Où est la limite du «posage» de questions pour des cours offerts en ligne?

Où est la limite du «posage» de questions pour des cours offerts en ligne?
0

Bonjour,

C’est avec grande tristesse que j’ai appris hier que la plateforme de cours en ligne Craftsy/Bluprint qui existe depuis une décennie cessera leurs activités.

Comment une plateforme grandiose et professionnelle comme celle-ci a pu en arriver à une fermeture? Alors que la pandémie est pour plusieurs le lancement pour des cours en ligne. Ils avaient des supers Masterclass et les meilleurs professeurs à travers le monde dans divers domaines d’artisanat. C’était le Netflix de l’artisanat.

Ils ont développé des milliers de cours dans tous les domaines «Crafts», couture, tricot, photo, cuisine et autres. Leurs cours étaient d’un très haut niveau et très abordables. Je dirais même trop abordable, trop de rabais. Jusqu’où la gratuité sur internet va tuer ce marché? Jusqu’où des élèves peuvent se donner le droit de solliciter avec exagération un professeur qui en donne plus que la somme demandée?

En tant qu’entrepreneur et professeur de couture et ayant acheté plusieurs de leur cours, je voyais bien qu’il y avait une faille depuis les dernières années, ce qui me tourmentait pour éventuellement offrir mes cours en ligne. Je ne connais pas la raison officielle de leur fermeture, mais j’ai vu le loup s’approcher.

Trop de questions posées individuellement à chaque professeur, dont 80% des questions, la réponse était dans la vidéo. Certains professeurs avaient des questions aux 10 minutes sur le «Chat», 24h sur 24h, pour des cours seulement entre 20$-50$US.

En cette période où le numérique prendra de plus en plus de place pour les formations en ligne, où est la limite? Comment se protéger, comment garder le contrôle et offrir du service après-vente en ligne, sans devenir esclave de sa clientèle ?

Quelle est votre opinion et expérience?

Avez-vous cette même inquiétude?

On ne pourra pas empêcher les gens de poser des questions. Pour résoudre ce problème, il faut être créatif. Une plateforme ne pourra pas à mon avis résoudre ça, c’est aux professeurs à le faire individuellement.

Un excellent exemple est ici, sur La Tranchée, où la communauté répond d’abord aux questions, et où Olivier se limite aux problèmes très spécifiques.

L’idée de développer une communauté active autour de son thème est, à mon avis, une des meilleurs solutions pour libérer le professeur. Ça ne veut pas dire qu’il aura plus de temps libre… mais il passera son temps à développer sa plateforme au lieu de passer le même temps à répondre tout le temps aux mêmes questions.

1 J'aime

Merci beaucoup David!

J’aurais bien aimé avoir votre nom de famille :slight_smile:

Moi qui voulais créer des groupes par catégories de cours et de demander à quelques-unes de mes élèves de faire partie des Administrateurs afin de créer de l’entraide, tout en m’assurant que tout est sous contrôle, mais qu’au moins si je ne suis pas dispo, qu’il y ai de l’aide, alors ça serait une façon de faire?

J’avais cette idée, mais je ne voulais mettre cette responsabilité aux autres, mais je pourrais le faire en échange de service. Et j’en ai sûrement qui aimerait devenir des Helpers…

Merci encore et bonne journée!

Vive La Tranchée :heart:

C’est Couture, tel qu’indiqué :wink: (non, ce n’est pas mon activité professionnelle :stuck_out_tongue: )

1 J'aime