Sociofinancement vs bootstrap

Sociofinancement vs bootstrap
0

J’ai cherché sur La Tranchée et j’ai surtout trouvé du vieux stock au sujet du sociofinancement. Comme le bootcamp n’aborde pas ce sujet, je me demandais quels sont les cas où considérer du sociofinancement plutôt que de bootstrapper. Par exemple, serait-ce un meilleur indicateur du véritable intérêt des clients?

1 J'aime

Le sociofinancement est, en soit, tout un défis! Il ne suffit pas que de lancer une campagne sur kickstarter, ça prend une campagne de PR qui l’accompagne ainsi qu’une campagne publicitaire.

Tu viens de me faire penser que ça serait vraiment hot d’avoir quelqu’un qui a réussis ça sur le podcast! Je met ça sur ma to do. :slight_smile:

1 J'aime

Oui, ça serait une excellente idée d’avoir un épisode de podcast sur ce sujet! Et encore mieux si c’est quelqu’un qui a vécu une/des réussite(s) de sociofinancement ET des échecs, pour vraiment pouvoir parler des facteurs qui font la différence.

Le taux de succès varie probablement selon le type de produit. Par exemple, j’ai déjà acheté un album d’une pianiste et un livre pour enfants en sociofinancement (donc deux succès); dans les deux cas, les promotrices avaient déjà le contenu de leur produit et savaient déjà clairement comment produire le contenant et combien ça coûterait (puisqu’il se produit des livres et des albums à la pelletée depuis très longtemps), donc peu de risques de mauvaises surprises à ce niveau.

À l’opposé, si on achète un bidule nouveau qui n’a jamais été produit physiquement, c’est déjà plus risqué (d’avoir une augmentation de coût, etc…).