bantey

bantey

Ma vie sur le marché du travail a commencé dans la restauration à un époque où ce n’était pas le domaine « branché » que ça l’est aujourd’hui. Mon père, qui était un journaliste de formation et avait fondé son entreprise de relations publiques, Mass Media Ltée. a décidé de se tremper dans le monde de la restauration.

En 1967, l’année d’Expo 67, il trouve un local dans le Vieux-Montréal, avant que le Vieux soit le quartier branché qu’on connait aujourd’hui, sur la rue St-Paul, entre le Marché Bonsecours et la Place Jacques Cartier et plante le premier clou (ben pas lui, il ne savait pas planté un clou :wink: et quelques longs mois plus tard, en 1968 (tu parles de timing) il ouvre le restaurant Guinguette Les Trois… ce sera un point de désaccord (pas bien grave je t’avoue) entre lui et moi, puisque déjà à mon jeune age de 13 ans, je pense que j’avais le flaire pour le marketing…mais lui aussi! L’idée des Trois dans le nom, venait du symbole d’origine asiatique des trois singes sages. Un ne voit pas, un ne parle pas, un n’entend pas.

Pour la petite histoire, il voulait originalement appelé le restaurant Les Trois Singes. Avec une image des ces trois créatures faisant tout le contraire, c’est à dire, le premier voit tout, le deuxième dit tout et le troisième entend tout! Yes! Moi j’aimais bien le concept!

Voilà qu’à quelques jours de l’ouverture du restaurant, mon père décide de définir le style de l’établissement; genre, cantine? bistro? café? show bar? cuisine haut de gamme? non, non, une Guinguette!!!

En '68, si Google aurait existé, j’aurais cliqué et trouvé ceci: « guirlandes, accordéon et parquet de bal, cuisine de tradition ».

Mais, mon père était mon Google, et il l’a assez bien défini. Pour moi c’était quand même flou. Ensuite pour briser mon rêve d’une affiche claire annonçant le concept de notre restaurant, Les Trois Singes et leur image, mon père, avant-gardiste, a annoncé: "ce sera le mot « Guinguette » en haut avec l’image des trois singes au centre, et les mots « Les Trois » en dessous.

Bien évidemment, nos clients rentraient et prononçaient le nom à l’envers…Les Trois Guinguettes…quoi??? Et mon père de dire… c’est Guinguette Les Trois, quoi??? pas mieux me disais-je, haut de mes 13 ans! Et voilà, ma première leçon de marketing: SOYEZ CLAIR, sinon on peut massacrer votre concept et vous pouvez passer un temps fou à corriger, expliquer, acquiescé , puisque comme qu’on dit, le client a toujours raison!

…tu veux savoir la suite, puisque je suis limité à 3000 caractères ici, fais-moi savoir et je posterais la suite sur le chat…