MVP vs la niche qui m'intéresse

MVP vs la niche qui m'intéresse
0

J’ai un produit en tête que j’aimerais commercialiser à base de matériaux recyclés et locaux (relativement). Un produit dans l’optique « zéro déchets », ce qui est niche pour l’instant mais qui devrait croître dans le futur assez proche (crise du recyclage, dépotoirs pleins…). Les attributs « recyclé » et « local » (empreinte écologique) sont donc importants. J’ai du mal à imaginer un produit minimum viable simple… Je veux dire: si je commence avec un produit fait en Chine, ce que je pourrais potentiellement dropshipper, le produit n’aura pas les caractéristiques clés pour la niche que je vise… Physiquement, il va y ressembler, mais avec une toute autre empreinte écologique, qui est l’élément que mon client type cherche… Bref, ça serait mal me positionner, il me semble.
Je suis bloquée à ce point de ma réflexion. Tout commentaire qui m’aiderait à me faire une idée est bienvenu!

Allo Lucie,

intéressant, mais trop peu d’information pour que je puisse donner idée et branstromer un peu ;).

Certain que dans ce domaine, faire livrer de chine n’est pas « bien vu ». Avec plus d’info je te donne mes idées :wink:

A+

Mario

1 J'aime

Un concept de papeterie (reliure à disques) qui, outre d’être fait de matériaux recyclés (etc), permet d’éviter de gaspiller des cahiers où il reste juste quelques pages et de réutiliser maintes fois les disques et couvertures. Actuellement ces reliures n’utilisent pas de matériaux écolos, sont connues juste des trippeuses (surtout des femmes!) de papeterie, vendues dans le milieu/haut de gamme et pas marketées comme je le ferais.

Si je comprends bien, tu veux vendre ça:

Mais en version écolo?

Personellement, je ne me lancerais pas dans une industrie qui est en train de disparaître, mais peut-être qu’il existe un marché pour ça et que justement, c’est le temps d’en profiter.

Qu’est-ce qui t’amène à être intéressé par ça?

Hummm, non Oli je ne pense pas que c’est de ça que Lucie parle.

Je crois que c’est un système de reliure réutilisable pour feuille. Donc faire son propre cahier, qui une fois utilisé, soit on ajoute des feuilles ou on peu en refaire un complet. Est-ce ça Lucie ? Si oui aurais tu un exemple à nous mettre en image ?

1 J'aime

J’ai vu les réponses d’Olivier dans mes courriels au début de la fin de semaine et je suis super crampée chaque fois que j’y pense depuis ce temps-là! (Grosse fin de semaine au niveau familial, je n’ai pas eu le temps de venir répondre avant ce matin!) Effectivement, je ne me lancerais pas dans un produit pour CD… :rofl:

Quand je parle de reliure à disques, ce sont des cahiers où, au lieu d’utiliser de la colle, des broches ou des anneaux de cartable, ce sont des disques (en plastique ou métal) avec une bordure particulière, qui relient les feuilles. En googlant « disc binding » on a des photos claires.

Ce système de reliure a de nombreux avantages (et quelques inconvénients, mais je considère que les avantages l’emportent… un bon marketing convaincra mes clients de la même chose), dont plusieurs au niveau écolo/zéro déchet:

  • possibilité d’utiliser les couvertures et les disques à l’infini (au lieu de jeter la spirale de plastique d’un cahier spirale ou un cartable dont les anneaux ne ferment plus bien)

  • possibilité d’enlever les feuilles usagées sans laisser de trace et de rajouter des feuilles dans un même cahier (au lieu de recycler un cahier complet quand il en reste la moitié d’inutilisé mais on ne veut pas commencer l’année scolaire ou un nouveau projet avec un cahier usagé)

En utilisant des matériaux qui sont eux-même écolos, ça renforce cet aspect, qui est ce que je voudrais cibler parce qu’actuellement, si je regarde sur le marché (Happy Planner, ARC chez Bureau en gros…), les cahiers avec reliure à disque ne misent pas du tout sur l’aspect écolo, c’est plus orienté sur la niche des trippeuses de papeterie.

Exemple de reliures à disques:

1 J'aime

Good j’ai eue peur!

Pour ton produit, fais-le au Mexique. Tu vas sauver de l’empeinte en CO2 sur la livraison.

Pour le reste, ça va être à ton matériel de justifier.

Tout vient déjà de la chine. Techniquement, n’importe quelle solution réutilisable va déjà réduire l’empreinte écologique.

Tu n’es pas obligé de dire où c’est manufacturé non plus tsay. :stuck_out_tongue:

Si ton objectif est de réduire l’empreinte de ce genre de produits, ça prend du volume pour avoir un impact! Pour avoir du volume, il faut que le prix soit bas. Pour avoir un prix bas… Il faut être créatif!

D’un autre côté, si tu les fais en plastic, tu pourrais les faire imprimer au Canada en utilisant de l’ABS recyclé!

Je ne sais pas si ça serait possible, mais c’est juste une idée comme ça. :slight_smile:

Ce sont d’excellentes idées, je vais regarder ces options très attentivement! Merci!

Par contre, ne pas dire où c’est manufacturé… Ce n’est pas top… C’est le genre de cachotterie qui peut nous retomber sur le nez. L’honnêteté et la transparence sont des valeurs importantes pour la niche que je vise.

Par contre, acheter des composantes au Mexique en présentant ça comme une option moins pire que la Chine au niveau des émissions lors du transport, ET comme une étape temporaire lors de l’établissement de l’entreprise qui souhaite tout produire de façon plus locale lorsque ce sera possible, ça a plus de chances de passer…

Mon point n’est pas de cacher certaines infos au consommateur. Je veux plus dire qu’il ne va pas poser la question et tu n’auras pas à répondre. Tu overthink l’affaires parce que c’est TON travail, pas celui du consommateur.

Je pense que tu veux utiliser l’empreinte de carbone comme argument de vente. Dans cette optique là, la seule chose que tu dois faire, c’est trouver une façon d’obtenir le même produit pour 2 fois mois d’émission.

Ça n’a pas besoin d’être parfait, ça a juste besoin d’être signicativement mieux!