Vos podcasts coup de coeur! 😍

Pour faire suite Ă  l’article « Podcast: c’est quoi, comment ça fonctionne et comment s’abonner Â», partagez-nous vos meilleurs podcasts francophones et anglophones sur l’entrepreneuriat, le marketing et dĂ©veloppement personnel!

1 J'aime

De mon cĂŽtĂ©, j’aime beaucoup:

Et vous, qu’est-ce qui se trouve dans votre liste de favoris? :slight_smile:

4 J'aimes

Je suis nouvelle dans le monde des podcasts
 j’écoute bien sĂ»r Scotch & Domination Mondiale depuis quelques semaines et j’aime beaucoup. J’y trouve toujours quelques petits â€č â€č gold nuggets â€ș â€ș. Merci pour tes suggestions, je les ajoute Ă  ma liste, je vais les explorer et donnerai mes apprĂ©ciations :+1:

2 J'aimes

J’écoute pas mal les mĂȘmes que toi en français @melodie_lambert :blush: En anglais j’aime aussi :

For the love of money
Money girl

Et j’écoute des podcasts plus spĂ©cialisĂ©s en lien avec mon domaine qui est l’orthoponie.

3 J'aimes

GĂ©nial, je ne les connais pas ces deux lĂ ! :slight_smile:

Et en français, j’aime aussi beaucoup On jase Marketing :slight_smile:

2 J'aimes

Ici j’aime beaucoup Aucun Hasard, qui est une conversation entre Najomie Cournoyer de Naj&co, une agence de design, et Maxime Jobin de SatelliteWP, une entreprise qui fait la gestion et l’entretien de sites WordPress.

Ils ont de nombreuses discussions spontanées, les deux ont des points de vue trÚs différents et je trouve leurs échanges incroyablement riches!

2 J'aimes

GĂ©nial, je ne connaissais pas non plus, merci du partage! :smiley:

Ben là! Je suis full honorée que mon podcast soit dans ta liste hihi. <3

Je seconde pour Les Vraies Affaires + Les Instigateurs. J’adore aussi L’ambition au fĂ©minin de Tatiana St-Louis, en français.

@Olivier_Lambert tes Ă©pisodes sont trop longs pour moi sorry. :stuck_out_tongue:

En anglais j’écoute pas tant des affaires d’entrepreneuriat. Je suis addict Ă  Casefile (un show de True Crime avec un narrateur australien vraiment douĂ© pour m’endormir), Great Disasters (une fille qui raconte genre des catastrophes naturelles haha), Criminal (bon, avouez qu’il commence Ă  y avoir une tendance, mais Phoebe a la BEST voix, genre si je pouvais choisir ma voix de podcasteuse ce serait la sienne), Nothing Much Happens (le concept c’est des histoires oĂč il se passe pas grand-chose pour que tu t’endormes dessus) et Let’s Talk About Myths Baby! (oĂč une fille raconte des histoires mythologiques comme si elle narrait une tĂ©lĂ©-rĂ©alitĂ©).

Ah et je viens de binge watcher le nouveau podcast du Pharmachien, Dérives. Je vous mets le lien parce que ça vaut la peine : https://lepharmachien.com/balado-derives/

2 J'aimes

Ohh wow, ça me parle il faut que j’écoute ça!! :laughing:

1 J'aime

Je viens de tomber sur Hardcore History.

Une moyenne de 5h et je capote :exploding_head: :stuck_out_tongue:

Marc en Ă©coute des fois. C’est intĂ©ressant mais je finis toujours par dormir! :sweat_smile:

1 J'aime

En complément à ta liste dont je suis plusieurs aussi.

1 J'aime

J’ai le goĂ»t de d’enrichir la conversation (podcast qui ne semble pas avoir Ă©tĂ© nommĂ©)
‱ Hypercroissance
‱ Le Gratin par Pauline Laigneau
‱ Les dĂ©rangeants (un classique)

2 J'aimes

Je me suis mis Ă  Ă©couter The Anthropocene Reviewed aussi!

Je l’ai dĂ©couvert via la chaĂźne de Kurzgesagt:

Il s’agit de l’auteur du livre The fault in our stars.

5 :star: !

2 J'aimes

Je connaissais Kurzgesagt, mais je n’avais jamais regardĂ© cette vidĂ©o. Une rĂ©flexion sur l’art qui porte Ă  rĂ©flĂ©chir.

Je comprends tellement le sentiment d’ambivalence de John Green par rapport au dĂ©veloppement de l’autonomie de ses enfants. Je suis pĂšre de deux jeunes enfants. Évidemment, je travaille activement au dĂ©veloppement de leur autonomie. Je suis toujours trĂšs fier lorsqu’ils gagnent en indĂ©pendance. Cependant, cette fiertĂ© est toujours accompagnĂ©e d’un peu de tristesse.

Plus ils sont autonome moins ils ont besoin de leur papa! :disappointed_relieved:

Dit autrement, plus ils sont autonome, plus je deviens inutile (de là l’importance de s’investir dans d’autres sphùres de sa vie, j’image).

Bref, tout ça pour dire que les propos de John Green résonnent avec mon expérience.

Je m’éloigne un peu de l’entrepreunariat, mais bon


Merci Olivier pour le partage.