Freelances, comment faites-vous pour établir le prix de vos prestations?

Bonjour à tous,

J’aimerais savoir quels sont les éléments à prendre en compte lorsqu’on établit le prix d’une prestation.

J’imagine qu’il faut regarder la concurrence, les prix du marché, son expérience personnelle et les besoins du client. Mais cela me semble être un vrai casse-tête… :thinking:

J’aimerais beaucoup savoir comment vous procédez pour établir un prix de prestation le plus juste possible.

Je m’intéresse surtout au copywriting mais si vous avez des retours d’expérience dans d’autres domaines, cela m’intéresse aussi.

Merci beaucoup ! :smiley:

3 J'aimes

Bonjour Kevin,

C’est un casse tête lorsque l’on débute et ce n’est pas une mince affaire. Dans ce secteur , ce basé sur le prix du marché ou de la concurrence c’est une erreur.

Pourquoi, si tu te place en dessous du marché , tu brade ton travail , le risque c’est de ne pas pouvoir en vivre et de ne pas dégager de marge. Un client satisfait de vos service ne regarde pas d’abord le prix, si le job est bien fait , il comprendra que cela ait de la valeur.

Pour bien calculer le taux horaires , il faut prendre les différents coûts .
Les taxes
Les charges :facture d’électricité, d’internet, les assurances santé, vos vacances, assurance professionnelle,abonnement aux plate forme, logiciels, etc.

C’est coûts doivent être intégrés au taux horaires si vous facturés au temps passé.
En France par exemple, le salaire minimum net est à 7,58 € net ,pour un free-lance , ont multiplie par 4 ce qui donne 30.32 € de l’heure net. A cela rajouter les charge du dessus.
Il faut faire attention sur les plate forme de services à la concurrence déloyale. Car beaucoup viennent de pays en développement , ils vendent donc leurs services à moindre coût. Voila pourquoi, il ne faut pas se basé sur les tarifs de la concurrence et surtout ne pas être en dessous.

Vous pouvez aussi facturé au mots, ou à la page de vente. C’est plus rentable pour l’auteur. En copywriting , pour une feuille de type A4 environ 50 lignes , le tarif est compris entre 70 et 95 € HT.

Voilà, si d’autres personnes fond autrement , je suis preneur.

2 J'aimes

Merci pour ta réponse Cédric !

Je retiens qu’il faut arriver à mettre en avant la valeur de son offre. Au final, c’est du marketing appliqué à soi-même.

Merci pour cette fourchette de prix, ça donne une idée quand même de ce qui se fait sur le marché.

1 J'aime

Avec plaisir Kevin.

Oui, il faut mettre en valeur son offre. bon courage !

Salut Kevin,

C’est difficile d’établir un prix fixe pour tes services parce qu’en fait ça peut varier selon ton expertise. La chose que je te conseille c’est de ne pas regarder la compétition. Ne regarde surtout pas les prix sur les plateformes comme fiverr, freelancer et autres… beaucoup trop de compétitions avec des gens de pays sous-développer.

Ce que ça fait c’est que eux peuvent vouloir faire un article de 1000 mots pour 5$ USD et que c’est complètement stupide quand tu demeures au Canada, USA, France…

Non, tu veux fixer ton prix selon la valeur que tu va apporter au client. Je te donne un exemple. Si tu rédige une page de vente pour un client et qu’il vend des formations high Ticket à 2500 euro. Si tu es confiant que ta page de vente peut lui faire vendre plusieurs formations, tu peux facilement lui chargé 2500 euro avec royauté sur les ventes…

Si ton client n’est pas capable de comprendre que pour être rentable avec tes services il devra vendre qu’une seule formation… ce n’est pas le bon client pour toi!

C’est le genre de deal que j’ai réussi à faire pour cette page (pas exactement ça mais tu vois le genre):

Si je peux te donner un autre conseil, ne charge pas à l’heure ni aux mots… c’est un modèle qui est brisé. En appliquant ces modèles, la relation de confiance avec ton client est pratiquement à zéro. La meilleure situation pour te démontrer que c’est brisé c’est :

Quand on est copywriter on réfléchi durant différents moments de la journée. Supposons que l’idée de comment attaquer ton texte, ta page de vente ou ton email t’apparaît dans la douche… comment vas tu expliquer ça à ton client?

Essaye d’expliquer que tu as chargé 15 minutes parce que tu as réfléchie à son projet dans la douche, en allant courir ou même à l’épicerie. Tu vois c’est brisé!

Même chose pour les mots, tu charges comment ton temps de réflexion ou ta recherche pour ton projet? En fait, si tu charge aux mots… est-ce que tu fais des recherches???

Un peu compliqué non?

C’est pourquoi que la meilleure façon de faire est par projet. Tu fixes un prix par rapport à ce que le client à besoin et go. Si tu connais la niche, si tu ne connais pas la niche, c’est compris dans le prix. C’est un projet sur mesure pour le besoin du client. Et pour ceux qui ne voudront pas travailler avec toi car c’est trop cher… passe au prochain client. Il n’était simplement pas pour toi.

En espérant t’avoir aider. Si tu as des questions, tu peux m’envoyer un message privé. Ça va me faire plaisir de te répondre.

3 J'aimes

Je seconde Alexandre : ne charge surtout pas au mot ou à l’heure.

Je me permets de plugger un petit texte que j’ai publié sur LinkedIn il y a quelques mois :

5 J'aimes

Alexe,

Superbe ton article sur linkedin, il est très instructif. La méthode d’Alexandre est très bonne. Je vais m’en inspirer aussi.

2 J'aimes

Merci beaucoup @AlexTremblay pour ta réponse ! Elle est très complète et m’éclaire un peu plus sur la démarche à suivre.

Est-ce que cela veut dire que tu ne proposes pas du tout tes services sur des plate-formes de freelances ? Généralement, sur ce genre de plate-formes le service est proposé à un forfait à l’heure…

À ce moment là, tu ne fais que de la prospection ?

Merci @Alexe, ton article est exactement ce dont j’avais besoin !

1 J'aime

Non je n’utilise pas les plateformes de freelance. Je me suis inscrit sur freelancer.com pour voir le fonctionnement et j’ai vite compris que c’était une perte de temps…

Je focus plus SEO et je donne de la valeur au plus de gens possible. Mon site commence à m’apporter des opportunités même s’il est récent. Je viens tout juste de commencer à me positionner mais l’option de dépendre des sites de Freelance est clairement écarté… ça ne correspond pas à mes valeurs et à la façon dont je vois les choses.

1 J'aime

@Alexe merci pour ton article, il arrive au bon moment dans ma réflexion et m’aidera beaucoup dans ma façon d’établir mes prix, mais aussi dans l’approche avec le client pour « justifier » ce prix. MERCI!

1 J'aime

Salut, tu dois démontrer gratuitement à toutes et à tous via les réseaux sociaux ton enthousiasme, ta détermination et tu dois démontrer ton savoir-faire à travers des micro information et c’est ainsi que tu vas pouvoir cibler ta juste valeur

Très inspirant. Merci!

Je complèterai ce que dit @cedric_dpt, par qq éléments car pour avoir été accompagné par un business developper financier car je suis d’accord avec Cédric, voici ce que je sais :

  • Définir tes charges perso : ce dont tu as besoin pour vivre, manger, dormir, …
  • Définir tes charges pro : ce dont tu as besoin pour exercé ton activité de façon optimal (assurances, cotisations, …) Si tu n’as pas besoin de bureau aujourd’hui pcq tu as déjà un endroit gratuit mais que dans 5 ans peut-être que tu en auras besoin, inclus le. (Tout simplement pcq tu ne pourras pas changer le prix de tes services quand tu le souhaites)
  • Tes frais pro (à annualiser) : le matériel que tu vas devoir acheter et si c’est du matos que tu devras passer en investissement alors tu divises par le nombre d’années d’amortissement.
  • Inclure un bénéfice de 5 - 10% ou plus, ça va dépendre de ton activité, si tu dois faire des achats de matériaux, anticiper des payements, … (Bref le bénéfice c’est se prévenir des non payement de tes clients mais aussi t’assurer une sécurité)

Quand tu as tout ça, ce n’est pas fini :

  • On va imaginer que tu travails 40 semaines/ an (même un indépendant doit pouvoir se reposer) ce qui fait 1520h/an si tu travail 38h/semaine.
  • Tu vas devoir estimer le temps de travail de production (le FACTURABLE = ce qui est inscrit sur le devis fait à ton client) et le temps qui te permet de faire fonctionner ton activité (le NON FACTURABLE), comme faire de la prospection, préparer les rendez-vous, faire des devis, faire ton administratif, … Pour y arriver je te conseil de travailler 1 semaine et noter réellement le temps que tu travail pour ton client. Selon les domaines, ça change beaucoup, un coiffeur aura certainement bcp de facturable 70-75%, par contre moi en Coach business j’ai bcp de veille, de salon, de préparation de mes coaching personnalisé et donc je suis plutôt vers 50-60%. Une bonne moyenne c’est entre 60 et 70%

Pourquoi c’est important ??

  • Car il faut imaginer que tu dois pouvoir assumer 100% de tes charges, frais pro, charges perso, bénéfices en 1520h/an mais que comme tu fais réellement 70% de facturable, tu vas donc facturer max 1064h/ an. Pourtant tu dois bien gagner ta vie pendant les 456h à faire de la facturation non ?
    Et donc concrètement, si tu as besoin de 2500€ net / mois (soit sur 152h) et que tu as 70% de facturable alors = 2500 / (152*70%) = 106,4 net / h
  • Après il faut aussi calculer ton brut selon ton pays et ajouter les taxes.

Résultat : à toi d’adapter la qualité de ta prestation et de ton service pour avoir une valeur pour laquelle ton client est pret à payer ou de changer de cible client. ( Un entrepreneurs qui commence pourra difficilement se payer les services de l’un de mes amis Brand designer car il va facturer un logo à 1200€ minimum simplement pcq il doit passer du temps à construire l’identité et faire des recherches poussées et donc sa cible c’est les entreprises car un entrepreneurs, il va bricoler ou trouver son bonheur chez un graphiste).

1 J'aime

@Alexe a fait une très bonne vidéo, répondant à ta question @Kevin_Tby

J’te conseille d’y jetter un oeil ! :wink:

1 J'aime