Histoire avec une morale provenant de Serge Beauchemin

Salut la tranchée,

Pour ceux qui ne me connaissent pas (pas mal tout le monde), je suis de la compagnie Budgeto. Pour l’instant ce n’est pas important de savoir c’est quoi Budgeto, mais avec un peut de perspicacité, vous devriez deviner ce qu’on fait. .

Voici mon histoire

J’ai eu la chance il y a 2 semaines d’aller au congrès de l’ACEE (Association des clubs entrepreneurs étudiants) et j’ai assisté à la finale du concours de « pitch » d’entreprise. C’était super intéressant, mais ils se sont tous fait ramasser, sans exception, quand le jury a commencé à poser des questions sur leurs chiffres. Chose à savoir, le jury était composé de : Nicolas Duvernois de Pur Vodka, Étienne Crevier de Biogenic et de Serge Beauchemin (dragon et investisseur).

> Voici ce qui s’est passé pour un des “pitcheurs”:scream:

Après avoir expliqué le procédé et les vertus d’un projet est des pâtes alimentaires nouveau genre, le jury veut avoir des chiffres pour se faire une tête , voici comment la discussion s’est passée :

  • Le client va payer combien pour sa boite de pâtes?
  • 5$
  • L’épicier lui va payer combien la boite?
  • 5$
  • Donc il ne fera pas d’argent à vendre votre produit
  • Oups, il va les payer 4$
  • D’accord, le distributeur lui va avoir combien?
  • ……silence……
  •   **Et le livreur? Il ne fera pas ça gratuitement.**
    

** C’est quoi ton coût de production?**

  • Je ne sais pas, à peu près 2$
  • Avec l’emballage ?
  • Non
  • Donc c’est plus que ça?
  • Effectivement, je comprends, mais je ne suis pas l’expert des chiffres
  • Si on reprend le tout, elle te coute environ 2.5$ à produire (contenu et contenant), le distributeur va se prendre une marge de 1$, le livreur un bon 0,50$ et l’épicier 1$. Le client paye 5$ il te reste combien?
  • 0

Cet exemple est un parmi tant d’autres qui montre l’erreur que font les entrepreneurs qui est:
NE PAS CONNAITRE SES CHIFFRES!

Si vous n’avez pas de chiffres et que vous n’avez pas planifié votre projet, vous risquez de :

  • Ne jamais convaincre des d’investisseurs à exercez leur passion qui est investir et en passant, ces gens-là aiment les chiffres.
  • Manquez de liquidité et quand on manque de liquidité, ce n’est plus le moment d’aller solliciter de nouveaux fonds. Sachez qu’une banque, c’est comme un beau parapluie ouvert quand il fait beau et dès que la tempête arrive, ils vont vous le refermer dessus!

En terminant, Serge Beauchemin a fait un mot de clôture. Il nous a fait part d’une présentation qu’il a faite à une classe d’entrepreneuriat aux HEC de Montréal et il était le 12e entrepreneur à présenter aux étudiants. Il a commencé par leur demander de quoi ont parlé les autres entrepreneurs (comme Alain Bouchard de Couche-Tard), qui sont passés avant lui.

En gros ils ont tous parlé de l’importance de suivre ses rêves, sa passion, et d’être persévérant.

Combien d’entre eux ont parlé de l’importance de connaitre ses chiffres? On s’imagine les 12, mais non, c’est plutôt 0 (ZÉRO) qui en ont parlé aux étudiants avant Serge Beauchemin!

Il a terminé son mot à l’auditoire de l’ACEE et je vous laisse là-dessus.

« Oui c’est beau les rêves, la passion, mais les chiffres, c’est crissement important et ça, personne ne vous en parle. »

Et vous, avez-vous un budget?

Au plaisir de vous lire
Maxime

5 J'aimes

Maxiiiime (pour reprendre Foglia)

J’ADORE ton exemple. Merci de le partager.

J’ai une demande: est-ce que je peux m’en servir pour ma communauté (je vais te citer avec plaisir, mais je peux pas mettre de lien vers ce billet. As-tu un autre lien que tu veux que je mettre sachant que ça donnera rien en terme de SEO puisque c’est dans un groupe fermé aussi)…

Jean-Sébastien

1 J'aime

Très intéressant @Maxime_Delage, merci pour le partage :slight_smile:

Bonjour Jean-Sébastien,

Premièrement, une allusion à Foglia, j’adore

J’ai écrit ça sur un coup de tête un peu exaspéré. Pour l’instant, j’ai seulement mis ça ici pour en voir l’impact et je suis très content qu’on veuille le reprendre. Mon problème en ce moment est que nous sommes en train de refaire notre site et ce texte est présentement seulement sur la tranchée. Je pourrais faire un post sur Facebook sur la page de Budgeto et t’envoyer le lien? Si tu as des suggestions, je suis ouvert!

Au plaisir

De rien, j’espère juste que les gens vont le lire.

OUI, Facebook est une bonne idée. Je pourrai aussi changer le lien quand tu auras ton site.

:laughing:

C’est un super de bon exemple de storytelling où tu entrelaces une histoire avec ta mission d’entreprise.

Copywriting score: 10/10 :raised_hands:

Pis ouais, connaître ses chiffres c’est fucking important. C’est le point de départ de tout projet et j’arrive pas à croire que les gens n’ont pas le réflexe de sortir la calculatrice lorsqu’ils pensent à leur idée d’entreprise.

@Maxime_Delage Voici l’article avec ta citation que j’ai envoyé à un segment de ma liste de diffusion (5000 lecteurs):

Maxime, un jeune entrepreneur fondateur de Budgeto, décrit une triste réalité :

=======
J’ai eu la chance il y a 2 semaines d’aller au congrès de l’ACEE (Association des clubs entrepreneurs étudiants) et j’ai assisté à la finale du concours de « pitch » d’entreprise.

C’était super intéressant, mais…

Ils se sont tous fait ramasser, sans exception, quand le jury a commencé à poser des questions sur leurs chiffres.

Chose à savoir, le jury était composé de :
» Nicolas Duvernois de Pur Vodka,
» Étienne Crevier de Biogenic et de
» Serge Beauchemin (dragon et investisseur).

Voici ce qui s’est passé pour un des participants “pitcheurs”:

Après avoir expliqué le procédé et les vertus d’un projet est des pâtes alimentaires nouveau genre, le jury veut avoir des chiffres pour se faire une tête , voici comment la discussion s’est passée :

– Le client va payer combien pour sa boite de pâtes?
– 5$
– L’épicier lui va payer combien la boite?
– 5$
– Donc il ne fera pas d’argent à vendre votre produit
– Oups, il va les payer 4$
– D’accord, le distributeur lui va avoir combien?
……silence……
– Et le livreur? Il ne fera pas ça gratuitement.

Lire: ** C’est quoi ton coût de production?**

– Je ne sais pas, à peu près 2$
– Avec l’emballage ?
– Non
– Donc c’est plus que ça?
– Effectivement, je comprends, mais je ne suis pas l’expert des chiffres
– Si on reprend le tout, elle te coute environ 2.5$ à produire (contenu et contenant), le distributeur va se prendre une marge de 1$, le livreur un bon 0,50$ et l’épicier 1$. Le client paye 5$ il te reste combien?
– 0

Cet exemple est un parmi tant d’autres qui montre l’erreur que font les entrepreneurs qui est:

NE PAS CONNAITRE SES CHIFFRES!

=======

Ooooh que je jubile présentement :slight_smile:

Je ne pourrais plus être en accord avec lui.

Voyez-vous comment les patrons pensent?

Comprenez-vous quand je vous dis que vous devez apprendre à parler leur langage?

Si vous voulez une promotion, un meilleur salaire, travailler à distance, la semaine de 4 jours, alouette…C’est simple:

Vous devez lui montrer que c’est un bon investissement. Que vous êtes un bon investissement. Point.

Et pour ça, vous devez, vous aussi, connaitre vos chiffres…

Vous devez savoir quelle est votre vraie valeur.

Pas celle que vous avez trouvé sur Internet, dans un site de comparaison des salaires.

Pas celle que vous avez entendu de la part de vos collègues dans le même secteur.

Je parle de celle que vous apportez réellement à l’organisation.

VOTRE valeur-ajoutée.

Ça se calcul vous savez.

Mieux:

De toutes les façons qui existent de calculer votre valeur, il y en a une que j’ai apprise il y a quelques années qui est renversante.

Pourquoi?

Parce que même un élève de troisième année qui n’a pas appris ses tables de multiplications pourrait s’en servir.

Ce qui fait que cette méthode de calcul est la meilleure que j’ai vu pour utiliser pendant l’entrevue (même si vous êtes stressé) parce qu’elle vous assure d’être payé à votre juste valeur.

Anyway, voici pourquoi je vous en parle…

La deuxième de la série de trois formations sur la négociation d’un meilleur salaire en 2017 aura lieu mercredi cette semaine, le 7 décembre. Ce sera LIVE et sans filet.

Dans cette session, justement, je vais partager pour la première fois cette méthode pour calculer votre valeur. Je vais aussi vous montrer des cas concrets pour voir comment s’applique cette méthode. Et vous aurez la possibilité de participer à une simulation où nous adapterons tout ça à votre situation.

Mais, pour ça, il faut être membre du Coaching LAB (c’est gratuit pour les membres).

Vous avez jusqu’à mercredi midi pour vous inscrire.

Après?

Il sera trop tard, chers amis…

Cliquez sur ce lien pour vous joindre au Coaching LAB:

http://jeansebastientrudel.com/c-lab

–Jean-Sébastien

@Olivier_Lambert Je mérites-tu un Copywriting Score moi aussi ? :joy::smile:

Hahahaha that’s pretty good! J’ai le goût de m’inscrire à ton truc. Je vais être curieux de connaître les inscrits à ton programme jeudi!

En lisant ton e-mail, ça me fait penser qu’on aurait tout intérêt à collaborer sur mon projet doubletavaleur.com

Je vais vendre un bundle (livre + screencast sur la productivité + entrevue avec des experts). Tu serais mon 3e et dernier expert. Shoot moi un message en privé si ça te tente!