 300$ à dépenser
image

souvent avec inmotion la première requete était longue et ensuite bien


(Olivier Lambert) #20

@David_Couture On va éventuellement refaire notre vidéo et recommander SiteGround à la place d’InMotion!