L'energie sexuelle et la transmutation. Ça fonctionne? Comment ça marche?

L'energie sexuelle et la transmutation. Ça fonctionne? Comment ça marche?
0

Je suis tombé sur une vidéo Youtube qui parlais de l’énergie sexuelle, en lien avec ce que dis Napoleon Hill dans Think And Grow Rich.
J’ai ensuite dérivé sur une vidéo qui critique librement l’idée de faire de l’avancement personnel sur Youtube en prenant un exemple d’une vidéo d’un gars qui disait que ce masturber était lâche, mauvais et inutile.
J’ai fait le lien plus tard quand j’ai réécouté Think and grow rich et une autre vidéo qui expliquait comment transformer son énergie sexuelle vers notre source ultime d’énergie pour être plus créatif, et productif. (sans pour autant expliquer réellement comment on fait)

Ensuite, sur facebook, je suis tombé comme par hasard sur une formation au Québec qui introduis les gens à cette idée là. J’ai regardé et lu et si je me souviens bien il y a un cours d’introduction gratuit, qui pourrait être intéressant.

Mais de base, l’idée est vraie et bonne, l’énergie sexuelle est LA, ou unes des plus puissantes que l’on ait. Beaucoup de philosophes comme Freud en parlent et la mettent en avant.

Ce que je veux savoir, c’est, avez vous déjà entendu parler de ça ? Avez vous étudié voir pratiqué la transmutation sexuelle ? (canaliser son énergie sexuelle à des fins de productivité, spiritualité, créativité…)
Et si oui, Qu’en pensez vous ?

Je m’intéresse à tout ce qui pourrait éventuellement m’aider ou me rendre meilleur, si uiliser toute cette énergie renfermée en moi peut m’aider alors pourquoi pas :rofl::crazy_face:

5 J'aimes

J’ai en effet déjà vu plusieurs sources qui parlent de ‹ ‹ Semen Retention › ›. Mais oui, l’éjaculation faite par la masturbation est directement liée à la dopamine. Normalement, cette hormone est sécrètée quand on vient d’accomplir quelque chose de fantastique et ça nous met dans un état de joie extrême.

Toutefois, lors d’une éjaculation, la dose de dopamine peut être presque équivalente à celle d’une dose de cocaïne. Résultat : ça peut devenir très additif de se raboter le 2x4! Les conséquences d’une éjaculation excessive sont nombreuses : perte de motivation, brain fog, baisse de confiance, testostérone, énergie générale (forcément) et selon certaines études, la masturbation peut être directement liée à la dépression.

Canaliser son énergie sexuelle peut être extrêmement difficile, mais très efficace. Parce que vouloir t’astiquer le Pogo, c’est aller vers la facilité et ça peut t’éviter de te sortir de ta zone de confort. Quand tu évites de trop éjaculer (notamment devant du porno), ton cerveau va tenter de se trouver autre chose pour ‹ ‹ s’occuper › ›. Toutefois, oui, la dopamine donne une grande dose de satisfaction sur le coup, mais le mieux, c’est de miser sur les projet à long terme parce que ça va stimuler ta sérotonine. Celle-ci te donne davantage une sensation de plénitude et de bonheur générale. C’est plus que la dopamine.

J’ai eu des passes où j’ai pu canaliser mon énergie sexuelle et oui, je te confirme que je prenais davantage de risques, je m’exprime avec plus de facilité, j’allais plus souvent sociabiliser, etc. Bref, j’étais une personne changée! Contrairement aux moments où je préférais me chatouiller le mastodonte! Mais bon, je suppose que les bienfaits peuvent être similaires quand on est en couple.

D’ailleurs, concernant la fréquence d’éjaculation, elle est très variable. Plusieurs sources disent maximum 2-3 fois par semaine, 1 fois par 2 semaines SANS utiliser d’images pornographiques. Selon la philosophie taoïste, il ne faut pas dépasser 2 éjaculations par mois. Mais bon, je pense que ça dépend de chacun. Si tu vois un probleme entre ta productivité et ta fréquence d’éjaculation, je pense que ça serait ça à changer.

6 J'aimes

Y a aussi le fait que ça réduit le niveau de niacine et cette vitamine (B3) a pour but d’aider les enzymes à convertir la nourriture en énergie. Manger plus de bananes peut aider à récupérer cette dernière plus rapidement.

PS: J’aime bien les métaphores de Bruno.

3 J'aimes

Merci! Je viens d’écouter Les Appendices et ça m’a inspiré! hahaha!

Ta répartie sur les moyens de se moucher le gland m’ont bien fait rire :grimacing:

Merci pour ta réponse ! Pour ma part, je déteste l’addiction. Si je ressent une addiction pour quelque chose je m’en sépare.
Et il y a déjà quelques mois j’avais remarqué que du crossage régulier c’était comme fumer une cigarette (même si je ne fume pas), ça ne me faisais aucun effet négatif tant que c’était présent(S) dans ma semaine.
Quel lien avec l’addiction ?
Si j’arrête pendant une semaine, lorsque le drame se reproduis, les deux, ou trois jours qui suivent, l’envie est forte et très présente. Si je ne fais rien, ça se calme jusqu’à quitter mon esprit, sinon ça recommence.
Ca me rappelles un peu trop l’effet de la drogue et effectivement ça puise mon énergie puisque 20% de mes pensées quotidiennement concernent Netflixxx.

Se retenir c’est une chose, le défi n’est pas très difficile, c’est plutôt vraiment le concept de transmutation qui m’intrigue. Le fait de ne rien faire à pour simple résultat que j’ai 30min de plus par jour.
Je n’ai pas remarqué plus de quoi que ce soit d’autre. Il y aurai-t-il des méthodes ou techniques prouvée à se sujet ? (Encore très peu exploité à ce jour)

1 J'aime

À part la méthode du transfert, il est vrai que les études et les méthodes sont difficiles à trouver. Surtout dans une société très sexualisée.

La méthode du transfert ?

No Rocket science. C’est juste un principe d’utiliser ton énergie d’une activté que tu ne peux pas faire et la recycler dans autre chose.

Oh boy… Tout un sujet :laughing:

Si l’orgasme donnait une dose de dopamine, tu n’aurais jamais envie d’arrêter et tu baiserais jusqu’à ce que ta graine tombe.

L’orgasme relâche en fait de la prolactine, un inhibiteur de dopamine. C’est-ce qui fait en sorte que t’as pu le goût après.

image

La prolactin fait dans ton corps pour environ 1 semaine (tu vas lire 2 sem sur Internet, mais ce chiffre est pour les rats, pas les humains). La marque de 1 semaine coïncide avec le peak de testostérone qui arrive après une semaine fap free.

J’ai l’impression que le « No Fap » et la réthorique anti masturbation est un peu une épave du judéo-chrétienne où c’est considéré comme un péché par les fondamentalistes.

Je pense qu’il y a une mauvaise interprétation de « l’énergie sexuelle ». En fait ce n’est absolument pas un terme accepté par la communauté scientifique parce que ça ne décrit et prédit rien de concret.

Freud parlait plutôt du concept de « libido » qui représente tout simplement ton orientation sexuelle et le rôle de ce dernier dans le développement de ton identité.

Freud est controversé justement pour sa pseudoscience spirituelle.

Ceci étant dit, si on prend ça dans son contexte, « l’énergie sexuelle » serait la force qui incite les hommes à vouloir toujours impressionner les femmes. Que ce soit en risquant sa vie ou en créant une entreprise.

Voici l’impact de la présence d’une belle femme dans la même pièce qu’un homme:

image

Si tu es stressé pour tes niveaux de 1) testostérone et 2) dopamine, voici une liste d’actions DRASTIQUEMENTS PLUS SIGNIFICATIVES que le nombre de fois que tu touches ton pipi dans une semaine:

  • Arrêter complètement l’alcool
  • Dormir au moins 7h par jour et se réveiller toujours à la même heure
  • Avoir au moins 50% de tes calories provenant de protéines avec la balance 50/50 entre gras et sucres. (1g protéines = 4 cal, 1g carbs = 4 cal, 1g gras = 9 cal)
  • T’entraîner 2 fois par semaine.

Mais c’est beaucoup trop simple comme réponse pour s’en tenir à ça, il faut absolument chercher des bébites où il n’y en a pas (ou peut-être qu’il y en a, je ne connais pas l’état de ton 2 x 4 :wink:).

Selon-moi, la masturbation est une des seule chose qui est 1) plaisante, 2) gratuite et 3) ne fait mal à personne.

Mais je ne sais pas de quoi je parles… Je ne fais pas ça moi! :slight_smile:

Le seul cas où le No Fap est essentiel est lorsque tu as un problème de disfonction érectile.

Si tu penses avoir une déficience en stéroïdes ou neurotransmetteurs, je prendrais ça de façon sérieuse et j’irais me faire analyser le sang. Au moins, ça va te donner un baseline pour évaluer l’efficacité des changements que tu fais dans ta vie et optimiser tes taux.

5 J'aimes

Wow Oli je m’attendais pas à ça. Voilà ton nouveau titre haha.

oli

Tu sais bien comprendre la littérature scientifique :+1:

4 J'aimes

Hahahahahaha calis :joy:

3 J'aimes

Je lisais le thread il y a une couple de jours et je me disais exactement la même chose.

J’ai procrastiné en lisant là-dessus parce que je me disais « ouais, mais les hommes capables d’orgasmes multiples eux? ». Pis turns out que leurs orgasmes ne relâchent presque pas de prolactine. :open_mouth:

Après je me suis dit « OK mais la majorité des femmes sont capables d’avoir des orgasmes multiples, on fait quoi avec ça? »

Pis turns out qu’on en produit pas mal moins que les hommes en général, ce qui explique la période réfractaire quasi-inexistante… MAIS le niveau augmente selon la qualité et la quantité des orgasmes! Ce qui explique pourquoi après un orgasme particulièrement intense ou pas mal d’orgasmes, les femmes peuvent elles aussi vivre une période réfractaire.

Bref. On touche vraiment à tout sur La Tranchée. :joy:

4 J'aimes

Je vote pour l’explication de Oli…

Chef suprême du… ? Quoi au juste ?

:stuck_out_tongue:

Le sexe… meilleur sujet ever…

Je pense sincèrement qu’on se pose trop de question et qu’on cherche trop à mettre des étiquettes sur tout. Congédiez votre Germène intérieure gang et profitez de la vie!

Je ne sais pas pour les gars… mais moi je carbure à l’orgasme!! Plus j’en ai plus je suis productive!!!

Heureusement que je suis polyamoureuse et que j’entretiens plusieurs relations… y’a pas un gars qui pourrait suivre le rythme :wink:

2 J'aimes

Alors… A la base, au tout début, au bourgeonnement de mon intention, je voulais simplement aborder la transmutation sexuelle pour comprendre un peu plus c’est quoi, mais j’aime bien comment la discussion à dérivé :laughing:
Merci @Olivier_Lambert la splendeur de ta réponse m’a surpris !
Le sexe on en parles pas assez mais c’est une bonne base de motivation quand on veut dominer le monde
oh yeah yes GIF by Originals

1 J'aime

@BrunoLEsperance , désolé mais tu m’as fait pleurer de rire avec tes remarques :rofl::rofl::rofl:

3 J'aimes

Hahahaha parlons en alors :slight_smile:

En partant, « transmutation sexuelle » a été inventée de toute pièce par Napoleon Hill. On peut penser que c’est une bonne chose… Après tout, il a vendu pas mal de livres non?

Va faire un tour là-dessus! :arrow_down: :sweat_smile:

Disons que… Sa vie est fascinante! :stuck_out_tongue:

Bon, fini les ad hominem. On va parler du concept.

Il faut commencer par se trouver une définition acceptable du terme. Dans le fonds, Napoleon reprends le concept de Sublimation inventé par Freud pour lui donner une p’tite couche de peinture marketing avec une touche de darwinisme.

Il part avec l’idée que l’homme a 2 instincts, celui de survivre et celui de se reproduire.

À ces deux instincts, Napoleon en rajoute un autre. Voici une citation du livre:

L’idée de la transmutation est donc de prendre « l’énergie » du point 1 & 2 pour la canaliser dans une direction de notre choix.

Il va ensuite dire, en ne mentionnant jamais les études citées (of course):

Bon… Qu’est-ce que j’en pense maintenant?

Les pulsions sexuelles sont effectivement une puissante source de motivation pour les hommes.

Une des raisons derrière ça est l’économie de la reproduction. La rareté du cycle de reproduction de la femme (une quantité limitée d’ovule) s’oppose d’un point de vue offre/demande à la quantité infinie de spermatozoïdes chez les hommes.

D’entrée de jeu, les femmes ont une valeur économique sexuelle que les hommes n’ont simplement pas.

Pour illustrer mon point, on a juste à contempler le fait qu’on a deux fois plus d’ancêtres femme qu’homme.

https://tierneylab.blogs.nytimes.com/2007/08/20/is-there-anything-good-about-men-and-other-tricky-questions/

Environ 80% des femmes se sont reproduit pour environ 40% des hommes. N’ayant pas de valeur reproductive intrinsèque, les hommes doivent aller chercher leur valeur ailleurs… C’est là que le statut social entre en jeu.

Mais avant de sauter là dedans, je dois parler du deuxième facteur qui explique la libido. Je parle de la simple précarité de la grossesse.

Avant la renaissance, les femmes avaient environ 2% de chances de mourir lors de l’accouchement.

Sans compter la période de vulnérabilité après la naissance.

Et il faut s’occuper de l’enfant. Avant, 20% des enfants mouraient avant 5 ans et 40% ne dépassaient pas les 10 ans.

Ça veut dire que pour produire 2.1 adolescents, une femme devait se soumettre en moyenne à 5 grossesses, ce qui représente 5 fois 2% de chance de mourir.

Sans l’énergie sexuelle, vouloir se reproduire ne fait absolument AUCUN SENS. C’est une mauvaise stratégie de survie individuelle.

Pour la grande majorité de l’histoire de l’humanité, le statut social a été le plus grand prédicateur de survie.

En connaissant le danger associé à la grossesse, c’est normal que les femmes veuillent se reproduire avec un partenaire pouvant lui assurer cette survie.

Si on prend ce que je viens de dire avec l’économie de la reproduction que j’ai discuté plus tôt, on comprend pourquoi la libido pousse les hommes dans une compétition hiérarchique de statut social.

Comme preuve, on peut simplement constater que le fait de gagner une compétition augmente le niveau de testostérone et que de perdre une compétition fait baisser le niveau de testostérone. Un phénomène appelé en science pop le Winner effect.

Tout ceci est conforme avec notre bonne vieille bible:

For whoever has, to him shall be given, and he shall have more abundance: but whoever has not, from him shall be taken away even that he has.

Et la loi de price / pareto:

On peut prendre ça en exemple:

Genghis Khan aurait eu ~1500 enfants. :open_mouth: !

Pour revenir à l’énergie sexuelle, je dirais donc que c’est la réponse de la nature à la réalité absolument horrible et dangereuse de l’existence humaine.

Aujourd’hui, je dirais que la vie est quand même dope, mais ça n’a pas été le cas pour 99.999999999% des êtres humains ayant vécu.

Il faut être complètement déraisonnable et/ou possédé par quelque chose de puissant et viscéral pour vouloir amener un enfant dans un monde rempli de danger, de maladie & de souffrance.

Et à travers tout ça, les hommes et les femmes ont des défis différents à relever, ce qui implique des stratégies de survie et de reproductions différentes… d’où le jargon spirituel d’énergie féminine et masculine.

Ces « énergies » sont fondamentalement conflictuelles.

Carl Jung a dit: Man and woman wouldn’t need to fall in love if they could get along.

Bref! Faque asteure qu’on a notre définition d’énergie sexuelle, asteure qu’est-ce que j’en pense?

Eh bien je pense que c’est vrai que c’est une force incroyablement puissante qui est responsable pour une bonne partie de l’innovation. C’est peut-être contre-intuitif si on pense qu’on enseigne l’histoire des genres comme étant une patriarchie où l’homme oppresse la femme, mais je suis plutôt du camp qui dit que l’homme est son éternel serviteur.

Je parle autant de par mes expériences personnelles (les choses irrationnelles que j’ai faites pour une fille… :man_facepalming:) qu’à travers mes connaissances (quoique limités) en psychologie, biologie et en histoire.

Si vous demandez à n’importe lequel de mes amis du secondaire, ils vont vous répondre de façon unanime qu’absolument TOUS mes projets peuvent être lié d’une façon où d’une autre à vouloir impressionner une fille.

Alors horray pour la transmutation.

Ceci étant dit, je ne pense pas que la masturbation joue un rôle dans l’équation.

Je crois que la sublimation est l’état de base (et non un processus proactif tel que mentionné par Napoleon) et que si tu veux utiliser ton réservoir d’énergie sexuelle, alors il va falloir utiliser des motivateurs jugés « superficiels » selon nos standards. Femmes, voiture, maison, etc.

Est-ce la meilleure source de motivation? J’en doute.

C’est une très efficace, mais je pense également que c’est très dangereux. Mais ça, c’est pour une autre conversation. :slight_smile:

3 J'aimes

Je commence à comprendre pourquoi tu vends des couvartes Oli… :rofl:

C’est la base de ton funnel de domination mondiale du sexe?

(vraiment impressionné par ton knowledge)

Alors, t’es pas un blogueur pour rien, tu viens de nous faire tout un article sur la sexualité :laughing:
Mais malgré tout ce tas d’information très concret (qui d’ailleurs m’intrigue, j’aimerais bien savoir comment tu prends le temps d’aller chercher autant d’infos, et surtout où tu va les chercher, parce que je vais avoir besoin d’etre aussi précis et fiable au niveau de mes recherches que ce que tu nous fait là, dans mon projet youtube) (j’ai déjà pris en note tes sources :stuck_out_tongue: )

Mais donc, tu en conclus que le no fap challenge scientifiquement parlant n’a pas d’effet concret ?
Quand je tape transmutation sexuelle sur youtube, je tombe sur une infinité de vidéos qui en parles, et des gens qui disent réaliser le travail de 5 personnes grâce a ça et encore là c’est que le youtube francophone j’ose même pas me perdre dans le reste.
Parmis ces gens là je retrouve quand même des youtubeurs avec une certaine notoriété comme Marketing mania qui à fait un podcast sur ça avec Jean Marie Corda (un genre de spécialiste sexuel auto-proclammé) mais bon, la quantité impressionnante de contenu sur ce thème me laisse curieux, sont-ils tous des effets placébos de la croyance, où est-ce une faculté plus spirituelle réservée à peu, que la plus part utilisent pour se grandir une audience… ?

Idéalement le mieux serait d’essayer par moi même mais je suis très rarement constant dans ce que j’essaye d’entreprendre quand ça viens pas du profond coeur de ma motivation, donc si ça demande une discipline stricte, que je dois rajouter à déjà toutes les disciplines que j’essaye de m’imposer pour suivre la voie des grand, forcément, j’ai une surcharge qui m’apporte le contraire de la performance :sweat_smile:
(c’est donc pour ça que je cherchais à receuillir des testimonials vivant et fiables)

Just wait :smirk:

J’ai pris un vyvance hier :laughing:

Mais ce n’est pas la première fois que je recherche ce sujet. Le premier « vrai » livre que j’ai lue est The Red Queen: Sex and the evolution of human nature. Une lecture absolument fascinante si ce genre de sujet t’intéresse.

Le placebo est un phénomène extrêmement puissant. C’est si puissant, que même quand tu SAIS que tu prends un placebo, le placebo fonctionne quand même!

Je suis le premier à croire volontairement à des choses pratiques, mais fausses. À me conter des histoires complètement détaché de la réalité pour m’aider à être plus heureux ou performant.

Disclaimer: J’y vais de mémoire alors ce que je vais dire est vraie dans l’ensemble, mais pas dans les détails.

Dans The Power of Habits, Charles Duhigg trouvait ça étrange qu’une étude ait démontré qu’un étudiant qui commence à s’entraîner voit ses résultats académiques augmenter.

Le sens commun te propose sans doute l’explication: « Un esprit sain dans un corps sain » et tu es content avec ça. Mais Charles n’était pas convaincue.

Il a refait une étude similaire, mais cette fois-ci en explorant l’exercice d’arrêter de fumer.

Encore une fois, les mêmes résultats. Et il était septique.

Il a refait l’expérience avec autre chose (comme faire son lit le matin ou la méditation) et a trouvé la même correlation.

Ce n’est pas évident à première vue, mais il a découvert quelque chose de fantastique.

Ce n’est pas l’exercice qui aide l’élève à étudier… Ni d’arrêter de fumer, ou de faire son lit, ou de méditer.

Ça ne peut pas être ça, parce qu’il s’est également rendue compte que le gain associé à chacune de ces actions était perdu après environ 3 mois… le temps que l’habitude se créer.

Essayer de changer son comportement, peu importe le changement souhaité, va naturellement te rendre plus conscient de ton comportement de façon général et amener des bienfaits dans des sphères non reliés.

Donc prends ça et ajoute ça au placebo et BAM – un millier de témoignage annecedotique sur Internet.

Est-ce que ces expériences sont fausses? Est-ce que les gens mentent lorsqu’ils rapportent les biensfaits du no fap?

Non, c’est sincère! Ceci étant dit, ils décrivent une vision naïve de la réalité.

Si tu veux suivre la science, espace chaque fap ou baise de par 7 jours. (Bonne chance pour trouver une copine que ça ne va pas déranger) :laughing:

3 J'aimes