Comment devenir un bon communicateur?

On a beau avoir les meilleures idées et les choses les plus pertinentes à partager, si on ne parvient pas à les communiquer et transmettre notre message efficacement, ça ne sert pas à grand-chose.

La communication est une compétence essentielle et, heureusement, on peut la développer!

Un bon communicateur sait (entre autres) capter l’attention, s’adapter au contexte et à son auditoire (vulgariser au besoin) et démontrer sa crédibilité.

Mais comment y parvenir?

Personnellement, je crois qu’il faut d’abord et avant tout “trouver sa voix”, sa plume et son style. On peut s’inspirer, mais si on essaie d’imiter quelqu’un d’autre notre discours sonne faux.

Mais au-delà d’assumer et de perfectionner son style, que faut-il pour s’améliorer en tant que communicateur selon-vous? Quel est votre avis? Avez-vous des trucs et expériences à partager? :slight_smile:

1 J'aime

C’est un sujet très vaste et qui me passionne. Je traite de ces questions sur mon blogue dans plusieurs articles.

Pour répondre à une partie de la question, il y a une chose incontournable, un communicateur efficace s’intéresse d’abord à la personne en face d’elle.

La qualité de la relation est primordiale. Les meilleurs patrons, conférenciers, enseignants sont des personnes charismatiques.

À mon avis, il y a deux pistes à explorer: trouver son style à l’écrit ( il faut donc beaucoup écrire) et développer les qualités d’un communicateur efficace ( regard, écoute, langage corporel, intonation, etc.).

Un petit rappel des études à ce sujet (elles datent un peu mais bon): Les mots représentent 7% de la communication, l’intonation 38% et 55% touchent le langage corporel. C’est 93% qui est non verbal.

2 J'aimes

Si tu prêches à un public déjà converti, si tu veux partager des idées peu controversées ou si tu n’as rien à vendre, tu peux peut-être t’en sortir en développant tes talents d’orateur et d’écrivain.

Mais si tu veux influencer positivement et profondément les gens qui t’entourent, si tu dois convaincre une audience sceptique ou hésitante (d’adhérer à une idée nouvelle ou d’acheter ton produit par exemple), ta priorité devrait être de développer ton empathie.

Pour moi, c’est la fondation de toute communication réussie.

Il faut être réceptif aux désirs et aux craintes de notre audience. Il faut être en mesure d’enfiler les souliers de son public cible, qu’il s’agisse d’un prospect, d’un client, d’un partenaire potentiel ou même d’un gars cute qu’on vient de rencontrer au bar.

Dans un contexte de marketing, on peut faire de la recherche, organiser un sondage, demander du feedback à ses clients actuels, etc. Même que c’est important de le faire… Mais il ne faut pas voir ces donnés-là comme quelque chose d’abstrait.

Lorsqu’on s’intéresse vraiment aux problèmes de nos clients/collègues/amis, lorsqu’on les comprend, on peut mieux les aider, et ça se reflète dans tous les aspects de la communication. Les mots sont plus sincères, l’approche est plus naturelle, le timing est meilleur.

Quand tu as ça, apprendre à bien t’exprimer devant un public ou à écrire une bonne introduction, ça demande pas mal moins d’efforts. :slight_smile:

2 J'aimes

Si vous désirez parler en public je vous suggère le mouvement Toastmaster. Il y a des groupes partout dans le monde. Vous pourrez développer deux volets de la communication, parler en public et vos habilités de leader.

Ayant plus de 25 ans d’activité en ce domaine je peux agir comme mentor.

1 J'aime

Moi aussi, j’ai fait Toastasters (allo Serge!) et ça m’a beaucoup aidé!
J’adore les capsules de Communication futée (blogue et chaîne Youtube). Ils donnent de très bons conseils!