Se rattraper après une erreur

Salut les Trancheurs!

J’ai une question plutôt délicate : En tant que travailleur autonome, est-ce possible de se rattraper après un contrat qui a mal tourné? Je m’explique.

Je suis travailleur autonome dans la traduction/transcription/correction de textes. Récemment, j’ai fait affaire avec un éditeur de magazines pour la révision de sa prochaine édition. Donc, je révise, j’écris, dans un fichier à part, les fautes aperçues et je le facture.

Sauf qu’il me récrit une heure plus tard en disant que j’ai oublié une phrase et rajoute ensuite : “Comment ça se fait que ma graphiste a vu ça et pas toi???”

Donc, je lui ai écrit que j’étais désolé et qu’il avait raison. :sweat:

Croyez-vous que faire une erreur comme ça peut briser le lien de confiance entre le travailleur et son client?

Il m’arrive de faire des bourdes, mais j’ignore si mon client va être assez indulgent à mon égard.:confounded:

Eh boy, je dirais tout simplement que ça dépend.

Oublier une faute dans un texte de 6 000 mots est sûrement plus pardonnable que dans un texte de 300 mots. On peut aussi débattre de l’évidence de la faute.

Je crois que d’avoir été humble et d’avoir accepté ton erreur joue en ta faveur.

L’erreur va indéniablement avoir un impact sur le lien de confiance, mais de là à le briser, tout dépend de la relation que tu avais au préalable avec lui.

Je fais avoir avec lui une fois par 2 mois. Il m’envoit un format PDF de son magazine et je corrige Il y a environ 50 pages de textes en tout.

Je fais toujours de mon mieux, mais c’est vrai que j’en échappe. S’il décide de ne plus faire affaire avec moi, c’est un chose. S’il décide de passer l’éponge, je me rappellerai de faire preuve de vigilance.

La réaction est plus importante que l’erreur, à mon avis!

Tu es humain, et ton client le sait (probablement) :wink: c’est donc normal qu’une erreur arrive de temps en temps. Même avec quelqu’un d’autre que toi, même avec une équipe de 10 personnes, ça peut arriver…

De mon côté, quand je fais de grosses erreurs, je les répare et ajoute de la valeur à mes services. Par exemple, je fais un rabais, offre un service de plus gratuitement, etc.

3 « J'aime »

Allô Bruno,

Je ne connais pas ton client, mais peut-être peux-tu te demander quelle attitude il entretient généralement à ton égard.

À ta façon de le décrire, il semble être… intransigeant et de mauvais poil.

Cela dit, je comprends que ça puisse te déranger, d’autant plus quand un oubli peut affecter ton gagne-pain. Mais ton erreur (une phrase sur cinquante pages, c’est ça?) n’était sûrement pas volontaire et je suis convaincu que t’as fait de ton mieux.

Tout ce qui compte ensuite, c’est de corriger le tir, de s’améliorer si possible et de lâcher-prise. Peut-être trouveras-tu une manière d’éviter que ça se reproduise?

D’ailleurs… Est-ce que Google Docs ne pourrait pas t’y aider en te plaçant en mode « Suggestions » et en travaillant directement sur une copie du document original?

:wave:

2 « J'aime »

Salut Éric!

Merci de ta réponse et de ta bonne volonté à mon égard. :slight_smile:

En fait, j’ai plutôt compté 40 pages. J’entends sa réponse pour voir à une solution à ce problème.

Travailler sur Google Drive serait plus pratique à mon avis au lieu du traditionnell courriel. Merci !

1 « J'aime »

Fait plaisir! :blush:

Bon, j’ai eu une réponse de mon client. Il n’est pas faĉhé, mais me demande d’être plus vigilant car il se fait donner de la marde par les annonceurs du magazines s’il y a des erreurs. Tout s’arrange quand on prends le temps de comprendre le point de vue de l’autre!

3 « J'aime »