BONJOUR !

Qu'aimerais-tu faire?

Syndrome de l'imposteur

Syndrome de l'imposteur
0.0 0

(olivier ) #1

Hey!

Salut tout le monde je suis un petit nouveu ici et je vous voulais savoir si certains d’entre vous ici ressent le syndrome de l’imposteur en terme de marketing numérique ou simplement dans votre domaine à vous. Je vous explique. J’ai réussi à développer une stratégie web hyper intéressante et ce bien malgré moi et bien plus car c’est là que sont tout mes clients (parents de jeunes enfants) sont présents. Ça fait donc 3-4 ans que je développe mon facebook, contenu de blog, adwords etc. Et la mon franchiseur qui ne comprend pas comment j’ai monter ma business m’a invité à Toronto pour que je présente une offre de service de marketing numérique. La présentations s’est super bien déroulé et ils veulent vraiment m’avoir dans ce rôle comme consultant extrne. D’un côté je me sens à l’aise car je reste dans mon domaine de business (cours de sports pour enfants), je comprends très bien la business et j’ai eu d’excellents résultats dans les dernières année et de l’autre, j’ai appris c’était quoi un instagram story il y a quelques semaines et je sacre à mon Iphone au moins 2 fois par jours par que j’y comprends rien. Je me sens un peu comme un imposteur quand vient le temps de me mettre à vendre mes services.

  • Tout ça pour dire, y-a-t-il des gens ici qui sont devenu “expert” en marketing numérique malgré eux et si oui vous avez des conseils avant de me lancer?

  • Des trucs pour établir une tarification qui fait du sens?

  • Des trucs pour amener du changement (voir ère des pamphlets en papier au numérique) chez des gens qui ne sont pas super à l’aise à mettre de l’argent sur les différentes plateform que j’utilise (facebook, google) même si ça marche super bien dans notre domaine.

J’espère que ça rejoint certains d’entre vous et au plaisir d’en discuter.


(Éric Labonté) #2

Allô Olivier!

Ce n’est pas moi qui va pouvoir t’aider le plus ici pour le côté technique :joy: Cela dit… Je me débrouille bien avec mon iPhone. Hésite pas si je peux t’aider :stuck_out_tongue:

Côté tarifs, j’ai encore de la difficulté. Pour mon dernier projet de graphisme, la compagnie était sur le bord de la faillite, je n’ai donc pas osé demander ce que j’aurais peut-être demandé ailleurs. Je ne me sentais pas pleinement compétent non plus étant donné les délais très serrés. J’ai fixé un tarif à la satisfaction du client. Un range. T’es satisfait? Ce sera entre ça et ça. Tu choisiras. Et si ça ne l’est pas, ce sera ça au minimum. Avec un suivi régulier question de ne pas se perdre de vue et de s’ajuster au besoin.

Bon. À chacun sa méthode, hein.

Je te dirais de peut-être y aller en comparant la qualité de ton travail avec ce qui se fait sur le marché. Tu peux demander des estimations à des collègues. Le net est rempli de ressources, je tenterai de t’envoyer quand j’en verrai. Vite comme ça me vient codeur.com: je n’ai pas pris le temps de bien explorer, c’est européen et en €.

Pour le reste, je crois que c’est définitivement une question de confiance et de lâcher-prise. Tu n’as pas à convaincre car tu es convaincu. Tout en demeurant ouvert. Le résultat ne t’appartient pas. Tu ne leur dois rien et tu n’attend rien d’eux non plus. Tu proposes ta méthode. Elle peut être ajustable, mais dans ce que tu te sens compétent et confiant. Personnellement, je ne suis pas un exécuteur. J’aime créer. J’aime apprendre, aussi… Alors je me renseigne, j’apprends l’existence de nouveaux outils! Instagram Story ou autre… Ce qui inévitablement rend service au projet et au client. Ultimement, si ça coince, question d’ego ou autre, obstination à tout contrôler, si je sens que je ne pourrai pas être au service du client et du projet parce qu’il exige autre chose que ce que je crois être la meilleure avenue pour lui, je laisse passer.

Je crois que ton approche est honnête et qu’elle devrait transparaître dans ta présentation. Je tente ceci:

Je comprends que vous ne soyez pas nécessairement à l’aise d’investir dans de la nouvelle technologie. Je suis passé par là et effectivement, j’ai cru que ça pouvait être une perte d’argent. J’ai décidé de le faire. Voici les résultats. Comment je pourrais le regretter?

Quelles sont vos ambitions? Sentez-vous le besoin de vous renouveler? D’attirer une nouvelle clientèle? D’obtenir plus de revenus? 92% des Québécois sont sur Facebook. 80 l’utilisent au moins 2 fois par jour. Personne n’a les moyens de se priver de cette visibilité parmi les moins dispendieuse. Une entreprise qui souhaite développer son marché, acquérir et retenir plus de clients doit s’adapter. Qu’avez-vous fait jusqu’à aujourd’hui?

Peut-être aussi calculer le coût de différentes avenues? Par exemple… Ça te coûte 500$ pour faire tes pamphlets? Voici ce que je te propose pour 100$ sur Facebook.

Et en gros, là… Si tu souhaites obtenir du changement, fais de quoi de différent!

En souhaitant que ça puisse un peu t’aider.


(Olivier Lambert) #3

Salut Oli!

Tu aimerais sans doute “Confessions d’un blogueur, la vérité sur les ‘Experts’ et comment en devenir un.” où j’explique les processus sociaux et psychologique qui amène les gens à coller l’étiquette d’expert à quelqu’un.

@Melodie_Lambert a fait un article intéressant sur le syndrome de l’imposteur:

Lorsque tu vends ton produit ou service, c’est facile de s’entendre sur le fait qu’on a pas le choix d’investir dans le numérique. Ton client sait que c’est l’avenir, partage probablement tes frustrations quant à la technologie, et sait qu’il n’a pas le choix d’investir sur les médias sociaux.

Tu n’as qu’à être honnête. Dis-lui:

Écoute, je ne suis pas un génie de la technologie qui connaît tout. Mon fils m’a montré les Instagram Stories la semaine passé! Par contre il y a 3-4 ans, quand j’ai vu ça arriver, j’ai réalisé comme toi qu’on aurait pas avoir le choix de passer par ça. J’ai donc fait un paquet de test principalement avec la publicité Facebook et, je te le dis, c’est une opportunité incroyable! J’ai eu tel et tel résultats… blablabla…

L’idée, c’est que tu utilises le fais que tu partages les mêmes frustrations de ton client pour établir un lien de confiance. C’est la confiance qui mène à la vente et on ne fait pas confiance à quelqu’un qui est au dessus de ses affaires et qui dit tout connaître.

Sans doute que certaines personnes ne serait pas d’accord, je ne suis pas un expert en vente, mais j’ai toujours utilisé ma vulnérabilité à mon avantage pour persuader.

Ya un proverbe qui dit:

Porte tes défauts comme une armure et ils ne pourront jamais être utilisé contre toi.

C’est la technique 8 miles.


(olivier ) #4

Salut,

Merci pour la réponse. Je viens tout just de leur envoyer mon offre de service. J’ai pas mis de tarif pour tout de suite mais on va voir suite à leur lecture de l’offre. J’adore ton idée de y aller avec le lacher-prise et que les résultats ne m’appartiennent pas. J’adore exécuter et trouver des idées mais là je perd le contrôle du coté exécution (ce sont les franchises qui vont exécuter certaines de mes idées et ma structure d’entreprise) et moi j’enseigne ma vision… C’est un peu cela qui me fait peur.

Merci pour les idées d’approche, j’adore partir de 500$ et dire et si on essaie avec juste 100$ sachant très bien aue le reach sera beaucoup plus intéressant!

Au plaisir de se reparler et merci encore!


(olivier ) #5

J’aime beaucoup l’idée d’utiliser la vulnérabilité. J’en connais beaucoup plus qu’eux mais il m’en resteencore beaucoup à apprendre. Mais après les avoirs rencontrés, on dirait qu’il ne se préoccupe pas des frustrations et font juste continuer à l’ancienne comme si on était en 1995 lorsque le tout à commencé. Le “ben c’est la vie” au lieu de trouver des manières plus simple et automatisé. Mais suite à ma présentation, j’ai vraiment l’impression qu’ils ont vu le potentiel de faire les différents changements. Ce sera à moi de les convaincres. Merci pour la réponse et le retour dans le temps avec 8 mile hehe.


(Éric Labonté) #6

Ça fait plaisir, Olivier! :slightly_smiling_face: Bonne chance, on s’en rejase!