La Lucarne Verte - Éducation au mode de vie écologique

La Lucarne Verte - Éducation au mode de vie écologique
0

(Isabelle Dion) #1

Salut La Tranchée!

Je me présente avant de commencer mon journal de progrès qu’il est grand temps pour moi de faire parce que je suis ben mêlée!

Écolo passionnée, je me suis guérie de mon angoisse environnementale il y a 5 ans quand j’ai mis le focus sur les petites solutions individuelles qui améliorent ma qualité de vie quotidienne (comme le jardinage, le déplacement actif, la simplicité volontaire, le zéro déchet, etc.!) J’ai découvert de nombreuses alternatives au travers de plusieurs formations (dont celles de Solution Era; c’est d’ailleurs le fondateur qui m’a motivé à prendre ce changement de cap de la peur vers l’action positive.)

J’ai parti mon entreprise il y a 1 an pour mettre à profit toutes mes recherches et expérimentations en ce sens et faciliter le travail des personnes qui veulent vivre plus écologiquement.

J’ai commencé tout croche, là, je suis en train de refaire ma structure comme du monde. Au moins, je sais qu’il y a un besoin pour ce que je veux offrir dans mon coin. Même, il y a un besoin pour plusieurs entreprises dans une niche similaire à la mienne… Le marché est quasi vide de compétition ici. J’habite à Amos en Abitibi, et je veux desservir ma région surtout. Je n’exclus pas de me déplacer, mais je veux me spécialiser en solutions adaptées pour ma région – par exemple, en jardinage, parler des plantes adaptées à notre climat!

Donc ma grande difficulté, c’est trouver quelle niche et quelle solution j’amène exactement. À date je suis partie dans tous les sens…il faut que je raffine le tout!

Ce que j’ai fait jusqu’à maintenant, c’est surtout d’organiser des petites (1h30 à 3h) en présence réelle sur un sujet en particulier, auxquelles on doit s’inscrire à la pièce pour le moment. J’ai une petite salle chez moi pour accueillir une douzaine de personnes. J’ai aussi organisé un événement annuel de plus grand envergure qui sera récurrent – La Journée Internationale de Permaculture - avec des conférences toute la journée et des kiosques. Toutes ces activités répondent aux mêmes objectifs (soit d’éduquer et de permettre le réseautage entre gens de mon coin).

Les 3 prochaines actions que je veux mettre en place :

  • Finir ma présentation raffinée de mes services, ma mission et tralala sur mon site web.
  • Préparer mon blogue et un aimant à client
  • Préparer une ou plusieurs landing page pour diffusion courriel.

MON PLUS GROS DÉFI : définir et résumer clairement ma niche et mes objectifs (peut-être parce que je couvre trop large en même temps!)

Ma niche : J’aide les gens ayant la fibre écolo -mais qui ne savent pas par où commencer - à s’engager dans une transition écologique grâce aux services de formations et d’accompagnement privé.

Comme vous pouvez voir, je ne suis pas arrivée à cibler une démographie en particulier; à date, j’ai eu de tous les âges! Aussi, il me semble que ça manque de précision?

Mots-clés : Éducation au mode de vie écologique (est-ce les bons?)

Mission fondamentale implicite : aider les gens à sauver la planète.

Comment faire? Mission plus concrète : En apprenant aux individus comment prendre leur propre responsabilité en main, et ce, avec plaisir et en créant des avantages positifs sur leur vie (amélioration de la qualité de vie, de leur santé, du sens de leur vie, du sentiment d’accomplissement et d’appartenance, ainsi qu’économies considérables!) Focus : positif et solution!

À date, j’écrivais ça en trois temps : « Inspirer, outiller et entourer ».

Sur mon footer, je résume ça de même :

“La mission de l’entreprise est de vous donner le goût de faire les changements nécessaires pour créer un impact positif à la fois sur votre vie et sur l’environnement.Tous les services ont le même objectif: vous accompagner pour vous rendre le plus autonome possible dans votre démarche de transition écologique. En focalisant sur la simplicité, l’essentiel et les rythmes naturels, vous aurez du plaisir à transformer votre vie, votre famille et votre ville en vert!”

Y a quelque chose que j’arrive pas à cerner mais qui me semble flou et plate! Avez-vous d’autres idées sur comment cibler ça?

Mon but ultime : Être la référence régionale pour le mode de vie écologique (former, accompagner et référer au bon endroit).

  • Créer une sorte « d’école » avec un programme de formation complet qui revient à chaque année , avec plusieurs sous-programmes (séries de formations) spécialisés sur un sujet (par exemple, « Comment planifier un petit jardin comestible », ou « Comment faire des rénovations écologiques ») Il y a plusieurs formateurs intervenant selon la spécialité en jeu (des horticulteurs, des menuisiers, des designers, des comptables, etc.) Le but est couvrir un maximum pour chaque programme, partant du « rêve » à la concrétisation (y compris budgets et tous les outils nécessaires pour aider les gens à faire leur projet, que ce soit pour se faire un potager ou pour designer leur maison écolo).
    • En vente du 1er octobre au 21 décembre 2019, pour débuter les programmes en janvier 2020. (Disponible en vente seulement durant cette période à chaque année : pour former des cohortes qui se suivent. Le reste du temps, les autres formations sont disponibles à l’unité).
  • Créer une boutique de ressources numériques pour compléter les formations (ebook, workbook, voire formations en ligne).
    • Janvier 2020.
  • Offrir des services complémentaires en personne (conseil, accompagnement) pour les gens qui ont besoin d’assistance individuelle dans leur projet. Je vise d’avoir plusieurs sous-traitants spécialisés dans mon équipe (et non pas employés) comme pour mes programmes de formations. (Été 2020)
  • Carte membre : donne accès à des avantages et des rabais sur les formations et les services, par exemple :
    • Rabais 30% sur les ebooks et ressources numériques (à venir)
    • Rabais 20% sur les formations à l’unité
    • Rabais 10% sur les programmes de formation
    • Rabais 15% sur les services de consultation individuelle (complément aux formations)
    • Accès VIP à des événements de réseautage incluant les collaborateurs formateurs de l’équipe et les autres membres motivés et avancés.
    • Accès à un groupe Facebook privé contenant les meilleurs trucs et un soutien conseil.
    • Lancer en 2019 pour entrée en vigueur janvier 2020 aussi?

Donc par exemple, le 1er octobre 2019, une personne ben motivée pourrait acheter sa carte de membre et ensuite réserver un ou deux programmes de formation pour obtenir un double rabais…(un rabais d’échelle avec les programmes et un rabais de membre).

C’est mon début! J’ai du mal à prioriser et ça m’empêche d’avancer! Sur quoi je devrais me concentrer à votre avis?


(David Couture) #2

Salut Isabelle, bravo pour ton projet.

Un très grand nombre d’entrepreneurs ont du faire face au double défis que tu exposes, à savoir identifier sa niche et déterminer le produit principal.

Les cours en ligne sont possiblement une avenue avec un fort potentiel, parce que beaucoup de gens prennent conscience des conséquences de leur geste, mais à ce moment là se pose la question : “Oui mais par où commencer?”

Pour ce qui est de la carte membre, si tu pouvais trouver quelque chose de créatif en plus des rabais, ça rajouterais de la valeur à ton offre. Ça pourrait être une consultation gratuite (80% des gens ne vont pas la réclamer) une carte-cadeau de x$ applicables contre n’importe quoi dans ta boutique (encore une fois, 80% ne vont jamais le réclamer), etc.

Les rabais c’est plus efficace pour “closer” un deal que pour initier quelqu’un à s’engager dans une transaction.

Pour ce qui est de faire payer les gens d’avances à une formation pas encore complété, ça se fait ! Mais pour cela il faut te bâtir une audience un peu d’avance, et les impliquer dans le processus, répondre à des sondages, poser des questions, leur demander leurs avis, ce qui les préoccupe le plus, etc. Mais bon ça te donne 1 an d’avance pour un lancement fin 2019, tu as le temps en masse pour organiser un super lancement.


(Isabelle Dion) #3

Merci David!

C’est vrai que plus j’y pense plus j’aime l’option des cours en ligne, en même temps, ce qui me rend indécise (à part le travail que ça représente!) c’est la relation souvent ambiguë que semblent éprouver certains “écolos” vis-à-vis des technologies (plusieurs personnes dans cette tendance souhaitent par exemple fermer leur compte facebook, se débrancher ou passer le moins de temps possible sur le web.) D’un autre côté, même si c’est le cas, j’imagine qu’avec une bonne description des objectifs, je suis sûre qu’ils seront capables de voir l’intérêt de rester connecter. De toute façon, je suis totalement dépendante d’Internet et eux aussi :slight_smile: C’est pas demain que ça va changer! C’est juste un point qui me fait hésiter…J’essaye de trouver un équilibre services/produits numériques et relation client personnalisée. Je me rends compte que je suis bien contradictoire avec ça, parce que j’ai parlé de l’option du groupe Facebook pour les membres haha :wink: On s’entend que la majorité des gens sont encore sur Facebook, mais je me questionne sur la pertinence dans le futur. (J’avais dit que j’étais mêlée!) J’pense que les formations en ligne sont très pertinentes en effet malgré tout.

Ah au fait, petite parenthèse, ça me fait penser…j’ai lu dans le livre “Buisiness Model Nouvelle Génération” que tous les produits numériques étaient destinés à devenir un jour gratuit (il me semble) et j’avoue que ça m’a intrigué! Pourquoi donc, et à date, ce n’est pas du tout la tendance que je constate, même au contraire! Ça m’a chicoté. Fin de parenthèse!

À date, j’ai surtout développé la relation client personnalisée, et je les reçois chez moi la plupart du temps, ou je donne des conférences ailleurs, toujours en petit groupe. Le climat intime et familial semble être un point très apprécié de mes clients…donc c’est sûr que je veux développer des stratégies marketing numériques et des trucs numériques à vendre pour offrir une diversité d’outils et avoir des revenus passifs, mais quelle proportion ça doit prendre? Je me pose la question. Vaudrait-il mieux que je développe le côté réseautage en réel ou bien outils numériques? Ou les deux également?

Pour la carte de membre, c’est vrai que j’avais pensé au fait d’offrir des consultations gratuites (vu les nombreux conseils que j’ai lu sur La Tranchée!) mais j’avais oublié ce point! Bon rappel! Je n’avais pas songé au fait que les rabais sont peut-être insuffisants pour cela…


(David Couture) #4

Tu ne pourras jamais plaire à tout le monde. Dans le genre de domaine que tu développes, tu as le loisir de ne pas avoir d’obligation à te plier à un diktat quelquonque, mais de développer ton idée comme tu le sens, comme tu en as envie. Cela éliminera naturellement ceux qui n’adhèrent pas à ton point de vue, et ceux qui resterons composeront ton audiience le plus fidèle… et le plus payant pour toi.

Ce fut effectivement une idée qui a été théorisée longtemps, et d’ailleurs, à peu près toute l’information disponible est déjà gratuite sur Internet. Par exemple, pourquoi toi et moi on paye sur La Tranchée, alors que tous les conseils d’Oliviers sont disponibles ailleurs sur le web si on veut bien chercher un peu.

Pourquoi on paye ? Pour obtenir un petit “plus” qui nous est offert… et ce petit plus, pour nous, vaut la mensualité. Donc oui l’information est disponible gratuitemente, mais beaucoup de gens préfèreront payer ton cours, plutôt qu’eux-même avoir à faire la recherche que tu as déjà faites pour eux. C’est toujours la question “par où commencer”, ou encore “quelle est la prochaine étape”. T’as le choix de chercher… parfois des heures, parfois dans une langue qui ne t’es pas familière, ou payer pour avoir l’information prémâchée direct dans le bec.

Un autre élément aussi je pense que les gens recherchent, c’est le côté “relation humaine”. C’est bin beau chercher sur Google et trouver tout ce qu’on trouve, mais c’est bien plus plaisant de demander à un autre humain plutôt que demander à une machine. Et on est prêt à payer pour récupérer cette relation-là qu’Internet nous a fait perdre.

Définitivement les deux. Là où le client est, là tu dois être également.


(Isabelle Dion) #5

Oui c’est vrai! C’est souvent ce que je me suis dit aussi, mais des fois je l’oublie et je deviens confuse. J’oublie que le web n’est qu’un outil, un prétexte pour rejoindre les vrais gens derrière l’écran :wink: Mon but n’est pas nécessairement de rejoindre le maximum de gens, mais de vraiment trouver les bonnes personnes qui ont besoin de ce que j’offre et s’en serviront. L’important c’est la façon dont on s’en sert!

Donc définitivement, j’vais essayer de trouver l’équilibre entre les deux. Merci!


(Robinplamonde) #6

Bonjour!

Très beau projet. J’ai eu la chance aussi de discuter avec Solution Era à quelques reprises et j’aime beaucoup leurs vidéos. Voici 2 commentaires que je pourrais te dire sur l’approche de solution Era, que j’aime et j’aime moins.

  1. Quel est ton objectif principal? Dans le sens que, tous les projets de Solution Era ou tes projets semblent très intéressant! Par contre, pour de la construction ou rénovation écologique ou éco responsable il y a une énorme marche entre lire un ebook, participer à une séance d’information et acheter plusieurs types de formations à des coûts plus élevés. C’est là ou je me sentais un peu perdu après un certain temps.

  2. Je crois qu’un marché à la fois serait préférable. Si moi comme client et supporteur, je souhaite simplement me renseigner et je n’ai pas trop de temps à mettre ou d’énergie à mettre sur d’autres aspects de ton offre de service, je ne veux pas qu’à tous les fois que je me renseigne, recevoir des offres pour une multitude de cours.

Bonne chance et Bravo!


(Isabelle Dion) #7

Merci Robin!
C’est un bon point que tu soulèves. C’est aussi ce qui fait que je me sens mêlée (moi même j’ai du mal à tout percevoir ces offres dans ma tête en même temps, alors que c’est moi qui l’offre!) et c’est ce qui rebute certains également…vouloir tout mettre à la même place, ça peut se faire, mais il faut être vraiment doué pour rendre ça clair et ne pas surcharger les gens…Je vais réfléchir à ça.

Soit choisir un créneau en particulier (comme laisser tomber la rénovation par exemple et focusser sur les petites actions individuelles; les petits projets) ou encore choisir seulement un type de services…Je crois que l’intérêt des différents types de services fait qu’il y en a pour tous les goûts…Certaines personnes ont besoin d’aide concrète car elles sont bien avancées dans leur projet, tandis que d’autres n’en sont qu’à magasiner et se faire une tête. J’aimerais que quand elles arrivent sur mon site elles soient capables de voir que peu importe où elles en sont, elles pourront trouver quelque chose pour les nourrir! Sans être achalées :wink: (Je ne crois pas mettre de pop-up pour cela! Peut-être que ça aidera un peu à ne pas trop “insister”…)


(David Couture) #8

Je vais te dire quelque chose de plate, mais si tu veux avoir un taux de conversion suffisamment élevé pour que ton projet soit rentable, tu n’auras pas le choix “d’achaler” les gens.

Mais quand c’est bien fait, non seulement ça me dérange pas les clients, mais en plus ils apprécient.

Si on se met dans le cerveau de quelqu’un, que ce soit ton cerveau à toi qui actuellement cherche à mettre de l’ordre dans les étapes pour réaliser ton projet, où le cerveau d’un client qui cherche à mettre de l’ordre dans les étapes pour développer des bonnes habitudes de vie, dans les deux cas vous allez fortement apprécié celui qui va vous dire : “voici l’étape 1.”

Donc ce qui fait qu’une publicité est achalante ou non, ce n’est pas le fait qu’il y a un pop-up qui te saute dans la face, mais plutôt la pertinence du contenu qui t’est proposé.

Plus une personne a un choix difficile à faire, que ce soit en temps, en énergie, ou en l’argent, plus elle risque de quitter ton site sans rien faire.

Et c’est là que la landing page entre en jeux. Elle le dit au client : arrête de te casser la tête, voici l’étape 1.

Donc ne vois pas la chose comme étant énervante pour les clients, mais plutôt comme une façon de combler un profond besoin chez eux.

Et c’est à toi, avec de la créativité et une analyse attentive des besoin de tes clients, de trouver la formule qui va à la fois rentabiliser ton projet tout en rendant tes clients heureux.

Et comme ton but c’est d’aider le plus de gens possible, alors il ne faut pas te priver des outils efficaces qui permettent d’atteindre ce but.