Oser démarrer

Bon je me lance… J’ai la boule dans le ventre.

Si je crie sur les toits que je veux lancer mon entreprise et que finalement ça ne fonctionne pas, qu’est-ce que vont penser les gens ? Je vous évite la description des commentaires désobligeants qui se bousculent dans ma tête… Est-ce que quelqu’un est déjà mort des commentaires désagréables des autres ? Je n’en connais pas… Alors je prends mon courage à deux mains et je me lance…

Je veux utiliser le journal des progrès comme un journal personnel, je veux vous raconter comment l’aventure se passe pour moi et j’espère en rire gentiment dans quelques années lorsque mon entreprise prospérera et que j’en vivrai.

Je viens d’un milieu très modeste… maman à la maison, papa commis comptable j’ai vécu en appartement toute mon enfance. Mes 2 parents souffrent de maladies mentales, c’est pas idéal comme background pour outiller sa progéniture…. Ça a handicapé mon départ dans la vie… J’ai maintenant 50 ans, j’ai un boulot de 9 à 5 avec un salaire bien au dessus de la moyenne québécoise…. Je pourrais m’arrêté là, c’est plus facile faire ce que l’on connais… Mais voilà je suis tannée de me fendre le cœur et gaspiller mes talents à faire vivre une entreprise avec mes efforts. Aussi bien le faire pour moi… Mais avant je n’avais rien à perdre… Aujourd’hui oui, c’est pour ça que je trouve ça difficile.

J’ai adopté mon premier chien il y a bientôt 9 ans, mon chum et sa fille en voulait un. Je suis tombée en amour avec cette boule de poil, tellement que j’en ai adopté un deuxième il y a 2 ans. Je me suis rapidement intéressé à ces êtres, j’ai été cherché une formation en comportement canin avec Jean Lessard, une sommité dans le domaine au Québec, je lis, je me documente et j’essaie de comprendre… Bref c’est une passion.

Il y a tellement de chiens malheureux (et des maîtres aussi). Mon deuxième chien était traité à coup de poings sur la gueule, par son ancien maître, quand il n’obéissait pas… Maintenant, il a peur de tous les étrangers et il les attaque… Moi aussi comme humain, je mords quand les gens ne sont pas gentils avec moi. :joy:

Mon désir : augmenter le bien être des chiens en aidant leur maître et de pouvoir gagner ma vie aisément. L’objectif : lâcher mon job permanent dans 5 ans pour me consacrer à temps plein à mon entreprise dans ce domaine. Mon entreprise devra donc générer un revenu suffisant pour que je puisse laisser mon emploi.

La science a énormément évolué dans le domaine animalier, mais les connaissances de la population en général est environ 20 à 30 ans en retard. Des gens comme César Millen ont et font encore beaucoup de tort à ce domaine en propageant des idées maintenant démontrées comme scientifiquement fausses. Malheureusement, la science, ce n’est pas très sexy, pour la moyenne des humains.

Je commence à ramasser mes idées sur ce que j’ai envie de faire et sur ce qui peut répondre à un besoin (futur client).

J’ai démarré une page Facebook qui me sert de blogue. J’ai environ 100 abonnés, à date les photos de chiens qui font dodos génèrent 100 X plus de like que mes textes. Oh ! Boy ! Je prêche dans le désert ! Mauvais médias ? Mauvais public cible ? Je pars de loin… C’est difficile éduquer un chien encore plus un humain.

Voici mes pistes de solutions / actions entreprises :

1- j’ai ma 1ère rencontre avec ma coach dans 2 semaines,
2- Créer un plan d’action et le suivre… J’ai déjà plein d’idées grâce à la tranchée.
3- Établir des bases légales solides pour mon entreprise,
4- Monter un site web pour mon blogue,
5- Concevoir un goodies pour offrir aux gens
6- Faire des revenues,

Mes plus grands défis…

  • La patience de faire évoluer mon projet à temps partiel tout en respecter mes limites,
  • Vouloir tout faire en même temps, je veux suivre à peu près 5 formations,

Je vous raconte la suite dans une prochaine publication.

7 J'aimes

Bravo ta mise en action et ton plan bien établie. Perso, je me rend compte que même s’il n’y a pas de like à un texte ou un vidéo, les gens les lisent ou les écoutent quand même donc continue. Donc dit-toi que les likes rapide sur les photos de chiens te rappellent que ta communauté est présente!

2 J'aimes

Merci pour tes encouragements. Comme moi même je ne suis pas porter à lire de long texte sur Facebook, j’ai tendance à penser que c’est la même chose pour les gens en général. C’est entre autre pour ça que je veux créer un site web. De cette façon, je pourrai aussi « tracker » si les gens restent sur le site pour lire mes publications ou non.

2 J'aimes

Très intéressant, moi passé d’un état où je voulais rien savoir des chiens, à maintenant j’ai un petit élevage (disons ma femme, mais c’est pareil).

As tu pensée jumeler ça avec un élevage? Genre vendre des chiens plus dispendieux car déjà éduqué? Me semble que ce serait très distinctif. (Une idée comme ça).
Nous nous avons été du côté chien assez couteux pour nous adresser à une clientèle qui ont les moyens justement de bien les traiter (ici si tu veux voir : www.domainedubiewer.com et www.facebbok.com/domainedubiewer).

Mais tu as raison, faut creuser les méninges pour faire dépenser les gens dans l’éducation canine, mais avec des revenus autres dans le même domaine, je crois que c’est possible.

Bonne continuité!

Mario

1 J'aime

Bonjour Mario_jJean,

Vos chiens sont très beaux…

J’ai effectivement déjà pensé à l’élevage, mais pour l’instant cette idée ne m’accroche pas parce que le but de partir ma business est d’avoir plus de liberté. Ma perception d’un élevage éthique est qu’il s’agit d’un travail à temps plein pratiquement 24 h sur 24 h. En plus, contrairement à la majorité des gens je ne tripe pas vraiment sur les chiots, je préfère les chiens adultes. Alors j’envisagerais plus me lancer dans donner des cours d’une activité qui est moins répandue en Amérique du nord, mais que nous aurions avantage à connaître.

Sophie

T’a bien raison côté liberté…

Mais beaucoup de possibilités dans ton domaine. Bâtir ta crédibilité est je pense un must. Style des direct où ont te voit à l’oeuvre.

Sert toi de ceux qui sont déjà connu un peu, tel des éleveurs, propose leur un live où tu jase de ton secteur, etc.

Des forfaits pour ceux et celles qui ont acquis un chien des éleveurs éthiques, etc.

Bon chance encore!

Mario

1 J'aime

Merci Mario_Jean j’avoue que le podcasting commence à me faire sérieusement de l”œil…

1 J'aime

Juste ici, tu as un gros potentiel d’intérêt pour les gens (ceux qui ne trouvent pas ça sexy la science ne sont peut-être pas tes personas - à creuser :slight_smile: ).

Briser un mythe, c’est une belle façon d’attiser la curiosité et d’éduquer les gens.

Bon succès!

1 J'aime

Je crois qu’il faut vulgariser et présenter un discours qui accroche. Les gens n’ont pas besoin de connaître le nom des recherches et des chercheurs. Ils ont juste besoin de savoir que ça va être plus facile avec leur chien s’il utilise la méthode B (éthique) plutôt que la méthode A (scientifiquement fausse).

C’est ma job actuelle de présenter aux usagers de bonnes méthodes de travail pas parce que ce sont les plus à jour (la plupart des gens s’en foute un peu), mais plutôt parce qu’ils vont sauver du temps et que ce sera plus facile pour eux.

Ça s’applique aussi pour les propriétaires de chien : il est plus facile de donner des friandises à un chien quand il reste assis quand la visite arrive que de crier après parce qu’il saute devant la visite. Il faut juste trouver une idée punch pour la présenter.

Il y a aussi plein d’idées fausses qui frappe l’imaginaire comme « ton chien veut te dominer parce qu’il tire en laisse » dans le fond « il marche juste plus vite que toi parce qu’il a 4 pattes et il est excité bin raide de sortir une seule fois par jour. » Il faut trouver le bon langage et des trucs facile à appliquer qui marche, mais oui ce n’est pas tous le monde (moi la première) qui veulent entraîner leur chien pour en faire des chiens qui savent 10 0000 tours comme les chiens de cirque. Bien sur, je vais devoir valider si mes idées sont enlignés avec la réalité. Est-ce que j’idéalise mes futurs clients ?

Et oui tu as raison, il y aura toujours ceux qui dans le fond devrait avoir une peluche et non un chien et qui ne veulent pas faire un seul effort. Mon message ne sera pas pour eux.

Sophie

1 J'aime

Bonjour, je ne connais rien en animaux, mais je crois qu’avec tous les chiens de « couvre-feu », beaucoup de familles vont avoir besoin d’aide pour que leurs animaux ne soient pas triste lors du retour au bureau.

Bon courage et tu me semble une personne très chaleureuse en te lisant.

1 J'aime

Et malheureusement, certains proviennent d’usine à chiots donc problèmes comportementaux à peu près garanti parce que ses chiens ont généralement des problèmes génétiques provenant des parents et n’auront pas été socialisés avant l’adoption. Oui, c’est un domaine qui va exploser dans les prochaines années.

1 J'aime

Félicitation de te lancer comme ça ! Surtout que c’est un sujet super intéressant que tu prends :slight_smile:

Petite partie de ton texte qui m’a marqué

Si je crie sur les toits que je veux lancer mon entreprise et que finalement ça ne fonctionne pas, qu’est-ce que vont penser les gens ?

On est souvent conditionné à écouter l’opinion des autres, mais dans des projets comme ça, il ne faut pas !

Comme tu dis, personne n’est mort de ça et en général le pire qui va arriver c’est que tu vas échouer et recommencer. Et tu auras un beau bagage d’expérience !

Bonne chance avec ton projet !

1 J'aime

Ah vrai dire, j’ai déjà lancer une entreprise et ça n’a pas fonctionné, mais ça m’a permis d’endurer ma job à temps plein pendant 1 ou 2 ans et j’ai appris une tonne d’affaire qui vont me servir maintenant.

Sophie

1 J'aime